Accompagnement personnalisé

11 mai 17

SCENARIOS D’ACOMPAGNEMENT PERSONNALISE  AU COLLEGE JULES VERNE

  1. l’enseignant anticipe les difficultés qu’auront certains élèves pour faire un exercice et prévoit pour eux un travail préparatoire particulier pour les aider,  pendant qu’il laisse les autres élèves se lancer directement dans la tâche à exécuter (en français, EPS)
  2. le professeur permet à certains élèves les plus en difficulté d’utiliser leur cahier de leçons pour faire une tâche donnée alors que les autres travaillent « sans filet » (en SVT, Technologie, Physique-chimie, français, HG-EMC, EPS)
  3. le professeur commence sa séance en posant des questions pour voir ce que les élèves savent ou ne savent pas sur une notion et en fonction de leurs réponses, il module la difficulté des exercices à réaliser pour les uns ou les autres (en SVT, Technologie, Physique-chimie, français, arts plastiques, EPS)
  4. le professeur, à un moment d’une séance, favorise des temps d’apprentissage entre pairs. Exemples :

1-  mise en action de binômes d’entraide ;

2-  faire intervenir ceux qui ont terminé en 1er et ont réussi leur exercice auprès de ceux qui sont en difficulté ;

3-permettre aux élèves de se corriger entre eux lorsqu’ils repèrent l’erreur d’un  autre élève.

(en SVT, Technologie, Physique-chimie, mathématiques, français, HG-EMC, Arts plastiques, EPS)

  1. l’enseignant laisse une partie de la classe travailler en autonomie pendant qu’il s’occupe d’un petit groupe qu’il prend à part dans la même salle (en SVT, Technologie, Physique-chimie, français, arts plastiques, EPS)
  2. l’enseignant fait travailler ses élèves avec un logiciel sur des exercices individualisés avec des attendus variables suivant leur niveau (en SVT, Technologie, Physique-chimie)
  3. le  professeur prévoit pour les élèves dont il sait qu’ils auront terminé leur travail avant les autres, des exercices supplémentaires plus poussés (en SVT, Technologie, Physique-chimie, français, HG-EMC, EPS)
  4. le professeur de français organise un atelier d’écriture et travaille la langue française de manière détournée et de façon individualisée à partir des productions de chaque élève (français)
  5. le professeur met à la disposition des élèves différents supports techniques ou numériques pour leur permettre d’investiguer afin de répondre à des questions posées (en SVT, Technologie, Physique-chimie)

 

  1. le documentaliste prend en charge les classes de 6ème pour faire de la méthodologie, pour initier les élèves  à la recherche documentaire (professeur documentaliste)
  2. le professeur propose à un élève de prendre en charge le rôle du correcteur à un moment du cours (mathématiques, français, HG-EMC, EPS)
  3. le professeur, pour impliquer tous les élèves dans le cours et chercher à vérifier aléatoirement ce qui a été compris ou retenu sur une notion, tire au sort dans une enveloppe le nom d’élèves à interroger à l’oral (en HG-EMC, arts plastiques)
  4. le professeur adapte la mise en page et le contenu de son cours en proposant différents supports pour laisser une trace écrite de son enseignement en fonction des modalités d’apprentissage des élèves-adaptation  à des élèves non ou mal voyants, dyslexiques, dysgraphiques, dyspraxiques, disposant d’un tiers temps pour différents motifs (en SVT, Technologie, Physique-chimie, mathématiques, français, HG-EMC)
  5. le professeur incite certains élèves à reformuler à l’oral la consigne avant d’y répondre -lors des évaluations, exercices en cours…- (en mathématiques, français, HG-EMC)
  6. en classe de 3ème, le professeur principal favorise l’élaboration du projet individuel d’orientation de chaque élève  à travers l’organisation de diverses activités -temps d’information, production orale, stage en entreprise, interventions de lycéens, préparation et exploitation de recherches lors d’un forum de formation…- (PP/ professeur d’ HG-EMC)
  7. le professeur fait préparer à certains élèves les plus en difficulté une notion qu’il prévoit d’aborder en classe (éventuellement à partir d’un questionnaire type) qu’ils expliqueront à l’oral au début de la séquence -exercice s’inspirant de l’enseignement de la classe inversée- (SVT, Technologie, Physique-chimie)
  8. Lorsque l'on travaille sur la précision des descriptions des images de façon à ce que les élèves mal et non- voyants puissent au mieux imaginer le document, on fait de l'AP car cela permet de montrer aux élèves les plus en difficulté l'importance de la précision et de l'étude précise et approfondie d'un document (en HG-EMC)
  9. le  professeur, avant d’introduire une séquence et de construire son cours, pose des questions pour voir les pré-requis de ses élèves sur une notion (en SVT, Technologie, Physique-chimie, mathématiques, français, HG-EMC)
  10. l’enseignant pratique une pédagogie de projet, en formant des groupes de travail pour parvenir à une réalisation commune. Dans ce cadre, l’enseignant ajuste les groupes en fonction des aptitudes détectées chez chaque élève. Chaque élève travaille dans un 1er temps en autonomie puis fait  partager à son groupe le fruit de ses recherches -formation au travail d’équipe- (SVT, Physique-chimie, mathématiques)
  11. Les élèves posent des questions et fabriquent des exercices pour l’évaluation -validés par le professeur- (HG-EMC)
  12. En natation travail différencié avec  des groupes de niveau (EPS)
  13. « Coups de pouce » pour les élèves rencontrant des difficultés- exemple : grilles d’écoute pour la compréhension orale- (LV)