Etre éloquent à Rome

«La culture ne s’hérite pas, elle se conquiert.» André Malraux

Comme chaque année, les latinistes sont partis à la découverte de Rome, ville éternelle. Ce voyage est l’aboutissement de trois années d’étude des Langues et cultures de l’Antiquité, la concrétisation d’un parcours de latiniste qui s ‘achève en beauté et donne sens à un enseignement.
Les élèves ont été nos guides pendant ce voyage à travers les époques, proposant des conférences sur la Rome antique, la Rome baroque et renaissante et celle des années de plomb. Dans ce mille-feuille urbanistique, ils se sont repérés, grâce à un travail préalable sur des cartes et Google Maps et nous ont conduits allègrement d’un site à l’autre. 
Sur chaque site, devant chaque monument, un groupe d’élèves avait préparé un exposé, ainsi qu’un dépliant, digne des plus grands musées et conférenciers. Certains groupes avaient même répété une scène de théâtre ou un morceau de texte littéraire pour accompagner l’exposé et captiver l’auditoire. C’est ainsi que nous avons pu entendre un extrait de César de Shakespeare in situ sur le Forum Romain, ou l’incipit de la première Catilinaire de Cicéron dans le théâtre d’Ostie.
Tous se sont montrés de brillants orateurs, ayant pour objectif de manier l’éloquence à la manière des orateurs antiques. Sur les pas de Cicéron, ils ont tenu à émouvoir leur public (movere), à nous instruire (docere) et à nous plaire (placere). Mêlant Histoire, Histoire de l’art et cultures de l’Antiquité, ce voyage a été enrichissant pour tous, permettant aux élèves de travailler les compétences de lecteur, de scripteur et d’orateur.

Mme Raine, professeur de lettres classiques