Projet d’Établissement du collège Maurice Utrillo 2021-2024

téléchargement

INTRODUCTION :

 Le collège Maurice Utrillo et son environnement :

Ouvert à la rentrée 1971, le collège est situé en bordure des Maréchaux et  occupe une situation excentrée dans l’arrondissement. Pendant  plusieurs années un projet de reconstruction / rénovation a été  à l’étude. Ce projet a enfin vu le jour : le collège a été déplacé durant deux ans, de 2018 à 2020,  rue Championnet et c’est le 4 janvier 2021 qu’il a retrouvé son site historique boulevard Ney. 

Les dominantes de l’établissement :

Après avoir été ECLAIR, Le collège Maurice Utrillo est classé REP + depuis la rentrée 2015. Il accueille à ce jour 365 élèves  (variation très faible depuis 2014, année qui a vu amorcer  une remontée des effectifs qui étaient tombés à 345). Issus  pendant longtemps de milieux particulièrement défavorisés (35.9% de PCS défavorisés et 57% de boursiers en 2017) la population, depuis le déménagement du collège est en train d’évoluer dans le sens d’une mixité sociale plus importante.

Le réseau est composé, outre le collège, de  8 écoles, 3 maternelles et 5 primaires.

Depuis ces 3 dernières années des habitudes de travail en commun ont été prises, et un plan de formation inter degrés élaborés.

Enfin, depuis 2019, le REP+ Utrillo fonctionne en Territoire accompagné avec l’autre REP+ de l’arrondissement, le collège Clemenceau et un plan de formation commun aux deux REP+ a vu le jour.

La perspective est maintenant d’inscrire ce Territoire dans la dynamique des Cités éducatives.

Le collège Utrillo et ses atouts :

  • une équipe enseignante dynamique et expérimentée qui met en œuvre une pédagogie adaptée à la diversité des élèves ;
  • un Conseil de la vie collégienne (CVC) actif et investi dans de nombreux projets ;
  • un solide pôle socio-éducatif, une équipe de vie scolaire bien étoffée ;
  • des options variées : deux classes bilangues, anglais-allemand et anglais-espagnol) ,  l’enseignement du latin, une classe media, une association sportive bien fréquentée  ;
  • des dispositifs pour la prise en charge, l’accompagnement et le suivi des élèves (le dispositif devoirs faits, l'accompagnement éducatif, l'école ouverte pendant les congés scolaires, Télémaque, les Cordées de la réussite,  Socrate, AFEV, etc.).

Axe 1 : Favoriser l’accès au savoir et la réussite de tous les élèves

OBJECTIFS

CONSTATS

ACTIONS

Quand ? Comment ?

Quelles évaluations ?

Garantir

la continuité et  la diversité des parcours scolaires.

Des élèves avec des niveaux hétérogènes

Les résultats des élèves qui arrivent en 6e font apparaître une grande diversité dans les compétences et les acquis.

La gestion de l’hétérogénéité dans le groupe classe rend indispensable des pédagogies différenciées.

À l’entrée en 6e, on constate des performances relativement fragiles en français en particulier à l’oral et très fragiles en mathématiques. À la fin de la 3e, ces difficultés se sont globalement accrues, et les écarts se creusent. Un déficit en français est corrélé à un fort déficit en histoire-géographie et à un très fort déficit en mathématiques

1.     Favoriser le travail de groupe,

2.     Adapter la composition des groupes de dédoublements en fonction des besoins des élèves,

3.     Améliorer la liaison école-collège.

4.     Concentrer certains moyens sur les élèves ayant le plus de difficultés à l’entrée au collège.

5.     Favoriser l’accompagnement personnalisé des élèves pour l’acquisition des compétences (Projet savoir nager).

6.     Renforcer la différenciation.

 

-   Tester les élèves dès la rentrée pour identifier les besoins

-   Mettre en place des groupes de besoin et des accompagnements individualisés.   

-   Poursuivre des animations en classe de 6ème en lien avec les classes de CM au cycle 3.

-   Organiser des groupes d’échange à destination des parents d’élèves dès la 6ème en coanimation avec des personnels de l’établissement (CPE, Professeurs…)

- Taux de présence des parents en réunion.

- Évolution des résultats des élèves

L’importance du français

La maîtrise de la langue est loin d’être acquise pour de nombreux élèves. Cela entraîne des difficultés de compréhension dans toutes les disciplines.

La proportion des élèves vivant dans un environnement plurilingue (85%) est supérieure à celle des élèves d’Île-de-France (40%), la langue familiale est souvent peu ou mal maîtrisée, ce qui n’est pas toujours un atout.

 

1.     Favoriser l’immersion dans la langue française au sein de l’école, encourager la lecture,

2.     Travailler et renforcer les compétences de compréhension de l’écrit, la fluence dans la lecture.

3.     Renforcer les compétences langagières orales et écrites.

4.     Accroître le nombre d’oraux et y préparer les élèves tout au long de leur scolarité, faire pratiquer l’expression orale dans des contextes et des situations variées.

5.     Favoriser l’ouverture du CDI durant les pauses et les heures de permanence,

6.     favoriser les projets communs entre disciplines et le CDI,

7.     inscrire des temps de lecture dans le temps scolaire. Généraliser le dispositif « Silence on lit »

8.     Valoriser la diversité linguistique des familles.

9.     Améliorer la liaison école-collège. Concentrer certains moyens sur les élèves ayant le plus de difficultés à l’entrée au collège.

-   Renforcer les échanges de pratiques (tutorat, lecture, dictée à l’adulte).

-   Utiliser les tests de positionnement en français

-   Faire intervenir des professeurs des écoles pour remédier à des difficultés ou lacunes sur des compétences et savoirs fondamentaux

 

 

- Évolution des compétences linguistiques.

- Aisance à l’oral.

- Capacité à communiquer par écrit et à mettre en place des stratégies de compréhension et d’investigation.

Les implicites

Nombre d’élèves ne comprennent pas les implicites du savoir enseigné. L’habitude prise par certains de laisser passer ce qu’ils ne comprennent pas complique la transmission des savoirs.

1.     Insister sur la nécessité d’un enseignement explicite.

2.     Repérer les élèves les plus en difficulté par rapport aux attentes des enseignants,

3.     Concentrer sur ces élèves les moyens de « devoirs faits » pour une aide méthodologique,

4.     Ouvrir le collège à des associations d’aide aux devoirs

- Diversifier les supports et les approches pédagogiques.

- Mettre en place les dispositifs d’aide le plus tôt possible dans l’année scolaire.

- Évolution de la participation en classe.

- Augmentation du taux de devoirs rendus.

 




OBJECTIFS

CONSTATS

ACTIONS

Quand ? Comment ?

Quelles évaluations ?

Favoriser l’inclusion

Une reconnaissance des élèves à besoins éducatifs particuliers

La présence d’élèves ayant une reconnaissance d’un handicap par la maison départementale des personnes handicapées est un atout pour toute la communauté scolaire. Elle permet de mettre en évidence les besoins spécifiques de ces élèves mais également de poser l’évidence : tous les élèves ont des besoins particuliers. Le travail de réflexion et de différenciation des contenus pédagogiques doit pouvoir être un levier non seulement pour l’inclusion des élèves en situation de handicap mais également pour des élèves dits « ordinaires » rencontrant des difficultés durables.

 

1.     Sensibiliser tous les élèves aux personnes en situation de handicap

2.     favoriser l’inclusion des élèves en situation de handicap ;

3.     renforcer les échanges d’information entre les équipes enseignantes, les auxiliaires de vie scolaire, les assistants d’éducation et les familles.

4.     Développer et renforcer l’utilisation des outils adaptés à la situation des élèves à besoins éducatifs particuliers en classe.

 

- Présentation du dispositif ULIS en début d’année par le coordonnateur et l’AESHco (+ infirmière ? PsyEN ? direction ? vie scolaire ?)

- Des actions d’information (au sein des classes) peuvent être construites si le besoin se fait sentir (autisme, troubles dys, …) ou si la classe le demande au PP.

- Un protocole d’inclusion (plus ou moins individuel) peut être construit après concertation entre le coordonnateur et les enseignants en classe (un temps institutionnalisé semble nécessaire pour concevoir et réguler les inclusions).

- Des formations/actions d’information (type FIL) peuvent être mises en place à la demande de l’équipe pour sensibiliser/former/renseigner sur les différents profils et besoins des élèves accueillis.

-   La régulation des inclusions (augmenter/diminuer le temps en classe, construction & évaluation d’objectifs, …) permet d’évaluer le suivi des élèves et la qualité de l’inclusion

-   un questionnaire à l’intention des personnes assistants à l’action de formation (type questionnaire DAFOR) permet d’avoir un retour sur la pertinence de la formation.

Des situations intermédiaires

La majeure partie des élèves du collège ne relève ni des parcours d’excellence très sélectifs, ni d’un handicap. Le niveau faible, voire très faible, de nombre d’entre eux fait partie des défis majeurs du collège.

1.     Renforcer la concertation entre tous les enseignants du niveau sixième et les équipes pédagogiques des écoles du réseau,

2.     harmoniser les progressions à l’intérieur du cycle

3.     mettre en place des formations d’initiatives locales sur les pédagogies adaptées aux publics fragiles.

- Mettre en place des formations à l’attention des personnels sur les programmes du cycle 3 et du cycle 4 adaptées à des publics défavorisés

- Renforcer les échanges de pratiques

- Installer des ateliers

pluridisciplinaires en dehors des heures de cours.

 



Axe 2 : Agir sur le climat scolaire pour renforcer la communauté éducative au service des apprentissages

OBJECTIFS

CONSTATS

ACTIONS

Quand ? Comment ?

Quelles évaluations ?

Prévenir l’absentéisme,

le décrochage, l’exclusion scolaire, les comportements perturbateurs


 

Les difficultés sociales pérennes

De nombreuses familles vivent des situations sociales difficiles, dont plusieurs expliquent en partie les retards scolaires à l’entrée au collège, les difficultés dans le travail personnel des élèves, et les défauts d’attention durant les cours.

1.     Détecter rapidement les situations rendant difficile le travail à la maison,

2.     mettre en place de l’aide aux devoirs au sein du collège après la fin des cours,

3.     renforcer les aides directes, notamment pour les fournitures scolaires.

-   Rencontres parents-professeurs

-   Devoirs faits, AFM6

-   Assistante sociale, fond social du collège

-   Détecter rapidement les situations rendant difficile le travail à la maison,

-   mettre en place de l’aide aux devoirs au sein du collège après la fin des cours,

-   renforcer les aides directes, notamment pour les fournitures scolaires.

Un climat scolaire apaisé

Le climat scolaire s’est considérablement amélioré au cours des dix dernières années. Il reste néanmoins trop d’incidents et des cours sont parfois perturbés par des comportements inappropriés.

 

1.     Gérer soigneusement la répartition des élèves dans les classes par une concertation avec le primaire pour l’entrée en sixième et par un travail de concertation avec les équipes pédagogiques pour les autres niveaux.

2.     Programmer davantage d’heures de vie de classe.

3.     Travailler avec les délégués élèves et le CVC.

4.     S’approprier les lieux en les rendant et en les maintenant agréables.

-   Travail en collaboration entre les enseignants et la Psy EN EDO

-   Suivi des élèves fortement démobilisés, repérés lors des réunions de l’équipe relais et entretiens avec les élèves concernés.

-   Favoriser la propreté, la biodiversité et le développement durable.

-   Gérer soigneusement la répartition des élèves dans les classes par une concertation avec le primaire pour l’entrée en sixième et par un travail de concertation avec les équipes pédagogiques pour les autres niveaux.

-   Programmer davantage d’heures de vie de classe.

-   Travailler avec les délégués élèves et le CVC.

-   S’approprier les lieux en les rendant et en les maintenant agréables.

Des outils à améliorer

L’application des règles et les niveaux d’exigences varient, les sanctions ne sont pas toujours données ou accomplies, certaines familles contestent l’autorité de l’institution quand d’autres se déchargent totalement sur elle de leur rôle éducatif.

 

1.     Mettre en place un règlement intérieur consensuel, réaliste et l’appliquer

2.     Prévoir une échelle de sanction adaptée.

3.     Harmoniser les pratiques au sein des équipes pédagogiques en lien  avec  la vie scolaire.

4.     Favoriser des formes de parrainage ou tutorat soit entre élèves, soit entre adultes et élèves.

 

-   Mettre en place un règlement intérieur consensuel, réaliste et l’appliquer

-   Prévoir une échelle de sanction adaptée.

-   Harmoniser les pratiques au sein des équipes pédagogiques en lien  avec  la vie scolaire.

-   Favoriser des formes de parrainage ou tutorat soit entre élèves, soit entre adultes et élèves.

Un cadre réglementaire

L’application trop zélée de règles inflexibles ne permet pas la réussite de tous ; à l’opposé, les comportements perturbateurs empêchent les apprentissages. Le cadre légal et réglementaire dans lequel le collège s’inscrit pleinement permet une souplesse qu’il faut pouvoir pleinement utiliser.

1.     Différencier les réponses en fonction des circonstances tout en maintenant des points de repère incontournables.

2.     Renforcer la concertation entre les équipes pédagogiques, la vie scolaire et la direction.

3.     Identifier précisément les acteurs éducation et leurs missions pour éviter les doublons ou les vides.

-   Tenue de réunions mensuelles GPDS (équipe de direction, les CPE, l’infirmière, l’As, Psy EN EDO)

-   Différencier les réponses en fonction des circonstances tout en maintenant des points de repère incontournables.

-   Renforcer la concertation entre les équipes pédagogiques, la vie scolaire et la direction.

-   Identifier précisément les acteurs éducation et leurs missions pour éviter les doublons ou les vides.

OBJECTIFS

CONSTATS

ACTIONS

Quand ? Comment ?

Quelles évaluations ?

Développer une culture de l’engagement et de la représentation, fondée sue les valeurs de la République.


 

Redonner du sens aux apprentissages

Trop d’élèves ne comprennent pas le sens de leur présence au collège. Ils ne comprennent pas le rôle de l’école et l’importance de la scolarité

 

 

1.     Valoriser les élèves méritants, favoriser des approches pédagogiques transdisciplinaires,

2.     Différencier la pédagogie pour permettre au plus grand nombre de progresser,

3.     Trouver des réponses d’équipe aux interrogations des élèves quant à l’enjeu des différents apprentissages.

4.     Développer le projet personnel des élèves

-   Ateliers du midi

-   Travail par groupes de besoins.

-    Pédagogie différenciée

-   Organisation de conseils d’enseignement

-   Mener à bien des projets singuliers (oral de stage,  PSC1). Recherche de stage ; participation aux journées portes ouvertes des lycées, participation aux mini-stage en lycée

-   Valoriser les élèves méritants, favoriser des approches pédagogiques transdisciplinaires,

-   Différencier la pédagogie pour permettre au plus grand nombre de progresser,

-   Trouver des réponses d’équipe aux interrogations des élèves quant à l’enjeu des différents apprentissages.

-   Développer le projet personnel des élèves

Développer une culture de l’engagement et de la représentation, fondée sue les valeurs de la République.

 

Un bagage intellectuel pour un engagement dans la cité

Les représentations familiales de l’enseignement varient d’une confiance et d’un intérêt immense pour le collège à un désintérêt, voire une incompréhension. L’insertion dans la vie citoyenne est également très variable. L’apprentissage des humanités, l’ouverture scientifique, la capacité à raisonner juste ne vont pas de soi.

1.     Faire le lien entre l’enseignement et les métiers,

2.     organiser des rencontres avec des professionnels extérieurs au monde de l’éducation,

3.     développer les actions concrètes d’engagement citoyen au sein du collège

 

-   Stage de découverte du monde professionnel 4ème  fin juin et 3ème fin décembre.

-   Forum des métiers de la Mairie de Paris.

-   Projet PSC1 : formation d’un niveau de classe par année aux gestes qui sauvent. Permettre aux élèves de quitter l’établissement diplômé du certificat de compétences PSC1. Formation dispensée sur la deuxième quinzaine du mois de juin et assurée  par les deux formateurs du collège, à savoir,  M Schumacher et M Longuevergne.

-   Devoir de mémoire, (ravivage de flamme, voyages et sorties)

-   Se reporter aux référentiels internes de Formation et de Certification PSC1

Un intérêt pour la diversité

Les origines culturelles, géographiques et sociales extrêmement diverse au sein du collège sont des atouts insuffisamment mise en valeur.

 

1.     Organiser des ateliers philosophiques, de théâtre, ludiques ou sportifs dans le temps périscolaire,

2.     favoriser l’expression des élèves mettant en évidence des spécificités culturelles et sociales dans le cadre des apprentissages ou à l’occasion d’événements particuliers.

-    Les ateliers du midi et l’Association Sportive

-    Participation aux concours et aux compétitions UNSS de l’AS.

-           

Du respect pour les autres

L’apprentissage du vivre-ensemble ne pose pas de difficultés particulières au collège. Néanmoins, une attention particulière au respect des élèves en situation de handicap, une intégration des valeurs de la laïcité au quotidien nécessitent une vigilance constante.

1.     Rappeler les principes de liberté, d’égalité et de fraternité, expliquer ce qu’ils impliquent, notamment en termes de rapport entre les genres, d’égale dignité des personnes et de laïcité.

2.     Intégration des élèves du dispositif ULIS au sein de leur groupe d’âge.

-    10 heures de vie de classe réparties sur l’année

-    Inclure les élèves du dispositif ULIS aux sorties et projets de classe et aux voyages scolaires.

-           

OBJECTIFS

CONSTATS

ACTIONS

Quand ? Comment ?

Quelles évaluations ?


Consolider la place des parents à l’école.

Des complémentarités

Les parents d’élèves s’engagent différemment vis-à-vis du collège. Si certains sont particulièrement actifs, d’autres n’ont pratiquement aucune relation avec lui.

1.     Expliciter le rôle du collège dans l’instruction et l’éducation en coresponsabilité avec les familles.

2.     Cibler précisément la place de chacun dans les différentes instances.

Animation par la Psy EN EDO de temps d’échange autour d’un gouter entre les parents d’élèves de 6ème afin de répondre à leurs questions, de leur permettre de se rencontrer et de réfléchir à la façon dont ils pourront accompagner leurs enfants au collège. Dès le début de l’année et de façon régulière.

-   Présence des parents.

-   Evaluation par questionnaire proposé aux parents participants.

De la reconnaissance mutuelle

Certains élèves peuvent parfois se trouver dans un conflit de loyauté entre leur famille et le collège. La reconnaissance du travail du collège par les familles et le respect de l’éducation propre à celles-ci sont le cadre a priori des apprentissages.

1.     Organiser des rencontres avec les parents,

2.     travailler avec les associations de parents,

3.     renforcer la communication avec les familles

-   Journées portes ouvertes.

-   Café des parents

-   Utilisation de l’ENT

-           

Une école de la confiance

Les apprentissages présupposent la confiance dans l’institution qui les dispense. Les familles, sans doute plus que par rapport à des établissements hors éducation prioritaire, font confiance au collège. Cette confiance facilite l’enseignement et impose à la communauté scolaire des obligations en conséquence.

1.     Expliciter la notation.

2.     pérenniser les dispositifs d’aide et de soutien au sein de l’établissement ou à domicile en prenant appui sur les associations,

3.     prendre en charge certains frais liés aux activités scolaires.

-   Evaluation par compétences.

-   Action collégiens, associations de quartier.

-   Fonds social du collège

-           

Des informations partagées

Les familles et le collège doivent échanger de manière positive et responsable afin que l’adaptation des pédagogies à la réalité des élèves fonctionne au mieux.

 

1.     Adapter le carnet de liaison aux besoins des familles,

2.     faciliter les échanges entre les familles et la communauté éducative,

3.     partager dans le respect de la confidentialité des renseignements pouvant influer sur les performances des élèves.

4.      Développer la communication visant à faire connaître le collège dans les écoles du réseau,

5.     développer des relations avec les associations du quartier,

6.     renforcer les liens avec les élus du secteur.

-   Organiser une réflexion avec les parents.

-   Réunions parents-professeurs

-   Utilisation de l’ENT. Présence du pôle médico-social au collège.

-   Recevoir les parents d’élèves de CM2 pour préparer la rentrée.

 

-           

Axe 3 Eduquer à l’orientation (choisie)

CONSTATS

ACTIONS

Quand ? Comment ?

Quelles évaluations ?

Des représentations parcellaires de l’orientation

Les élèves et leurs familles ont souvent une représentation irréaliste de l’orientation et des études après le collège. Si ces représentations erronées sont fréquentes, elles sont particulièrement marquées au collège. De ce fait, trop d’élèves qui pourraient réussir les études post-collège se retrouvent en situation d’échec après la troisième.

1.     Développer les liaisons collège-lycée.

2.     Renforcer les liens avec les lycées professionnels.

3.     Mener une politique volontariste d’inscription aux mini-stages proposés par les lycées.

4.     Ménager des temps d’intervention de la CO-PsyEN au sein des classes de 3ème voire de 4ème.

Début du deuxième trimestre : Intervention de lycéens ambassadeurs au sein des classes de 3ème .

Mai : Intervention de proviseurs et de lycéens durant les rencontres avec les élèves et parents.

Participation des classes au forum des formations professionnelles.

Janvier et février : mini-stages et journées porte ouverte des lycées.

Taux de satisfaction des élèves concernant leur établissement d’affectation.

Des parcours d’excellence

Certains élèves à haut potentiel suivent des parcours d’excellence en partenariat avec le lycée Louis le Grand, l’Envol de la Poste ou le dispositif Télémaque. Si ces parcours sont utiles pour quelques élèves, ils ne s’adressent qu’à une toute petite minorité.

1.      Étendre les dispositifs du type « cordées de la réussite » à davantage d’élèves, mais avec un niveau moins discriminant afin d’en faire bénéficier davantage d’élèves.

2nd semestre : proposition d’ateliers d’approfondissement et de préparation à la classe de seconde.

S’appuyer sur des associations comme « Culture prioritaire » qui proposent un accompagnement à la scolarité et renforcer les liens avec les différents partenaires.

Résultats des élèves en seconde et affectations en première.



Axe 4: Renforcer et valoriser l’ouverture de l’École

4.1: Exploiter pleinement l’environnement culturel à travers des partenariats directement tournés vers les élèves.

OBJECTIFS

CONSTATS

ACTIONS

Quand ? Comment ?

Quelles évaluations ?

Renforcer la cohérence des actions partenariales avec les enseignements scolaires.

De nombreuses associations aident les élèves soit directement sur le travail scolaire, soit indirectement sur les conditions de ce travail (hygiène et sécurité, prévention de la violence, rapport au monde du travail).

1.     Mettre en place des actions de prévention qui répondent aux besoins des élèves

2.     Permettre, lorsque que cela est possible, une meilleure articulation entre ces actions et les disciplines enseignées.

- AFEV (aide et suivi scolaire des élèves)

- Socrate le mercredi après-midi.

 

- Soutien aux élèves en fragilité scolaire

 

- Soutien aux élèves en réussite

Développer le travail de mémoire et la participation à de grands évènements fédérateurs de tous les enseignements scolaires.

Le collège fait partie de l’école de la République et, à ce titre, invite les élèves à participer à des moments forts de la vie citoyenne. Cet ancrage dans la cité a d’autant plus de sens qu’il est corrélé à un travail mémoriel qui dépasse le cadre du seul enseignement de l’histoire.

1.     Associer chaque niveau à un événement particulier,

2.     faire participer les élèves à la réalisation du site du collège,

3.     développer les liens avec les anciens élèves.

-   Dans le cadre du parcours -citoyen : commémoration et liens avec lieux de mémoire et d’histoire de la république – liens avec les institutions républicaines (mairie, arc de triomphe, AN, Sénat, etc.).

-   SPME

-   participation aux blogs de PCN.

-   Le CVC pourrait participer à la construction publique du site du collège.

-   Intervention des anciens élèves de 3è.

-   Valoriser les actions pédagogiques qui mettent en avant la mémoire du collège ( Sierra Prod, CNRD, association des anciens élèves d’Utrillo à créer, etc.).

-   Cinquantenaire du collège.

-   Réouverture officielle du collège.

1-exemple : ravivage de la flamme touche tous les 3è

 

2-Evaluer le taux de participation des élèves aux différentes actions.

 

3-Valoriser les parcours de réussite d’anciens élèves  issus du collège en les invitant à l’inauguration du nouveau collège.

 

 

 


4.2 : Faire de l’ouverture internationale de l’académie un atout pour les élèves.

OBJECTIFS

CONSTATS

ACTIONS

Quand ? Comment ?

Quelles évaluations ?

Conforter et valoriser la politique des langues.

L’enseignement des langues vivantes en continuité avec l’initiation à l’école primaire assure une visibilité du collège au sein du réseau et, dans une certaine mesure, atténue l’évitement scolaire. Les langues anciennes enseignées au collège favorisent l’apprentissage du français et apportent une ouverture culturelle.

1.     Étendre le dispositif bi-langue à toutes les classes de 6e, notamment en diversifiant le choix linguistique,

2.     favoriser l’apprentissage du latin et du Grec

3.     engager une réflexion sur le choix de la seconde langue vivante à partir des langues familiales les plus répandues.

-    L’allemand et l’espagnol sont en classe bi-langues avec l’anglais.

-    Inciter les élèves à s’inscrire à l’enseignement de langues anciennes (voyage sur les sites les plus emblématiques).

-    Travailler en inter-langue, en coopération et en établissant des ponts entre les trois langues enseignées.

-    Ouverture culturelle sur les langues familiales les plus pratiquées en leur proposant un enseignement académique pour développer une culture d’excellence.

 

-   Enseignement de 3 langues vivantes en plus de l’anglais (allemand, espagnol, arabe).

Certifications.

 

-   Langue en scène (théâtre en anglais)

 


Favoriser les mobilités pour les élèves qui en ont le plus besoin.

Les séjours linguistiques apportent aux élèves une ouverture et donnent sens à l’enseignement des langues vivantes.

 

 

1.     Permettre à tous les élèves de participer à au moins un voyage scolaire,

2.     favoriser les projets impliquant une classe entière

3.     planifier les voyages le plus en amont possible,

4.     maintenir une aide importante aux familles les plus défavorisées.

mieux répartir les voyages, les projets et les activités proposés aux élèves afin qu’ils bénéficient au plus grand nombre.

 

 

Carnet de suivi

Renforcer coopérations et partenariats internationaux.

Les programmes Erasmus ont permis à des enseignants de rencontrer des enseignants d’autres systèmes éducatifs. Les liens entre classes sont une source importante d’enrichissement.

1.     Proposer des jumelages entre classes,

2.     favoriser les échanges entre professeurs,

3.     présenter les spécificités des autres systèmes éducatifs.

Mobilités des personnels à Madrid et Berlin.

Erasmus K+ en vue de la mobilité des élèves.

Développer les échanges et les jumelages entre classes.

Carnet de mobilité pour favoriser le cursus de l’élève dans son parcours personnalisé.


Axe 5 : Culture

OBJECTIFS

CONSTATS

ACTIONS

Quand ? Comment ?

Quelles évaluations ?

 

Développer une appétence pour la culture

 

 

 

Un déficit culturel

Le contexte économico-social du quartier explique que la plupart des élèves n’ont pas les bases culturelles moyennes des collégiens hors éducation prioritaire. La faiblesse du vocabulaire, l’absence parfois de références culturelles, le métissage des cultures d’origine rendent difficile une appropriation du bagage culturel vu à l’école primaire.

1.     Conforter les partenariats avec les associations culturelles partenaires du collège.

2.     Planifier des sorties culturelles pour toutes les classes.

3.     Intensifier le parcours d’éducation artistique et culturel tout au long du cycle.

4.     Faire connaitre aux élèves le métier d'artiste afin de réaliser un projet plastique en relation avec le travail de l'artiste.

5.       Mettre en œuvre des projets artistiques et culturels interdegrés.                                                                          

-   Développer le partenariat externe avec les musées parisiens. 

-   Maintenir les partenariats avec la DRAC.

-   Développer et maintenir le partenariat interne à l'établissement, notamment entre collègues par le biais de projets interdisciplinaires (par exemple avec les EPI)

-  Promouvoir le PEAC de la 6ème à la 3ème

-  Participer à des concours extérieurs types : ac@art (créations numériques) afin de valoriser les pratiques des élèves.

- Oral du PEAC au brevet

-  Restitutions en forme d’exposition, de spectacle ou de concert.

- Autoévaluation sur son travail, de son expérience et de sa création.

- Quizz culture en fin de cycle 3.

OBJECTIFS

CONSTATS

ACTIONS

Quand ? Comment ?

Quelles évaluations ?

Développer une appétence pour la culture

(suite)

Les sorties culturelles, les projets pluridisciplinaires, les partenariats avec des institutions culturelles apportent une ouverture que certains élèves ne trouvent que par l’intermédiaire du collège

 

1.     Maintenir des partenariats de quartier (par exemple : associations, cinémas, théâtres, orchestres, bibliothèques..).

2.     Poursuivre l’exposition ou la restitution des travaux des élèves.

3.       Valoriser les parcours artistiques dès l’entrée au collège.

4.       Développer et valoriser le travail interdisciplinaire.

5.       Maintenir les voyages scolaires (linguistiques et autres).

-  Orchestre Pasdeloup

-  Collège au cinéma

-  Rally lecture

-  Atelier lecture au CDI

-  Silence on lit

-  Création d’un atelier mathématiques/arts

-  SIERRA PROD

-  Célébration des 50 ans du collège

 

-    Proposer un questionnaire de positionnement dès la rentrée afin d’évaluer leurs pratiques artistiques et culturelles, ainsi qu’en fin d’année pour mesurer l’impact des actions menées.

 

1.       Développer le sens critique de l’élève

Classe Média

Semaine de la Presse

Participation au concours Médiatiks.

Culture numérique

OBJECTIFS

CONSTATS

ACTIONS

Quand ? Comment ?

Quelles évaluations ?

 

Développer une culture numérique des élèves

 

 

 

 

 

Le collège Maurice Utrillo est « Collège Numérique » depuis 1995.

 

Il dispose d’équipement matériel favorisant les pratiques et les usages numériques :

-   Plan tablette accompagné par la DANE de Paris : Chaque élève et chaque professeur dispose d’une tablette numérique

-   Déploiement de l’ENT NG depuis la rentrée 2017

-   Installation d’un réseau wifi pour les usages pédagogique

-   3 salles informatiques équipées de postes

-   Un Vidéoprojecteur interactif par salle avec un poste informatique « maître ».

-   Réseau Wifi dans l’établissement.

-   Accès à des ressources pédagogiques gratuites et payantes.

Concertation des équipes pédagogiques pour travailler en équipe les compétences numériques communes à tous les élèves du collège

(Socle commun de compétences et de culture)

 

 

Formation des enseignants :

 

- aux pédagogies intégrant le numérique (démarche collective et disciplinaire)

- à la maîtrise des outils numériques

 

 

Formation des élèves aux compétences et aux humanités numériques : maîtrise des outils, compréhension des usages et des enjeux du numérique.

Prévention des usages : « droit à la déconnexion », cyber harcèlement, développer des usages citoyens du numérique.

 

 

Accompagnement des familles : pour lutter contre l’illectronisme et la fracture numérique.

Temps de concertation à planifier dans l’année pour les équipes pédagogiques.

 

 

Formations des personnels :

 

-   Plan d’accompagnement des collèges numériques par la DANE de Paris et les GIPTIC disciplinaires.

 

-   Formation en interne sur les personnels ressources des équipes.

 

 

Formation des élèves :

-   Référentiel des compétences numériques à mettre en œuvre dans les enseignements.

 

-   Accompagnement lors d’ateliers  pour la maîtrise des compétences informatiques de base.  Ressources internes et interventions d’associations.

 

-   Visite et connaissance des entreprises du numériques : perspectives sur le développement et les métiers.

 

-    Rapports d’activité des référents numériques

 

-    Certification PIX en fin de 3e et déploiement des comptes PIX pour les élèves du cycle 4.

 

-    Projets pédagogiques intégrant le numérique