École élémentaire publique
52, rue de Wattignies
75012 PARIS
tél : 01 43 43 25 24
fax : 01 83 98 01 17
https://ec-52-wattignies.ac-paris.fr
Voir le plan

CM2s : projet Beit

P1080375 (1024x768)

Les activités du premier jour (texte écrit par Elina et Lalia)

Le matin, nous sommes arrivés à la mairie du 12ème arrondissement et les animateurs nous ont séparés en deux groupes. Ensuite chaque groupe est parti de son côté et a commencé par des jeux de connaissance avec les élèves de l’autre école (le jeu des traces…). Le premier groupe a construit les beits (cabanes en bois), pendant ce temps-là l’autre groupe a travaillé sur les plans de Paris. Puis nous nous sommes baladés dans le quartier pour repérer les différentes traces historiques et nous avons choisi notre trace préférée. L’après-midi, les animateurs nous ont distribué une feuille avec des idées pour nous aider à écrire des questions pour les interviews sur les traces. Puis nous sommes allés interviewer les gens devant notre trace et ensuite nous avons fait le point. Enfin, un groupe a démonté les beits, nous nous sommes tous réunis dans la Salle des Outremers puis nous sommes rentrés à l’école.

P1080314 (1024x768)

Les activités du deuxième jour (texte écrit par Bilal et Bakari)

Les animateurs du projet Beit nous ont aidé à préparer d’autres questions sur nos traces et nous ont expliqué les techniques pour filmer. Ensuite, nous avons filmé les traces que nous avions choisies. Bakari a bien aimé tenir la caméra et Bilal a adoré faire le clap. Et là toute la classe attendait ce moment : le repas ! Nous avons bien mangé et sommes partis dehors interviewer des personnes et les filmer. Pour conclure, chaque élève a dit un mot. L’autre école est partie. Nous sommes allés démonter les beits : c’était très facile. À la fin, nous avons fait un grand débat.

 

P1080317 (1024x768)

 

Les traces historiques que nous avons repérées dans le quartier de la mairie du 12ème arrondissement (texte écrit par Allan, Carlo et Joey)

- On a trouvé la plaque Moussa et Odette Abadi sur la place du même nom.

- On a trouvé à côté du parc de la mairie une plaque commémorative. 60 enfants juifs sur 350 dans le 12ème arrondissement sont morts pendant la seconde guerre mondiale.

- La statue de la Victoire est une statue commémorative pour les soldats qui sont morts pour la France, ils vivaient dans le 12ème arrondissement.

- Nous avons trouvé deux livres dorés dans la mairie, ils parlent de plusieurs guerres.

- Fluctuat Nec Mergitur : cela veut dire « Battu par les flots mais pas coulé ». On a trouvé cette trace dans la mairie. C’est la devise de Paris.

- On a trouvé un cadran solaire où il y avait écrit « Le soleil pour tous ».

- On a vu derrière la mairie des vieilles affiches conservées dans un cadre où il y avait écrit « la caisse des écoles ».

P1080319 (1024x768)

Ce que nous avons appris sur les traces choisies (texte écrit par Elyn et Samantha)

- La plaque Moussa et Odette Abadi.

Moussa est né en 1910 et mort en 1997. Odette est née en 1914 et morte en 1999. Ils ont sauvé 527 juifs de 1943 à 1945.

- La statue de la Victoire.

Elle a été conçue pour rendre hommage à des citoyens du 12ème arrondissement qui se sont battus pour la France. Sur cette statue des lettres étaient écrites : T.O.E.  Cela veut dire : Théâtre d’Opérations Extérieures. Il y avait écrit aussi Afrique du Nord, Indochine… Ce sont les lieux où les soldats se sont battus.

- Les affiches derrière la mairie.

Des élèves sont allés poser des questions au chef de la Caisse des Écoles. Il leur a dit qu’il ne fallait surtout pas toucher à ces vieilles affiches car cela faisait partie du patrimoine.

P1080325 (1024x768)

Ce que nous avons dit pendant le débat (texte écrit par Samuel, Yassine et Ilyane)

À la fin des deux jours, nous sommes descendus dans les beits et avons commencé à parler de ce que nous avions retenu et aimé dans le projet. Cela a formé un grand débat sur la résistance, l’antisémitisme, le terrorisme, la première et la deuxième guerres mondiales, le rôle de la police française… Un élève a dit que pour protéger la France, il fallait construire un mur avec des protections, surveiller et fouiller les gens. Mais tout le monde n’était pas d’accord. Cela remettrait en cause nos libertés. Et comment on choisirait les personnes qui auraient le droit de rentrer et sortir de France ? Un autre élève a dit qu’on devrait aussi surveiller les enfants car ils pouvaient être obligés ou incités à devenir terroristes. On a alors réfléchi à ce qu’on devait faire pour ne pas tomber dans ce piège.

P1080332 (1024x768)

 

Ce que nous avons aimé et ce que nous n’avons pas aimé (texte écrit par Maximilien et Emmanuel)

Nous avons aimé piqueniquer, monter les beits, interviewer les gens dans la rue, filmer, apprendre des choses nouvelles, démonter les beits, et faire connaissance avec des élèves d’une école différente. Nous avons bien aimé aussi rencontrer le directeur de la Caisse des Écoles.

Nous n’avons pas aimé quand les gens ne voulaient pas s’arrêter dans la rue et quand le directeur de la Caisse des Écoles n’a pas répondu à une de nos questions.

P1080357 (1024x768)

 

P1080359 (1024x768)

 

P1080366 (1024x768)

 

P1080367 (1024x768)

 

P1080369 (1024x768)

Ecole Modèle 2018 - QFED - Pied - Lien custom