Chambre du Roi

Chambre Roi 

© EPV / Didier Saulnier

 

Ce fut d’abord le salon central qui séparait le Petit Appartement du Roi et celui de la Reine. Il ouvrait alors sur la terrasse  par trois portes fenêtres, qui furent remplacées par des ports lors de la construction de la galerie des Glaces : le décor de pilastres dorés date de cette modification. En 1684 la pièce devint le salon où le Roi s’habille, mais en en 1701, Louis XIV décida d’en faire sa chambre. On obtura les trois portes du fond pour former une alcôve. Une balustrade dorée, toujours en place, séparait l’alcôve du reste de la chambre. La chambre du Roi se trouve au centre du palais, représentant le cœur du royaume, l’autel et le sanctuaire de la royauté : l’espace royal est séparé du reste de la chambre par cette balustrade, comme l’autel dans une église. Elle abritait le culte quotidien des deux corps du roi : le roi physique, objet de la dévotion apparente des courtisans, en particulier au moment des levers et des couchers, mais aussi le roi symbolique, qui incarnait en sa personne le principe de l’État. Louis XIV installa dans cette pièce un mobilier somptueux. L’hiver, l’alcôve était tendue d’un velours cramoisi. Les mêmes tissus recouvraient le lit et les sièges  brodés d’or. L’été, c’était un brocart d’or et d’argent sur fond de damas cramoisi. C’est dans cette chambre, où il accordait parfois ses audiences, que Louis XIV « dînait au petit couvert »  et qu’avaient lieu chaque jour les cérémonies du lever et du coucher, avec leurs « entrées » successives et leurs rites minutieux. C’est dans ce lieu d’intimité publique que Louis XIV recevait les ambassadeurs des principales puissances de l’Europe, pour leur faire admirer la  grandeur de son pouvoir.

 

Ressources :