C’est la Phèdre !

c'est la phedre

La classe de Tag2 termine l’année scolaire en allant au Théâtre Monfort voir C'est la Phèdre ! mercredi 22 mai 2019.

La pièce reprend l'histoire de Phèdre qui avait déjà inspiré Racine mais dans une transposition étonnante.

Tout le monde connait l’histoire de Phèdre, l’épouse de Thésée (le héros grec vainqueur du Minotaure) qui tombe amoureuse de son beau-fils Hippolyte.

Au début de la pièce, Phèdre souhaite mettre fin à ses jours mais on lui annonce la mort de Thésée. Poussée par sa nourrice, Phèdre avoue son amour à Hippolyte qui la rejette.

Seulement, voilà que Thésée arrive : il n’était pas mort ! La nourrice accuse alors Hippolyte d'avoir voulu violer Phèdre. Thésée, aveuglé, demande à Neptune de le venger. Hippolyte meurt. Phèdre qui a avalé du poison, révèle la vérité avant de mourir.

 

Le metteur en scène a choisi de transposer cette histoire à notre époque. Le décor était résolument « moderne ».

En entrant dans la salle, on aurait dit que l’on arrivait à la fin d’une fête ou d’une soirée arrosée. Les acteurs étaient déchaînés : ils chantaient à tue-tête avec la musique à fond. Il y avait des bouteilles de bière sous un parasol et sur la grande table. Des guirlandes étaient accrochées au plafond.

Mais tout le monde a remarqué la présence d’un cercueil au fond de la scène et Thésée était habillé et maquillé comme un vampire.

Le metteur en scène a voulu faire dialoguer le texte avec la musique : deux musiciens jouaient constamment sur scène créant une ambiance électrique –musique de rock au début, bien trop forte aux goûts de certains-, avec beaucoup de lumières.

Le chœur grec a été remplacé par une actrice qui se trouvait au milieu des spectateurs. Elle intervenait à de temps en temps sur scène pour nous raconter une histoire, nous chanter une chanson ou même pour poser des questions existentielles comme «  C’est quoi l’amour ? »

Pendant notre scolarité nous avons vu beaucoup de pièces de théâtre : C’est la Phèdre ! est celle que nous avons le plus appréciée. Nous avons bien aimé la musique, l’histoire et le décor complètement loufoque comme les acteurs d’ailleurs. Nous avons passé un bon moment. Nous conseillons à tous cette pièce mythique mais gare aux oreilles !

Fatima, Hamza, Syrine, Sonia & Cécile


2ag2 - Projet Traviata : À la découverte de l’univers de Violetta au MAD

planche tendance

Le 16 avril 2019, les élèves de 2ag2 se sont rendus au Musée des Arts Décoratifs pour terminer le travail sur La Traviata.

               Avec notre classe de 2ag2, nous avons visité le Musée des Arts Décoratifs, mardi 16 avril 2019. Michelle nous a guidés tout au long de cette visite.

                Nous avons commencé la visite par un salon dont la décoration datait du siècle des Lumières. Il y avait un grand lustre avec de fausses bougies, des chaises, une petite table, deux harpes et surtout des miroirs pour jouer avec le reflet de la lumière. Michelle nous a appris qu’à cette époque les personnes aimaient bien se poser dans un petit salon pour partager leur savoir.

                Ensuite, nous avons été impressionnés par le berceau d’apparat du duc de Bordeaux, orné de fleurs de lys mais aussi de fleurs et de fruits recouverts de feuilles d’or sortant d’une corne d’abondance. Tout autour étaient disposés des bibelots, des services à thé de grande valeur. Michelle nous a expliqué que l’apparence comptait énormément à cette époque.

                Puis, Michelle nous a emmenés dans une pièce du XIXe siècle qui nous a fait penser au décor de La Dame aux camélias. Notre guide a attiré notre attention sur le fauteuil «l’indiscret » que nous avions pu voir dans la Traviata.

mceclip0 - 2019-05-25 09h39m47s mceclip1 - 2019-05-25 09h40m00s

                Enfin, nous avons terminé la visite par la chambre de Valtesse de la Bigne, courtisane et demi-mondaine, extrêmement riche, connue pour avoir été la maîtresse d’Offenbach et pour avoir inspiré le personnage de Nana à Émile Zola. Le lit était orné d’une sorte de rideau comme pour un théâtre. À l’origine, il était bleu, comme les yeux de Valtesse. Il ressemblait à celui qui avait été choisi dans la mise en scène de la Traviata à l’Opéra Bastille.

                Après la visite, nous nous sommes allés à l’atelier où nous devions nous servir de notre créativité pour réaliser une planche-tendance ; La planche-tendance est un support cartonné et pliable utilisé par les stylistes.

                Michelle nous a distribué plusieurs photocopies d’objets du XIXe siècle vus pendant la visite : des vases, des tableaux, des chaises, des fauteuils, des accessoires de mode, mais aussi des robes, des jardins, l’Opéra Garnier.

                Nous devions découper les images qui nous intéressaient pour les coller sur la planche tendance afin de reconstituer l’univers de La Dame aux camélias. Le montage  était complété avec une gamme de couleurs.

mceclip2 - 2019-05-25 09h40m33s mceclip3 - 2019-05-25 09h40m48s

Caricia, Soussaba, Cyelia, Guimba, Aya, Mariana, Tiffenn, Joao

 

 « J’ai beaucoup aimé cette visite mais je l’ai trouvée assez longue. J’ai beaucoup aimé l’activité autour des images et objets du XIXe siècle. » Soussaba.

« Ce que j’ai aimé lors de la visite, c’est quand nous avons fait les ateliers car à ce moment j’ai pu partager quelques photos avec mes amis et échanger avec eux. » Mamoudou.

« J’ai trouvé cette visite intéressante, ça m’a fait penser à la pièce de théâtre La Dame aux camélias. » Mariana, Mariam

« J’ai bien aimé cette sortie car j’ai beaucoup appris sur les décorations du XIXe siècle ; dans la vie de tous les jours, on n’a pas l’habitude de voir par exemple des sièges capitonnés. » Guimba, Adam, Djeneba


Les Tag2 au Monfort : Les Cartographies /Cartographie 6 : De la Morue

morue

La classe de Tag2 poursuit son parcours du spectateur au théâtre Monfort. Mercredi  soir, ils ont assisté à la sixième conférence-théâtrale de Frédéric Ferrer, « De la Morue ».

Seul sur scène, Frédéric raconte comment, à partir d’une enquête sur le tracé absurde des frontières maritimes à Saint-Pierre et Miquelon, il s’est retrouvé à se poser des questions sur la morue.

 C’est sa rencontre avec un pêcheur, Karl Beauperthuis qui a tout fait basculer. En effet, Karl Beauperthuis lui apprend qu’il n’y a plus de morues.

Pourquoi la morue ne réapparaît-elle pas dans les océans alors même que les conditions de son retour semblent réunies ?

À la fois auteur, metteur  en scène, comédien et agrégé de géographie, Frédéric Ferrer invente une nouvelle forme de théâtre : un spectacle-conférence, diaporama à l’appui, pour tout savoir sur la morue ou presque avec des mots scientifiques, des termes en latin, mais aussi un raisonnement allant jusqu’à l’absurde.

Cécile, Hamza, Mathis, Rayan & Sonia

 

« Le spectacle était très intéressant. Il ressemblait plus à un cours sur la morue qu’à une pièce de théâtre.  Nous avons ri et passé un bon moment ». Cécile

« Ce « spectacle » était pour moi comme une leçon de vie : car l’homme est le premier responsable de la destruction des habitats naturels et de la disparition de nombreux animaux. Une prise de conscience de tous est indispensable. Néanmoins, j’ai trouvé cette soirée hilarante et enrichissante. » Hamza

« J’ai bien aimé ce spectacle, même si je l’ai trouvé un peu long. C’est très impressionnant de voir tout ce que l’on peut dire en 1h17 sur un poisson que nous adorons tous : la morue. J’ai particulièrement ri pendant le passage où Frédéric Ferrer nous a entraînés dans son raisonnement sur les conséquences de la circulation des morues en bancs. » Mathis

« Ce spectacle sur la morue était absurde car Frédéric Ferrer racontait une histoire très détaillée de la morue, il sortait parfois du sujet pour nous expliquer d’autres détails. Pour moi, ce spectacle était absurde, long et ressemblait trop à un exposé. » Rayan

« Pour ma part, j’ai beaucoup apprécié la pièce, et j’ai trouvé que l’idée de la fausse conférence était une idée très novatrice du théâtre d’aujourd’hui. » Sonia 

mceclip0 - 2019-04-20 10h39m36s


Une sortie de terminale sur le thème de l'Europe.

Scene Europe

La classe de terminale AG 2 a participé au salon du livre pour y découvrir le thème de cette année qui est l'Europe. Tout s'est déroulé le lundi 18 mars 2019 au parc des expositions à porte de Versailles.


 

Nous avions pour consigne de faire le tour du salon et de rechercher les réponses aux questions qui avaient été distribuées à l'arrivée au parc des expositions par nos professeurs, et nous devions ensuite rejoindre nos professeurs au stand de l'Europe pour écouter Magdalena Parys qui est une écrivaine polonaise et Elitza Gueorguieva  qui est une écrivaine Bulgare. Les deux écrivaines nous ont parlé de leurs vies, de leurs livres et de leurs futurs livres.

 

Nous avons eu la possibilité d'acheter un ou plusieurs livres grâce au chèque-livre offert par la région. Nous avons découvert des stands qui représentaient  des pays, des stands de jeunesse, des stands avec des animations et le stand du ministère mis en avant cette année qui est le ministère des armées.

 

En conclusion j'ai bien aimé découvrir des stands, interagir avec des auteurs et acheter des nouveaux livres.

 

SALLEM RAYAN TAG2.

 

 

 

 

 livre salon du livre

 

 

 

 

 

 

 


Sortie au Monfort : une découverte

20181106 143016

Les terminales Ag2 du lycée ont eu la chance d’aller en janvier 2019 au théâtre Monfort qui se situe dans le 15eme arrondissement de Paris pour voir une pièce de théâtre : L'idéal club.

La pièce était complètement différente de ce que l’on peut voir d’habitude : elle était moderne et faisait énormément rire.

C’était l’histoire d’une troupe de comédiens en train de préparer une pièce. Chaque personnage cherchait des idées pour faire un spectacle. Le langage était donc courant voire familier. Mais les acteurs utilisaient  aussi  le langage du corps pour s’exprimer.

 

La première scène a commencé dans le public : deux femmes étaient fières de voir leur fils jouer et voulaient  absolument le voir.  Personne  ne comprenait que la pièce venait de commencer.  C'est quand on a vu les deux actrices venir sur scène que nous avons compris.

Durant tout le spectacle,  les acteurs défilaient  et présentaient une idée pour un spectacle.  Il y a eu des marionnettes, puis une idée de mimes;  il y a aussi eu des chants, de la danse, mais tout ça en rigolant.

Il n'y avait pas vraiment de décor sur scène, juste des costumes.

Après chaque séquence, il y avait de la musique : l'orchestre, présent sur scène était composé des acteurs  de la pièce qui  jouaient dans quelques scènes et chantaient dans d'autres.

 

J'ai énormément aimé cette sortie, le lieu était atypique : nous avons vu cette pièce dans un chapiteau énorme comme un chapiteau de cirque.  La pièce était très drôle. Nous avons découvert une nouvelle façon de voir le théâtre.

 

Morgane GRARD


Le lycée Erik Satie...

P1030089

 

Venez-vous inscrire au lycée

Erik-SATIE en :

 

BTS Professions immobilières (pour tous les bac.)  

Bac pro Gestion administration,

Bac pro Accueil relation clients et usagers, 

dans le secteur immobilier 

 

  • Vous vous inscrivez dans une poursuite d’études après le baccalauréat professionnel avec : 

La cordée «Montsouris – Luxembourg» bac pro - BTS : Accompagnement des élèves dans leur projet de poursuite d’études en BTS dès la classe de 1ère, rencontres de proviseurs, d’étudiants, de professeurs de BTS, immersion en classe de BTS, sorties culturelles, travail de groupe sur les attentes du BTS. 

Le dispositif PAREO : « Passeport pour réussir et s’orienter ». Objectifs : Acquérir les compétences clés nécessaires pour réussir son intégration à l’université et son parcours universitaire (modules, conférences, ateliers).  

  • Vous passez votre bac pro ARCU mention Section européenne espagnol. Vous développez vos compétences en espagnol pour faciliter votre accès à l’enseignement supérieur, votre mobilité et votre insertion professionnelle. 
  • Vous bénéficiez d’un accompagnement spécifique inscrit dans l’emploi du temps. Une association est présente au lycée : l’AJE (Association Jeunesse Education). 
  • Vous êtes soutenu avec le GPDS (groupe de prévention du décrochage scolaire). 
  • Vous voyagez, sortez : Des voyages scolaires (Espagne, Strasbourg…) et des sorties et partenariats culturels (Opéra Bastille, Comédie-Française, théâtre Monfort, théâtre de la Cité internationale…) sont organisés. 

 Nouveautés

 

  • Cordée « Objectif immobilier » : Cette cordée de la réussite a pour objectif de favoriser une orientation réussie des bacheliers professionnels des lycées partenaires en BTS Professions Immobilières au lycée Erik-Satie. Les candidats s’inscrivent dans un parcours  éducatif et culturel visant l’acquisition de méthodes de travail, la découverte des contenus disciplinaires, des métiers de l’immobilier et une ouverture culturelle. Des modules spécifiques, un parcours culturel et un stage post PARCOURSUP vont s’articuler tout au long de l’année scolaire.  
  • B.T.S. Professions immobilières : ouvert aux meilleurs élèves de baccalauréat professionnel et aux autres filières. 
  • Coloration secteur de l’immobilier : Depuis la rentrée 2018, les séances de cours et les périodes de formation en milieu professionnel du baccalauréat professionnel sont orientées vers le secteur de l’immobilier pour les élèves volontaires. Nos formations restent ouvertes à tous les autres projets professionnels sans lien avec l’immobilier. 
  • Partenariats : artistique, culturel, de développement personnel et d’aide aux devoirs. 

«Le lycée Erik-Satie : des atouts pour votre réussite»


Pour commencer avec PARCOURSUP

on 2/20/19 at 4:07 PM

Choisir une orientation après le bac, parcours à suivre...

Coloration "Secteur de l'immobilier" au lycée Erik-Satie

*Dernière minute * Le lycée Erik-Satie a choisi la "Coloration secteur de l'immobilier" pour une partie de ses formations.

Cité de l’architecture et du patrimoine

Nous avons visité la Cité de l’architecture située au Trocadéro dans le 16ème arrondissement de Paris. Cette visite guidée était axée sur l’architecture moderne et contemporaine.

Le Pavillon de l’Arsenal

Le Pavillon de l’Arsenal

on 1/17/19 at 3:39 PM

Nous avons participé à un atelier sur l’histoire de Paris depuis le Moyen Age jusqu'à aujourd'hui et notamment la transformation de la ville par Georges Eugène Haussmann, préfet de Paris en 1860.

LE LYCEE ERIK SATIE INSTALLE MAXIME NOURRICHARD EN PARTENARIAT ARTISTIQUE

LE LYCEE ERIK SATIE INSTALLE MAXIME NOURRICHARD EN PARTENARIAT ARTISTIQUE