Espèces protégées

Lions

esp protégée

Quel regard ! Et quel trophée ! Et pourtant le lion est une espèce protégée. Celui-ci a donc été saisie par les Douanes.

Récit :

Le 28 mai 2015, les agents de la brigade des douanes de Besançon procède au contrôle du domicile de l’infracteur présumé et découvrent 64 animaux ou parties d’animaux provenant d’une collection de trophées de chasse, parmi lesquels 11 sont expertisés comme inscrits aux annexes I et II de la convention de Washington :
- une tête et des pattes de crocodile du Nil
- trois léopards naturalisés
- trois lions d’Afrique naturalisés
- deux défenses d’éléphant d’Afrique sur un socle
- deux défenses d’éléphant d’Afrique, chacune montée sur un socle.

Le lion (Panthera leo), mammifère appartenant à la famille des Felidae est une espèce inscrite à l’annexe B du Règlement CITES Européen (CE) n°338/97. Le lion est inscrit à l’Annexe II de la Convention de Washington depuis le 4 février 1977. (voir dossier de presse)

 2lions

Rhinocéros

rhinoMNHN 

Rhinocéros

 

Mais pourquoi ce cartel de salle au pied du rhinocéros nous indiquant que sa corne est un moulage ? D'après le WWF, "la corne de rhinocéros se revendrait sur les marchés parallèles entre 40 000 et 50 000 euros le kilo, soit plus que le kilo d'or. La corne entière ou réduite en poudre est destinée à des consommateurs d’Asie, particulièrement au Vietnam et en Chine".

 

On pourra poursuivre le travail en s'intéressant à l'une des plus anciennes pièces des collections du muséum : le rhinocéros offert à Louis XV. En 1793, la naturalisation d’un animal de cette taille est une première en taxidermie. Sa peau vernie est tendue sur une armature cylindrique de chêne et de cerceaux de noisetier, avec quatre poteaux pour les pattes. En 1889, il est exposé dans la Galerie de Zoologie qui vient d’être ouverte. Il a été restauré en 1992, pour la Grande Galerie de l’Évolution. Sa corne s’est avérée être celle d’un rhinocéros noir africain. Elle a donc été remplacée par le moulage d’une corne tronquée de rhinocéros indien, provenant des anciennes collections royales. Elle pourrait être l’originale. Source : Museum national d'Histoire naturelle