École élémentaire CLAUDE VELLEFAUX
33 Avenue Claude Vellefaux - 75010 Paris 
01 42 08 99 43

Myriam Martin - Directrice de l'école et Rédactrice du site

Ecole Modèle 2018 - QFE - publication de la catégorie courante affichées en liste - inside

INFO COVID 19

_

LES DENTISTES A L'ECOLE

Toutes les classes

 

 LES CP et CE1

MTDents 

En début d'année, les CP et les CE1 ont bénéficié de l'intervention en classe des dentistes de l'Assurance Maladie. Un dépistage des bucco-dentaire élèves a été proposé aux familles et un rendez-vous gratuit chez un dentiste de son choix était également offert aux enfants.

Les CE2 - CM1 et CM2

logo-Paris-Diderot 

 

Pour les plus grands du CE2 au CM2, nous avons accueilli trois étudiants du  service dentaire de l'université Paris VII.

Chacune des classes était divisée en 3 groupes et chaque groupe tournait de table en table afin d'évoquer 3 domaines : la dentition, le brossage des dents, l'hygiène bucco dentaire.

La dent 

CE2 CM1C 4 

LES CE2/CM1C

CE2 CM1C 2 

CE2 CM1C 5 

CE2 CM1C 3 

CE2 CM1C 7 

CE2 CM1C 6 

 

LES CM1A

CM1A 3

 

CM1A 1 

CM1A  10 

CM1A 5 

CM1A 6 

CM1A 8 

CM1A 7  

CM1A 9 

 

LES CM2A

IMG 20210609 103207 

IMG 20210609 104500 

IMG 20210609 104524 

IMG 20210609 104507 

IMG 20210609 104515 

 

 

LES CM2B

IMG 20210609 091933 

IMG 20210609 092010 

IMG 20210609 091905 

IMG 20210609 092033 

IMG 20210609 092022 

IMG 20210609 092003 

IMG 20210609 091946 

IMG 20210609 091910 

IMG 20210609 091843 

Comment dois-je me brosser les dents ?

Tes dents de lait commencent à tomber, et tu as quelques dents définitives qui poussent.

Pour te brosser correctement les dents, tu dois :

  • Brosser le haut et le bas séparément
  • Faire un rouleau ou un mouvement rotatif pour brosser dents et gencives du rose vers le blanc
  • Incliner ta brosse à 45° sur la gencive
  • Suivre un trajet pour faire le tour de toutes les dents sans oublier le dessus

 

 

Un bon équilibre alimentaire t’aide à avoir de belles dents

Tout est question d’équilibre et de fréquence !

Il faut manger un peu de tout en quantité raisonnable. Il ne faut pas abuser des produits sucrés, les dents ne les aiment pas car ils s’associent aux bactéries et forment un mélange acide qui attaque les dents. Méfie–toi des produits sucrés déguisés : chips, frites, biscuits salés sont riches en sucre malgré une saveur salée.

Attention à la consommation de sodas ; un de temps en temps mais pas trop souvent.

Attention au grignotage qui est un ennemi des caries. Si tu manges bien lors de tes 3 repas et de ton goûter tu ne devrais pas avoir besoin de manger à d’autres moments.

 

Consulte ton chirurgien-dentiste au moins une fois par an

Le chirurgien-dentiste est l’ami de tes dents, il est important d’aller le voir régulièrement même si tu n’as pas mal aux dents.

Lui seul pourra t’éviter d’avoir mal si tu commences à avoir des caries.

 

Les bienfaits d’une bouche en bonne santé

Une bouche en bonne santé permet de manger, de boire et d’assurer correctement beaucoup d’autres fonctions physiques, comme la mastication, au cours de la vie. Par ailleurs, elle facilite de bonnes relations avec les autres, favorise l’estime de soi grâce au sourire et au langage oral.

Les maladies bucco-dentaires existent sous différentes formes comme les caries, par exemple, qui sont les plus courantes, ou les maladies du parodonte, tissu de soutien de la dent. Il est important, d’une part, de les prévenir tôt, lors de l’apparition des dents de lait, par une bonne hygiène bucco-dentaire et, d’autre part, de les dépister précocement pour les traiter le plus rapidement possible.

Une bonne santé bucco-dentaire est donc essentielle au développement de l’enfant et à son bien-être tout au long de sa vie.

 

 

 

INFORMATION COVID 19  -

Covid-19 : accéder à la foire aux questions  << cliquer

 

Info Coronavirus Covid-19 | Gouvernement.fr

CORONAVIRUS Site internet du gouvernement<< Cliquer pour tout lire

 

_____________________________________________________________________________________________________

 

INFORMATION SANTE PSYCHOLOGIQUE

Comment repérer des symptômes de stress ou de détresse psychologique chez mon enfant dans le contexte de la crise sanitaire ?

 

 

En cette période de crise sanitaire, de nombreux enfants et adolescents sont stressés, parfois en souffrance. Vous, leurs parents, êtes les mieux placés pour voir les signes de cette détresse et les aider. Des psychologues et des psychiatres ont travaillé pour vous proposer les quelques conseils qui suivent. Les professionnels de L’Éducation nationale sont à vos côtés pour traverser cette période difficile et pour vous épauler si vous en ressentez le besoin.

Vous connaissez les réactions habituelles de votre enfant face au stress

Au quotidien, lorsque votre enfant est confronté à des situations stressantes, vous avez déjà pu observer des modifications passagères de ses émotions (tristesse, irritabilité ou colère) ou de son comportement (repli, agressivité ou pleurs). Très souvent, ces réactions aux petits stress du quotidien sont sans gravité et disparaissent spontanément.

Les derniers mois de la crise ont pu être particulièrement stressants pour votre enfant (et pour toute la famille). Durant cette période votre enfant a pu être confronté lui aussi à un stress continu au cours des différentes semaines. Parfois il a eu du mal à s’adapter à ces nouveaux stress sans que ni vous ni lui ne vous en aperceviez initialement. Puis d’un seul coup, ça fait "tilt" : il y a un truc qui n’est pas comme d’habitude et ça dure.

Parfois ces stress ont été malheureusement plus aigus et plus intenses également. Ces symptômes sont plus faciles à repérer, car ils apparaissent lors de situations très précises où il y a une mise en danger vitale (ou considérée comme telle par votre enfant). Ces stress aigus sont dans le contexte du Covid19 surtout liés à son hospitalisation pour une infection au Covid19, à l’hospitalisation en réanimation d’un proche, ou malheureusement au décès d’un proche.

Ces stress continus ou aigus entrainent parfois des réactions inhabituelles chez votre enfant que ce soit dans la durée ou l’intensité. Vous pouvez considérer ces changements comme des signaux que votre enfant envoie pour indiquer qu’il a besoin d’aide pour y faire face.

Face à ces situations, vous pouvez parfois vous sentir démunis ou dans l’incertitude.

 

Que faire ? J’observe l’intensité/la fréquence, l’évolution, le retentissement des symptômes

1. Si pour le moment, les signes de mal-être que j’ai perçus sont légers et diminuent spontanément. Je reste attentif pour voir comment cela évolue. Cependant je décide de :

  • Maintenir une organisation structurée du quotidien ;
  • Favoriser les relations avec les amis et la famille.

2. Si, les signes de mal-être que j’ai perçus sont des réactions modérées de stress et semblent stables. Je veille à :

  • Ecouter mon enfant ;
  • Rassurer mon enfant.

3. Si vous constatez en tant que parents des réactions importantes de stress chez votre enfant, ne pas s’affoler et adressez-vous sans tarder :

  • aux personnels spécialisés de l’Education nationale : psychologue, infirmier, médecin scolaire ou assistant de service social ;
  • à votre médecin traitant, pédiatre, psychologue, pédopsychiatre habituel.

Prenez soin de leur transmettre les éléments que vous avez observés.

Dans le cadre des troubles que l’on appelle "d’adaptation", les retours à un état de mieux-être peuvent être très rapides chez les enfants. Les professionnels voient beaucoup d’enfants et sauront apprécier la gravité et vous aider.

Dans cette période sanitaire complexe, les professionnels sociaux et de santé en établissement scolaires renforcent leur écoute et se tiennent particulièrement disponibles auprès des élèves et des parents, pour toute information utile. Ils tenus au secret professionnel dans les conditions imposées par la loi. Il est essentiel de rappeler aux familles qu’aucun acte médical ne peut être effectué en milieu scolaire sans l’accord du responsable légal de l’enfant. Toute décision médicale se fait en concertation et avec l’accord des responsables.

Ainsi nous vous invitons, si nécessaire, à vous rapprocher au sein de l’établissement de votre enfant, des personnels spécialisés de l’Éducation nationale. Vous pouvez également appeler, jour et nuit, le numéro gratuit 119. Ce sont des professionnels de l’enfance qui sont à votre écoute pour vous conseiller et vous aider.

119
Ecole Modèle 2018 - QFED - Pied - Lien custom