Des nouvelles du projet artistique « Habiter, être habité » de la 6ème 3

dessin3

Chaque mardi après-midi depuis septembre, pendant 2 heures et en demie-classe, nous pratiquons avec le corps, par le corps, ce qui nous habite et comment nous l’habitons. 

Nous nous sommes réunis autour de notion d’espaces, de qualités de mouvement (lourd, léger, saccadé, continu, fluide, serré…), d’écoute de soi, de l’autre avec des propositions en duo ou en groupe. Chaque élève a exploré physiquement le corps dansant, le corps regardant (spectateur.rice) et l’échange de paroles après la plupart des propositions.

Nous avons également explorer la façon dont les élèves se représentent leurs corps, leurs colonnes vertébrales notamment. Je leur ai proposé à chacun.e de dessiner leurs colonnes (cf. quelques dessins des élèves) avant d’étudier le squelette et de déployer des danses à partir de ces observations.
L’improvisation est un moteur pour la danse que nous pratiquons ensemble et est une écriture au présent, en direct dans l’espace. À partir de consignes précises, j’invite les élèves à « se lancer » dans l’espace, face aux regards des autres, ce qui n’est pas toujours facile. Mais, si l’écoute est là, alors quelque chose se passe.
 
La concentration requise est grande, l’écoute fine, et chez certain.e.s élèves, c’est inédit. Le cadre posé est différent de celui d’être en classe, et nous inventons une façon d’explorer par le mouvement d’autres relations à nos environnements habituels.

La place de la musique, du rythme notamment est aussi au cœur du projet. Nous déploierons la suite du travail sur des jeux de rythmes, avec quelques instruments de percussion notamment (baguettes, wood blocks), tout en continuant d’explorer par le jeu, la danse que chaque élève a en lui, en elle.

À partir de janvier, nous débuterons l’écriture d’une forme ensemble que nous présenterons en juin au collège, pour les autres élèves, le personnel et j’espère, les familles.

Yasmine Youcef, danseuse-chorégraphe et pédagogue.