Philosophie

Philosophie

Mme Weiss

Les étudiants suivent en classe d’hypokhâgne quatre heures d’enseignement de philosophie en classe entière et bénéficient de trois sessions d’interrogation orale (khôlle). L’évaluation écrite repose sur deux types d’exercices : la dissertation et le commentaire de texte. Une attention toute particulière est portée sur la dissertation ; les étudiants reçoivent une méthode détaillée et des conseils tout au long de l’année qui leur permettent de maîtriser de mieux en mieux cet exercice. Le programme comporte six grands domaines :

– métaphysique ;

– science ;

– morale ;

– politique et droit ;

– art et technique ;

– sciences humaines : homme, société et langage.

Ces domaines se croisent dans le traitement des questions ou d’éléments de doctrine plus déterminés ; par exemple, un cours qui a pour axe majeur le langage pourra faire intervenir des questions métaphysiques (le discours de l’être chez Parménide et Platon, dans le Sophiste), scientifiques (les conditions de validation d’une proposition) ou esthétiques (le style, la narration). Nous travaillons également sur des œuvres que nous étudions dans leur déploiement propre (deux œuvres chaque année, relevant de périodes distinctes), par exemple, les Pensées pour moi-même de Marc-Aurèle ou le Discours de métaphysique de Leibniz.

Cet enseignement permet d’allier l’analyse conceptuelle à l’approfondissement de la lecture des textes afin de parvenir à une compréhension de plus en plus fine et réflexive des problèmes. La qualité de l’expression des idées et l’autonomie intellectuelle constituent également des aspects importants de la pratique philosophique, tout cela dans une atmosphère chaleureuse où le travail n’est pas seulement compatible avec le plaisir, mais le suscite.