Musiques de la guerre froide

CLASSE DE 3ème, SEQUENCE 4 : Musiques de la guerre froide

QUESTION CENTRALE : Comment la politique influence-t-elle la musique ?

PREMIERE PARTIE : L’EX-URSS

Pendant la guerre froide – entre 1945 (fin de la deuxième guerre mondiale) et 1989 (chute du Mur de Berlin) – dans les pays du bloc communiste (Union Soviétique, Europe de l’Est, Chine…) et dans une moindre mesure dans les pays du bloc capitaliste (Europe Occidentale, Etats-Unis…), la musique et les arts deviennent un instrument de propagande et ils sont soumis à la censure.

PROPAGANDE = diffusion par différents moyens (presse, cinéma, musique, aujourd’hui les réseaux sociaux, etc.) d’une idéologie (c’est-à-dire d’un ensemble d’idées) représentant un régime politique.

Dans un régime totalitaire ( = qui exerce un contrôle total de la population, jusqu’à vouloir contrôler ce que les gens pensent), la propagande n’hésite pas à diffuser à large échelle des contrevérités.

CENSURE = interdiction de diffuser une information, une idée, une œuvre artistique, etc. qui ne convient pas au régime politique en place.

UN EXEMPLE D’ACTUALITE : en Chine, les premières informations sur l’apparition du COVID 19 ont été censurées, ce qui a accéléré l’épidémie. Les médecins et les journalistes donneurs d’alerte ont été emprisonnés pour « diffusion de fausses rumeurs ». Ce type de réaction reste encore une caractéristique des régimes politiques totalitaires ou autoritaires.

 

Très populaire, cette chanson raconte l’histoire d’un soldat que sa fiancée encourage d’aller au front se battre pour la patrie. Elle a été largement utilisée pour donner une image idyllique (édulcorée, fausse) de l’Armée Rouge (surnom de l’armée soviétique) et de la vie dans l’ex-Union Soviétique.

UNE HOMONYMIE OPPORTUNE : Katioucha (diminutif de Ekaterina) est également le surnom d’un lance-roquette utilisé par l’ex-Union Soviétique pendant la deuxième guerre mondiale. Cette homonymie a été habilement exploitée par la propagande soviétique.

 

7    8 

La mélodie de Katioucha, comme celle de toutes les chansons diffusées dans un but de propagande, est facile à retenir et entraînante.

Katioucha a donné lieu à de nombreuses versions et adaptations, y compris au-delà du Rideau de Fer (la barrière invisible séparant les deux blocs pendant la guerre froide), en France, Allemagne, Italie…

 

Version 2 : Casatchok interprété par Rika Zaraï en 1969 sur un plateau de télévision en France.

I     C'est l'hiver qui frappe à notre porte

Mes amis, allumons un bon feu.

C'est l'hiver que le diable l'emporte.

Mes amis, ce soir, oublions-le.

C'est l'hiver que le diable l'emporte.

Mes amis, ce soir, oublions-le.

 

Petrouchka, apporte le pain d'orge.

Ce qu'il y a de bon dans la maison.

La vodka qui brûle un peu la gorge

Mais qui nous laisse le cœur plein de chansons.

II   Dans les bois, les loups font une ronde.

Sur la neige frissonnent les corbeaux.

Oublions la tristesse du monde.

Tous les loups et les vilains oiseaux.

Oublions la tristesse du monde.

Tous les loups et les vilains oiseaux.

 

Petrouchka, reprends ta balalaïka

Et joue moi un air à ta façon.

Joue d'abord « Les Bateliers de la Volga »

Et quand tu auras fini, nous danserons.

  

EXERCICE DE CHANT (SPECIAL CONFINEMENT !)

!! Dans le premier couplet, remplacez « l’hiver » par « le virus » !!

!! Dans le deuxième couplet, essayez « virus » au lieu de « oiseaux » !!

Actualité de Katioucha : Avec Vladimir Poutine, la guerre froide est de retour, prenant d’autres formes. Même après l’abandon de l’idéologie communiste de l’ancienne URSS, la vieille Katioucha continue ainsi à servir la propagande !

Version 3                                        Version 4                                     Version 5a                              Version 5b

 

QUESTIONS

  • En comparant les versions 3 et 4 de Katioucha avec la version 1, identifiez au moins un aspect de l’ancienne propagande soviétique toujours présent, ainsi que des aspects

 

…………………………….............................................................................................………………………………………………………………………………………………………………………………………

 

…………………………….............................................................................................………………………………………………………………………………………………………………………………………

 

  • Dans la version 5a, quel sens donnez-vous à la séquence avec Vladimir Poutine au piano, telle qu’elle est

placée parmi les autres images représentant le président russe ?

 

…………………………….............................................................................................………………………………………………………………………………………………………………………………………

 

…………………………….............................................................................................………………………………………………………………………………………………………………………………………

 

  • Dans la version 5b, la bande-son fait entendre Katioucha. Qu’est-ce qui permet de dire que c’est un fake (assez grossier) ? Quelle est d’après vous l’intention de l’auteur de ce fake ?

 

…………………………….............................................................................................………………………………………………………………………………………………………………………………………

 

…………………………….............................................................................................………………………………………………………………………………………………………………………………………

 

 

Cette chanson évoque la guerre froide à travers une histoire d’amour rêvée entre un Français (touriste visitant Moscou) et une Russe (étudiante et guide touristique) séparés par le Rideau de fer.

version 1            version 2

A. La place Rouge était vide

Devant moi marchait Nathalie

Il avait un joli nom, mon guide Nathalie

 

La place Rouge était blanche

La neige faisait un tapis

Et je suivais par ce froid dimanche Nathalie

 

B. Elle parlait en phrases sobres

De la révolution d'octobre

Je pensais déjà

Qu'après le tombeau de Lénine

On irait au café Pouchkine

Boire un chocolat

 

A. La place Rouge était vide

J'ai pris son bras, elle a souri

Il avait des cheveux blonds, mon guide

Nathalie, Nathalie

 

 

 

C. Dans sa chambre à l'université

Une bande d'étudiants

L'attendait impatiemment

On a ri, on a beaucoup parlé

Ils voulaient tout savoir

Nathalie traduisait

 

D. Moscou, les plaines d'Ukraine

Et les Champs-Élysées

On a tout mélangé

Et l'on a chanté

 

Et puis ils ont débouché

En riant à l'avance

Du champagne de France

Et l'on a dansé

 

? Et quand la chambre fut vide

Tous les amis étaient partis

Je suis resté seul avec mon guide

Nathalie

? Plus question de phrases sobres

Ni de révolution d'octobre

On n'en était plus là

Fini le tombeau de Lénine

Le chocolat de chez Pouchkine

C'est, c'était loin déjà

 

? Que ma vie me semble vide

Mais je sais qu'un jour à Paris

C'est moi qui lui servirai de guide

Nathalie, Nathalie

 

? Final instrumental

 

 

 

 

 

 

EXERCICES D’ECOUTE :

  • Après avoir écouté attentivement la chanson afin d’identifier les différences (d’ordre musical) entre les parties A, B, C et D, remplacez les 4 points d’interrogations par les lettres qui

 

  • Quel est l’élément musical le plus frappant de la partie D ? …………………………………………………………………………

 

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

 

  • Quelle séquence documentaire apparaît seulement dans la version 1 ? ……………………………………………………….

 

……………………………………………………………………….............................................……………………………………………………………………………………………………………..

 

  • Qu’apporte de nouveau la version 2 ? Est-elle meilleure ou moins intéressante que la version 1 ? Argumentez votre réponse :

 

………………………...............................................................................…………………………………………………………………………………………………………………………

 

………………………………………………………………..............................................……………………………………………………………………………………………………………………..

 

LES MUSICIENS DISSIDENTS

9Malgré les persécutions et les menaces de prison (déportation au Goulag) ou d’expulsion, certains écrivains, artistes et musiciens osent exprimer (le plus souvent de façon indirecte, métaphorique) leur opposition au régime totalitaire. Ce sont les dissidents : ceux qui s’écartent de la ligne politique imposée par le régime.

Un des artistes russes dissidents les plus connus est Vladimir Vissotski (1938-1980). Il était accepté comme acteur, mais censuré comme auteur-compositeur-interprète de chansons protestataires.

 

 

 

 

 

Je fuis à perdre haleine, à me rompre les veines,

Mais aujourd'hui encore, comme hier,

Je suis traqué, traqué,

 

Les chasseurs, joyeux, courent se mettre à l'affût.

Derrière les sapins, les fusils entrent dans la danse,

Les chasseurs sont tapis dans l'ombre,

Les loups culbutent dans la neige,

Transformés en cibles vivantes.

 

C'est la chasse aux loups, c'est la chasse

Aux fauves gris, mâles et chiots,

Les rabatteurs crient et les chiens hurlent à en vomir,

Sang sur la neige et taches rouges des drapeaux.

Ils jouent un jeu de dupes avec les loups,

Les chasseurs, et leur main ne tremblera pas.

Ils ont cerné notre liberté de drapeaux,

Et maintenant, ils sont sûrs d'atteindre leur but.

 

J'ai fait refus d'obéissance, j'ai dépassé

Les drapeaux, la soif de vivre a été plus forte que tout,

J'ai juste entendu, joyeux,

Les cris d'étonnement des hommes derrière moi.

 

Je fuis à perdre haleine, à me rompre les veines,

Mais aujourd'hui je ne suis pas comme hier,

Traqué, traqué,

Et les chasseurs sont restés les mains vides.

 

 

Après avoir écouté attentivement la chanson La chasse aux loups, répondez aux 3 questions suivantes :

 

  • Qui sont les chasseurs et les loups ? (Trouvez le sens métaphorique) …………...............................................................……………………………

 

……………....................................................………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

 

  • Quel est le message de la chanson ? ……………………………………………………………......................................................……………….…………………………………….

 

……………....................................................………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

 

  • Comment la façon de chanter de Vissotski contribue-t-elle à faire passer ce message ? …….............................................………………………………

 

……………....................................................………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

 

 

Mstislav Rostropovitch, célèbre violoncelliste russe dissident, a tenu à marquer à sa manière la fin de la Guerre froide en jouant un morceau de Bach au pied du Mur de Berlin (que l’on voit ici déjà couvert de graffitis).

6 

Son concert, capté par les télévisions du monde entier, est resté comme un des symboles

les plus forts de la chute du Mur – et de la fin de la guerre froide.

 

Regardez d’abord la vidéo 1 . On voit qu’une personne donne au célèbre artiste une pièce de monnaie, comme on le fait pour un musicien jouant dans la rue ou dans le métro. Pas vexé du tout, Rostropovitch accepte la pièce en faisant un petit commentaire. A votre avis, que ressent-il en ce moment ?

Confirmez (ou non) votre intuition en regardant ce bref film documentaire.

 

Répondez ensuite aux questions suivantes :

Pourquoi le violoncelliste a-t-il tenu absolument à prendre le premier avion pour aller jouer à Berlin ?

 

…………………………….............................................................................................………………………………………………………………………………………………………………………………………

 

…………………………….............................................................................................………………………………………………………………………………………………………………………………………

 

Quelles sont les « deux vies » de Rostropovitch ? ………………………………………………………………………………...................................................................................……….

 

…………………………….............................................................................................………………………………………………………………………………………………………………………………………

 

Pourquoi a-t-il choisi de jouer ce morceau de Bach ? (pensez au caractère de la musique) ……………...........................................................................…………..

 

…………………………….............................................................................................………………………………………………………………………………………………………………………………………

 

…………………………….............................................................................................………………………………………………………………………………………………………………………………………