Commémoration des 80 ans de la disparition de l’aviateur Jean-Mermoz.

Cérémonie du mercredi 30 novembre 2016.

Cérémonie 30-nov-2016

Mercredi 30 novembre, l’après-midi a été consacré aux commémorations des 80 ans de la disparition de l’aviateur Jean-Mermoz.

2016-11-30-mermoz-18-m-libes   2016-11-30-mermoz-06 2

Après une intervention auprès des élèves qui préparent avec une professeure le Brevet d’Initiation à l’Aéronautique,  une cérémonie a inauguré l’exposition « Jean Mermoz, du lycée Voltaire à l’Aéropostale » installée dans le parloir de l’établissement.

2016-11-30-mermoz-03-classe-BIA (1)  classe BIA. Journée Mermoz

Cet événement a été organisé par l’Association des Anciens Elèves et Professeurs du lycée Voltaire de Paris et l’association Mémoire de Mermoz.

Cérémonie Mermoz  

En présence de M. Albert Leblanc, premier steward engagé à Air France après la guerre, le 20 mai 1946 et qui a navigué sur des avions à hélices et a terminé sur le Concorde.

Albert Leblanc

Jean Marmoz, l'Archange

mermoz2

Jean Mermoz (1901/1936) est une figure légendaire de l'aviation française et notamment de l'épopée de l'aviation postale.

 

  • Né à Aubenton le 9 décembre 1901
  • Disparu dans l'océan Atlantique le 7 décembre 1936

Mécano dans l'armée à ses débuts, il est rapidement affecté en qualité de pilote et il assure alors différentes liaisons aériennes (Barcelone-Malaga (1925), Casablanca-Dakar (1926)).

En octobre 1927, avec Négrin, ils réussissent un vol sans escale de Toulouse à Saint-Louis du Sénégal à bord d'un Laté 26 avant d'ouvrir en 1929 la ligne des Andes avec Henri Guillaumet puis de relier d'un trait Saint-Louis à Natal au terme d'un vol de 21 heures et 10 minutes sur un hydravion Latécoère 28-3.

Mermoz prouve ainsi que le courrier peut être transporté d'un continent à l'autre avec le même appareil alors que, avant cet exploit, il fallait en utiliser plusieurs.

Entre 1930 et 1936, Mermoz aura effectué vingt-quatre traversées de l'Atlantique Sud.

Surnommé l'« Archange », il disparaît en mer avec son équipage le 7 décembre 1936 à bord de l'avion qu'il pilote, la Croix-du-Sud.