Portail roman - Abbaye de Moissac

Abbaye

MOISS mou.00027 9061

© Cité de l'architecture et du patrimoine, Musée des monuments français, Paris - Bordes, David

Moulage en plâtre et patine. H : 880 cm ; l : 1290 cm ; Prof. : 510 cm

Inv. MOU. 00027

Ce moulage a été exécuté en trois temps, entre 1880 et 1888. L'engagement du sculpteur Barrion pour l'exécution du tympan du portail, d'une partie du linteau (Rosaces) et de deux groupes de chapiteaux de Moissac est daté du 1er février 1880. Le coût d'exécution pour l'estampage du tympan s'élève à 2500 francs (AMN 5HH3-1). A l'ouverture du musée, en mai 1882, seul le tympan est exposé. Lors de la séance de la sous-commission du musée de Sculpture comparée du 24 mai 1882, Boeswillwald souligne qu'il conviendrait de faire estamper "le trumeau du portail de Moissac dont le musée possède déjà le tympan". Lors de la séance du 18 avril 1883, l'estampage du trumeau et des piédroits est accepté. Cette décision est laissée en suspens car elle est réexaminée lors des sous-commissions du 2 avril 1884 et du 23 décembre 1887. Le coût signalé pour cette opération se monte à 600 francs. L'emplacement du portail au sein du musée, à hauteur de la 7e travée de la galerie occidentale, est envisagé lors de la séance du 6 juillet 1888. Lors de cette même séance, il est indiqué que le trumeau et les piédroits sont entrés au musée au mois de mai de la même année. Enfin, lors de la sous-commission du 12 octobre 1888, il est adopté que "de deux arcatures seront moulées à droite et à gauche du porche de Moissac" - ce qui correspond, semble-t-il, aux reliefs des murs latéraux du porche. Ces compléments furent moulés par l'entreprise Jean Pouzadoux & fils.

Comment ça tient ?

Ce tympan se situe sur le porche Sud de l'abbaye de Moissac, Tarn-et-Garonne, Midi-Pyrénées. Il date des 11e et 12e siècle.  Les chapiteaux du cloître et le tympan de l’église sont classés au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1998 au titre des chemins de Compostelle

MOISS detail

(Source : http://www.panoramadelart.com/portail-de-l-abbaye-de-saint-pierre-de-moissac)

Le tympan représente l’apparition du Christ au jour du Jugement dernier selon l’Apocalypse de Jean (Ap, 4, 2-7). Au centre, le Christ siège dans une mandorle semée d'étoiles. Autour de lui sont représentées quatre figures ailées, symboles des évangélistes (tétramorphe) : l’homme ailé (saint Mathieu), l’aigle (saint Jean), le lion (saint Marc) et le taureau (saint Luc).De part et d’autre, deux séraphins déroulent des phylactères. Répartis sur trois registres, les 24 vieillards tiennent des coupes et des instruments de musique. Un triple rang d'archivoltes décorées de palmettes où viennent se poser des oiseaux enserre le tympan. Le linteau est décoré de huit rosaces d’acanthe cerclées d’un câble sorti de la gueule de deux animaux fantastiques. Le trumeau est orné, sur sa face principale, de trois couples de lions entrecroisés et superposés. Les deux portes sont encadrées d’un côté par les prophètes Isaïe et Jérémie et de l’autre par les apôtres Pierre et Paul. Les bas-reliefs des murs latéraux - l'enfance du Christ et la parabole du mauvais riche - complètent la vision de l'Apocalypse du tympan.

Source : https://collections.citedelarchitecture.fr/notice/109/portail-christ-de-lapocalypse-la-parabole-de-lazare-et-du-mauvais-riche-scenes-de-la-vie

 

Un portail est constitué d’un linteau couronné d’un tympan. Ils sont entourés de plusieurs voussures (en plein cintre) formant l’archivolte. L’ensemble des voussures retombent sur les ébrasements du portail. A partir du XIIe siècle, le linteau repose sur un trumeau central.

IMG-1726

portail roman

Nuits des musées 2019

Les CM2 des 10 et 12 Saint Lambert expliquent aux visiteurs de la Nuit des musées :

IMG 5094