Voyage en GRECE 2017

06 oct. 16

Un voyage en Grèce est prévu cette année du 29 mai au 2 juin 2017 et destiné aux latinistes et hellénistes de troisième.

Le programme visera essentiellement la découverte de la capitale, Athènes, au travers de ses lieux mythiques et prestigieux, ayant marqué l’Antiquité mais également l’époque byzantine : Agora grecque, agora romaine, Acropole, musée archéologique national, nouveau musée de l’Acropole, maison de Schliemann, stade panathénaïque, porte d’Hadrien, Tour des Vents, cimetière du Céramique, Olympiéion, etc. Le voyage comportera également des excursions en car à Delphes, au monastère byzantin d’Osios Loukas et au Cap Sounion.

L’hébergement se fera dans un hôtel dans le centre d’Athènes et les repas seront pris soit à l’hôtel, soit dans des tavernes.

Ce séjour permettra aux élèves de découvrir une civilisation à l’origine de beaucoup de nos références modernes mais aussi de mettre des images sur des notions parfois abstraites étudiées en classe.

 

Mmes Jean et Toton, professeurs de lettres classiques.

 

 

Στοὰ δὲ ὄπισθεν ᾠκοδόμηται γραφὰς ἔχουσα θεοὺς δώδεκα καλουμένους· ἐπὶ δὲ τῷ τοίχῳ τῷ πέραν Θησεύς ἐστι γεγραμμένος καὶ Δημοκρατία τε καὶ Δῆμος. Δηλοῖ δὲ ἡ γραφὴ Θησέα εἶναι τὸν καταστήσαντα Ἀθηναίοις ἐξ ἴσου πολιτεύεσθαι· κεχώρηκε δὲ φήμη καὶ ἄλλως ἐς τοὺς πολλούς, ὡς Θησεὺς παραδοίη τὰ πράγματα τῷ δήμῳ καὶ ὡς ἐξ ἐκείνου δημοκρατούμενοι διαμείναιεν, πρὶν ἢ Πεισίστρατος ἐτυράννησεν ἐπαναστάς. Λέγεται μὲν δὴ καὶ ἄλλα οὐκ ἀληθῆ παρὰ τοῖς πολλοῖς, οἷα ἱστορίας ἀνηκόοις οὖσι, καὶ ὁπόσα ἤκουον εὐθὺς ἐκ παίδων ἔν τε χοροῖς καὶ τραγῳδίαις πιστὰ ἡγουμένοις, λέγεται δὲ καὶ ἐς τὸν Θησέα, ὡς αὐτός τε ἐβασίλευσε, καὶ ὕστερον Μενεσθέως τελευτήσαντος, καὶ ἐς τετάρτην οἱ Θησεῖδαι γενεὰν διέμειναν ἄρχοντες. Εἰ δέ μοι γενεαλογεῖν ἤρεσκε, καὶ τοὺς ἀπὸ Μελάνθου βασιλεύσαντας, ἐς Κλείδικον τὸν Αἰσιμίδου, καὶ τούτους ἂν ἀπηριθμησάμην.

 

Dans le portique qui est derrière sont peints les douze grands dieux, et sur le mur opposé, Thésée, la Démocratie et le Peuple. On a voulu exprimer par là que ce fut Thésée qui établit à Athènes un gouvernement fondé sur l'égalité. En effet, l'opinion vulgaire veut que Thésée ait remis le gouvernement au peuple et que la démocratie ait subsisté jusqu'à l'usurpation de Pisistrate. D'autres traditions également fausses ont cours parmi la multitude; comme elle ne connaît pas l'histoire, chacun prend pour des vérités ce qu'il a entendu dès son enfance dans les chœurs religieux et dans les tragédies ; on dit aussi que Thésée reprit la couronne après la mort de Ménesthée, et que ses descendants régnèrent à Athènes jusqu'à la quatrième génération. Si je voulais écrire des généalogies, je ferais facilement l'énumération de ceux qui ont régné depuis Mélanthus jusqu'à Clidicus, fils d'Ésimide, et de ceux qui avaient régné depuis Thésée.

Pausanias, Description de la Grèce, III, 3, 3