Un printemps à l’automne

Printemps eco

Dans le cadre du printemps de l’économie nos étudiants de BTS NDRC ont découvert l’amphithéâtre Paul Painlevé du Conservatoire National des Arts et Métiers, un lieu chargé d’histoire. Le thème de cette 9ème édition était « Bifurcations : l’heure des choix »

 

Au programme :

Conférence N° 1 : dangers et promesses du numérique pour la société de demain.

Une conférence qui a abordé les enjeux et les risques liés à la numérisation, en particulier pour les questions de démocratie, d’information, de travail, d’environnement, de monnaie…

Conférence N° 2 : Faut-il démanteler les GAFAM ?

A travers cette conférence nos étudiants ont pu mieux comprendre les sources du pouvoir et d’influence des GAFAM, et se positionner face à leur potentiel démantèlement en participant à un vote en fin de débat.

Une matinée riche pour mieux comprendre le monde économique, développer l’esprit critique, nourrir la réflexion sur les débats actuels et le cours de CEJM.

Youssef Makhtour et Patrick Raty
Coordinateurs en BTS NDRC

Printemps de l’économie

J'ai créé le Printemps de l’économie en 2013 suite à un échange nourri avec Michel Rocard, autour d’une conviction commune : la méconnaissance en économie est une menace pour la démocratie ! Pierre Mendès-France le disait déjà en son temps. Nous le savons tous : le populisme fait son terreau de cette méconnaissance.

A l’heure où, plus que jamais, rien n’est plus simple que de diffuser des fake news, il y a une véritable urgence démocratique à rapprocher la recherche scientifique en économie des citoyens, à expliquer inlassablement encore et encore quels sont les grands enjeux tout en sachant ne pas rester sourd à leur ressenti. C’est ce à quoi s’attelle le Printemps de l’économie, avec ses nombreux partenaires, et pas des moindres !

Le Printemps de l ‘économie a réuni en 2019 plus de 10 000 participants, dont 55% de jeunes.

Pierre-Pascal Boulanger, président-fondateur des Économiques et du Printemps de l’économie.

 

Les crises de demain sont souvent le refus des questions daujourdhui…        Patrick Lagadec