Circonscription 19B

Stalingrad

Prévenir et gérer des comportements d'élèves

Prévenir et gérer des comportements d’élève

Vous n’êtes pas seul face à ces comportements.

  • L’équipe éducative

Cohérence du cadre éducatif (des règles par et pour tous)

Soutien de l’équipe

Travail avec l’AVS/AESH

Décisions communes :

  • Prise en compte de tous les temps de l’élève (scolaire et périscolaire)
  • Réunion d’équipe
  • Choix de formation
  • Actions coordonnées et graduées

 

  • La famille

Impliquer la famille pour comprendre et trouver des réponses

S’assurer de leur collaboration dans la mesure de leurs possibilités

Rencontres régulières

Souligner les points positifs

 

  • Le groupe classe

Besoin d’un cadre relationnel bienveillant

Intégration à la classe (pas de sentiment d’isolement)

Traitement équitable

 

Réagir face à un élève en crise

  •  Réponse graduée

 

Rappel des règles collectives (et des sanctions)

Décompression dans un coin de la classe

  • Outil d’autoévaluation de la crise
  • Outil de décompression (pâte à modeler, balle anti-stress …)

 

Mise à l’écart TEMPORAIRE de la classe

  • Pour une courte durée (1/2 journée au maximum)
  • Toujours avec un adulte
  • Dans un lieu connu de l’enfant
  • Prévoir réintégration (excuses par exemple) et réparation

 

Contrat de conduite en lien avec la famille, l’équipe et l’élève

 

  • Attitudes de l’enseignant

Essayer de rester calme.

Ne pas rentrer en contact physique si ce n’est pas nécessaire.

Se mettre à son niveau.

Parler d’une voix douce.

Différer le problème pour ne pas réagir “à chaud”.

Préserver le groupe classe (rassurer, faire appel à un autre adulte …).

 

Aménagements possibles

  •  Avant la classe

Remettre à l’élève un emploi du temps complet individualisé et explicite (couleurs, dessins …).

Anticiper le changement en rappelant le déroulement de la journée.

Prévoir des activités variées.

Incorporer des expériences sensorielles apaisantes quotidiennement

Aménager la classe : lieu de repos, manipulation, paravent, place de l’élève, aire de circulation, autorisation de se déplacer …

Eviter les stimuli (près de la fenêtre, la porte …).

Réfléchir à la place de l’AVS.

Organiser des activités de groupes, des projets collectifs, développer la solidarité et la coopération.

Mise en place d’un tutorat

Définir des règles explicites avec droit, devoir, réparation et valorisation plutôt que sanction.

Etablir des codes pour prévenir de son état (Rouge/vert – thermomètre du stress - signal…).

Elaborer un contrat avec conséquences agréables et réparations.

 

  • Pendant la classe

Proposer un outil permettant de visualiser le temps (timer, sablier …).

Proposer des défis (combien d’exercices es-tu capable de faire en 1 minute ?).

Proposer des responsabilités

Prévoir une période de détente ou une pause avant d’aborder une situation difficile ou après.

Circuler dans la classe et s’approcher de l’enfant.

Alterner les tâches ardues et les plus faciles.

Permettre à l’élève de faire fréquemment ses activités préférées et d’interagir avec ses pairs.

Verbaliser l’implicite.

Pédagogie par ilots bonifiés.

Donner des directives claires et précises.

L’encourager, le féliciter (pas forcément verbal).

Donner des objectifs concrets à atteindre.

 

  • Après la classe ou hors de la classe

Temps de calme et d’isolement si possible (pas plus de 5 minutes).

Prévoir un lieu où il peut aller en cas de crise : le verbaliser.

S’inquiéter de ses ressentis.

Proposer un médiateur s’il préfère (autre enseignant, AVS …)

Envisager des « sanctions » éducatives : ranger la bibliothèque, préparer un exposé …

Pointer les réussites.

L’inciter à se lancer des défis réalisables.