Le climat c'est chez moi, notre agenda des solutions

06 juil. 17

La COP 21 qui s’est déroulée à Paris fin 2015 et qui a abouti à un accord mondial, a été le déclic pour les élèves de 2nde du lycée de réfléchir, dans le cadre de l’option MPS à des actions concrètes à mener à l’intérieur de l’établissement afin de contribuer nous aussi à limiter nos émissions de gaz à effet de serre .

En 2015-2016 les élèves ont participé au projet académique :

« le climat c’est chez moi , notre agenda des solutions »

les écodélégués ont présenté un projet sur le thème économie circulaire « déchets et alimentation » à la cantine. La problématique « Nourrir les Hommes » est par ailleurs au centre de leur enseignement (SVT, Géographie, SES). Ce projet a été entériné par le CA du 17 juin 2016, sous la présidence de monsieur François TORRES Proviseur du lycée. En 2016-2017 les élèves ont poursuivi le travail commencé et produit la diapositive ci-jointe. Conjointement Monsieur AIT BRAHAM et les services de l’intendance ont rempli l’appel à projet « dispositif de demande d’aide régionale à l’introduction de produits biologiques et de produits locaux dans les restaurants scolaires franciliens ».

Ce travail « d’équipe » a permis de recevoir le 1er juin lors de la semaine européenne du développement durable, au cours d’une belle cérémonie dans le Grand Salon de la Sorbonne en présence de nombreuses personnalités notamment monsieur Gille Pécout Recteur de l’académie de Paris et de monsieur Jean Jouzel climatologue et glaciologue, vice-président du GIEC, prix Nobel de la paix 2007, le label E3D comme 35 autres établissements dans l’Académie de Paris.

Cette distinction nous engage dans les années qui viennent à intensifier notre action à la cantine en triant nos déchets, en gaspillant moins en mangeant local et bio , et en recyclant nos déchets . Nous serons aidés par la région Ile de France, le GAB (groupement des agriculteurs biologiques d’Ile de France) et l’association « Love your waste » qui recycle les déchets organiques en faisant du gaz de ville ou des engrais.

Ainsi nous serons des vrais acteurs du développement durable.