Le Manège de Petit Pierre

Petit Pierre

Le "Manège de Petit Pierre" est une oeuvre tout à fait exceptionnelle, c'est-à-dire un chef-d'oeuvre comparable à ces chefs-d'oeuvre des Compagnons du tour de France.

(...) le travail de Petit Pierre, travail de toute une vie, est une sorte de chanson populaire, de romancero, de ballade, faite au moyen de tôles découpées, de fils de fer, de peintures aux vives couleurs, et un pied de nez rigolard à l'atrocité de sa condition d'infirme et de sous prolétaire.

Sourd-muet et borgne, Pierre Avezard, très petit et malingre, fut toute sa vie vacher, puis bûcheron dans une ferme du Loiret. Dès 1937, il commença dans l'étable de la ferme la construction d'un manège qui lui permettait à la fois de distribuer des betteraves aux vaches méritantes et de se protéger des bourrades et des lazzis de ses collègues en bricolant un lit suspendu à une poutre. En 1955, il s'aménage une maison en terre. Puis son patron lui ayant concédé un petit terrain et une maisonnette, il y construit une tour Eiffel en bois de vingt-trois mètres de haut. Les carrousels superposés et les sujets animés se multipliant, les visiteurs commencent à accourir. En 1970, animée par un petit moteur électrique, l'oeuvre comporte plus d'une centaine de figures de métal découpé et peint, avec un système de télécommandes mécaniques que Petit Pierre, juché dans une cabine, actionne avec malignité : jets d'eau sur des visiteurs trop curieux, bombardements sur des tôles bruyantes. (...)
Hospitalisé à la suite d'une première attaque d'hémiplégie, Petit Pierre se rendait néanmoins tous les dimanches au Manège pour l'actionner et accueillir des visiteurs de plus en plus nombreux.

Source : http://www.coeur-defrance.com/fabuloserie.html

Un manège incroyable :

Ressource de la Fabuloserie : http://www.fabuloserie.com//wp-content/themes/glissando/pdf/DossierEnseignant.pdf

Le Manège

Petit Pierre dans sa cabinePetit Pierre, garçon vacher

© Jean François Hamon

 Formes : ensemble féerique d’accumulation de petites scènes représentant la vie de la ferme vue par un garçon vacher : vaches, poules, petites voitures, engins agricoles personnages mais aussi avions, tour Eiffel, tank… une centaine de figurines. C’est un objet unique, original, issu de l’imagination d’un seul homme. Le mouvement de rotation brinquebalant produit des grincements de sons métalliques.

 Techniques : Assemblage de figurines réalisées à base de morceaux de bidons, de métal ou de carlingue d’un avion abattu pendant la guerre dans son champ, récupérés, découpés, assemblés ou juxtaposés. Petit Pierre récupère aussi des roues et chambres à air de bicyclettes, fils de fer pour fabriquer des rouages et ainsi tout animer. Le manège se met en mouvement grâce à un moteur électrique.

 

 

La vache électrique

© Jean François Hamon

Significations : Né avant terme, le visage déformé, pratiquement sourd et muet, Petit Pierre doit quitter l’école à sept ans et devient garçon vacher. Il passe tout son temps libre à cette création, s’y absorbe et y trouve son accomplissement. Tout ce qui bouge le fascine et il passe son temps à en décortiquer la mécanique afin de la reproduire au service de son oeuvre. Pierre Avezard n’a pas suivi de formation artistique, il ne connait pas l’histoire de l’art, c’est ce que l’on appelle un autodidacte.

 Usages : Petit Pierre passera quarante ans de sa vie à fabriquer les figurines et mécanismes de son manège d’abord pour lui-même, puis le fera visiter au public les samedis et dimanches, l’attraction – en plein air -  sera gratuite. Petit Pierre est farceur et arrose parfois les visiteurs au comble du bonheur. Grâce à l’aide de sa sœur, il a écrit quelques explications sur des écriteaux à destination du public. Ce moyen de communication l’a aidé à vaincre son handicap qui l’isolait. Cette œuvre, affiliée à l’Art Brut, est exposée dans un musée d’art hors-les-normes, art brut.

Incroyables machines

Le cirque d'Alexandre Calder

Les machines de Jean Tingely

Le poète ferailleur

A nous

Arts plastiques : Collecter, trier, assembler des jouets, objets de récupération, matériaux ou formes  divers pour créer des figurines à mettre en scène.

Technologie : Donner du mouvement à des objets ou scénettes inventées.

 

  • Construire un manège qui puisse être animé (1 m  x 1 m x 1 m) et en produire un plan

Nos manèges

Le manège des CP de l'école Falguière

 

Le manège des GS de Mademoiselle et Procession

 

Le manège des élèves de PS de l'école ND de France de Malakoff

*