avr. 18
04
18:50

Depuis 2016, la Ville de Paris a mis en place un budget participatif, qui permet aux écoles et aux collèges de choisir leurs équipements.

Pour la troisième fois, les élèves ont voté en classe.

Les bulletins ont été dépouillés pendant le centre de loisirs en présence de tous les enfants et des animateurs.

Voici les résultats :

EXPERIMENTATIONS SCIENTIFIQUES : 156

budget participatif  kit expérimentations

Classe robotique : 142

Jeux d’adresse : 72

Culture Cinéma : 62

Bulletin nul : 1

 

mars 18
31
23:13

Pour rappel, il n'y a aucun pont prévu par l'Education Nationale autour des jours fériés du mois de mai.

Il y a donc classe le lundi 30 avril, le mercredi 2, le jeudi 3 et le vendredi 4 mai ; le mardi 1er mai est férié

Il y a aussi classe le lundi 7 mai, le mercredi 9 mai ainsi que le vendredi 11 mai ; le mardi 8 mai est férié ainsi que le jeudi 10 mai.

Nous reprendrons ensuite un rythme hebdomadaire plus régulier.

mars 18
22
14:57

Le procès-verbal du dernier conseil d'école est disponible dans l'onglet téléchargement.

mars 18
14
22:08

Et les élèves ont choisi les 4 projets qui seront soumis au vote définitif.

il s'agit de :

Expérimentations scientifiques

Classe robotique 

Culture cinéma 

Jeux d’adresse 

mars 18
06
21:34

Ce mardi 6 mars ainsi que mercredi 7 mars, le budget participatif des écoles 2018 a été présenté à l'ensemble des élèves de l'école.

Pour rappel, il a permis, il y a deux ans, de doter l'école d'une "classe mobile" (tablettes et vidéoprojecteurs) ; l'an dernier, les élèves avaient opté pour le mur d'escalade que nous espérons voir installé avant la fin de l'année scolaire.

Cette année, voici les projets qui ont été présentés :

1.      Ludothèque 

2.      En musique 

3.      Expérimentations scientifiques 

4.      Bibliothèque mobile 

5.      Classe robotique 

6.      Culture cinéma 

7.      Laboratoire de langues 

8.      Jeux d’adresse 

9.      Mobilier extérieur 

10.   Mobilier design et innovant 

11.   Mon école devient une œuvre d’art 

D'ici la fin de la semaine, les élèves de chaque classe vont devoir sélectionner les 4 projets qui leur parlent le plus.

Le vote final interviendra fin mars début avril.

Le suspens est à son comble : mais que vont-ils choisir ???

projet participatif 2018 (1)

janv. 18
21
16:29

École Élémentaire 12/14 Rue d’Alésia       RÈGLEMENT INTÉRIEUR 2017/2018

 

Il est indispensable que ce règlement soit lu et respecté par tous.

Il doit être signé par l’élève et les parents.

 

1.                  Inscription et admission

Le maire d’arrondissement établit le certificat d’inscription au vu des pièces règlementaires.

Doivent être présentés à l’école élémentaire, à la rentrée scolaire, les enfants ayant 6 ans révolus au 31 décembre de l’année en cours.

Le directeur procède à l’admission à l’école élémentaire sur présentation par la famille du certificat d’inscription délivré par le maire dont dépend l’école. Ce document indique l’école que l’enfant doit fréquenter. L’instruction est obligatoire pour les enfants des deux sexes français et étrangers à partir de 6 ans ; « aucune distinction ne peut être faite entre élèves de nationalité française et de nationalité étrangère pour l’accès au service public de l’éducation ». (Circulaire n° 2002-063 du 20 mars 2002)

Tout enfant présentant un handicap ou un trouble invalidant de la santé est inscrit dans l’école la plus proche du domicile qui constitue son établissement de référence.

 

2.                  Fréquentation et obligation scolaires

La fréquentation régulière de l’école élémentaire est obligatoire pour la durée de l’année scolaire, pour les élèves qui y sont inscrits, conformément aux textes législatifs et réglementaires en vigueur. (Article R. 131-5 du code de l’éducation)

Les absences sont consignées, chaque demi-journée, dans un registre spécial tenu par le maître.

Lorsqu’un élève manque momentanément la classe, les personnes responsables de l’enfant doivent faire connaître au directeur de l’école le motif et la durée de cette absence. A défaut, le directeur intervient dans les meilleurs délais auprès du responsable légal de l’enfant afin d’obtenir des informations qui devront être confirmées par écrit.

 

3.                  Horaires et aménagement du temps scolaire

Les horaires des écoles élémentaires sont fixés comme suit par l’inspecteur d’académie :

Jours de fonctionnement des écoles :       lundi, jeudi, matin de 8h30 à 11h30 et après-midi de 13h30 à 16h30.

      mardi, vendredi : matin de 8h30 à 11h30 et après-midi de 13h30 à 15h00

      mercredi : matin de 8h30 à 11h30

      L’accueil et la surveillance des élèves sont assurés dix minutes avant l’heure d’entrée en classe au début de chaque demi-journée.

      Les enfants quittent l’école à l’issue des activités scolaires du matin et de l’après-midi, sauf s’ils sont pris en charge, à la demande des familles, par l’un des services organisés par la Ville de Paris,  ou mis en place dans un cadre partenarial.

La sortie des élèves s’effectue sous la responsabilité de leur maître.

Aucun élève ne peut être autorisé à quitter l’école pendant les heures scolaires. Des autorisations de sortie peuvent être accordées par le directeur de l’école sur demande écrite des parents à titre exceptionnel.

Activités pédagogiques complémentaires

Des activités pédagogiques complémentaires sont organisées par groupes restreints d’élèves pour l’aide aux élèves rencontrant des difficultés dans leurs apprentissages, pour une aide au travail personnel ou pour une activité prévue par le projet d’école L’organisation générale de ces activités pédagogiques complémentaires est arrêtée par l’inspecteur de l’éducation nationale de la circonscription, sur proposition du conseil des maîtres.

Les dispositions retenues à ce titre sont : les mardi et vendredi, 30 mn pendant la pause méridienne. Le maître de chaque classe dresse, après avoir recueilli l’accord des parents ou du représentant légal, la liste des élèves qui bénéficient des activités pédagogiques complémentaires.

 

4.                  Vie scolaire

Dispositions générales

La vie des élèves et l’action des enseignants sont organisées de manière à permettre d’atteindre les objectifs fixés par le code de l’éducation. 

Le maître s’interdit tout comportement discriminatoire ou raciste, tout geste ou parole qui traduirait indifférence ou mépris à l’égard de l’élève ou de sa famille, ou qui serait susceptible de blesser la sensibilité des enfants. De même, les élèves, comme leurs familles, doivent s’interdire tout comportement, geste ou parole qui porterait atteinte à la fonction ou à la personne du maître et au respect dû à leurs camarades ou aux familles de ceux-ci.

Ceci est valable pour tout membre de la communauté éducative.

      La loi n° 2004-228 du 15 mars 2004 encadrant, en application du principe de laïcité, le port de signes ou de tenues manifestant une appartenance religieuse dans les écoles marque la volonté de réaffirmer l’importance de ce principe indissociable des valeurs d’égalité et de respect de l’autre. La neutralité du service public est un gage d’égalité et de respect de l’égalité de chacun. Les agents et autres personnes contribuant au service public de l’éducation, quelque soit leur fonction ou leur statut, sont soumis à un strict devoir de neutralité qui leur interdit le port de tout signe d’appartenance religieuse, même discrète. Ils doivent également s’abstenir de toute attitude qui pourrait être interprétée comme une marque d’adhésion ou au contraire comme une critique à l’égard d’une croyance particulière. (Circulaire n° 04-084 du 18 mai 2004). De même, conformément aux dispositions de l’article L 141-5-1 du code de l’éducation, le port de signes ou de tenues par lesquels les élèves manifestent ostensiblement une appartenance religieuse est interdit.

Le maître ou l’équipe pédagogique de cycle doit obtenir de chaque élève un travail à la mesure de ses capacités. En cas de travail insuffisant, après s’être interrogé sur ses causes, le maître ou l’équipe pédagogique de cycle décidera des mesures appropriées.

Tout châtiment corporel est strictement interdit. Un élève ne peut être privé de la totalité de la récréation à titre de punition.

Les manquements au règlement intérieur de l’école, et, en particulier, toutes atteintes à l’intégrité physique ou morale des autres élèves ou des adultes présents dans l’école peuvent donner lieu à des réprimandes qui sont, le cas échéant, portées à la connaissance des familles. Il est permis d’isoler de ses camarades, momentanément et sous surveillance, un enfant difficile ou dont le comportement peut être dangereux pour lui-même ou pour les autres.

Dans le cas de difficultés particulièrement graves affectant le comportement de l’élève dans le milieu scolaire, sa situation doit être soumise à l’examen de l’équipe éducative, prévue à l’article 21 du décret n° 90-788 du 6 septembre 1990.

Assurance

La souscription d’une assurance responsabilité civile est exigée lorsque la sortie scolaire dépasse le cadre des horaires de l’école, notamment l’interclasse et les activités périscolaires. Il appartient à l’enseignant de vérifier avant le départ que, pour tout élève participant à une sortie scolaire dépassant les horaires de l’école, une assurance a été souscrite. L’enfant non assuré ne pourra pas participer à la sortie.

Droit à l’image

Une attention particulière doit être portée au respect des règles relatives au « droit à l’image », en particulier au fait que toute personne peut s’opposer à la reproduction de son image ou de celles de ses enfants mineurs. Toute prise de vue nécessite l’autorisation préalable des parents. La diffusion électronique d’un fichier de photos d’élèves et autres données relatives aux élèves, qui constituent un traitement informatisé d’informations nominatives, est soumise à la procédure prévue par la loi n° 2004-801 du 6 août et la directive européenne 95/46/CE du 24 octobre 1995 relative à la protection des données personnelles et à la libre circulation de ces données. Toute mise en ligne de données personnelles relatives aux élèves (notamment de photographies), réalisées en dehors du cadre prévu doit donc être proscrite. Les personnes ayant accès aux équipements informatiques de l’école sont tenues de respecter la charte d’utilisation de l’Internet.

Coopérative scolaire

Une coopérative scolaire est créée dans l’école, elle est affiliée à l’Office Central de la Coopération à l’École (OCCE).

Sécurité

Des exercices pratiques d’évacuation doivent avoir lieu au cours de l’année scolaire, ils ont pour objectif d’entraîner les élèves et le personnel sur la conduite à tenir en cas d’incendie.

Le directeur de l’école en liaison avec les services de la Ville de Paris élabore et communique aux instances précitées un Plan Particulier de Mise en Sûreté. (PPMS) Il est prévu en cas d’alerte grave extérieure. Dans ce cas les élèves sont rassemblés dans les deux préaux. A partir de cette année une nouvelle  disposition actualise le PPMS, des exercices anti intrusion et de confinement seront organisés.

 

5. Dispositions particulières à l’école

Le cahier de correspondance est un lien entre les familles et l’école. Toutes les informations utiles sont communiquées par ce moyen. Les messages y sont datés et signés par les parents, les enseignants et le directeur si nécessaire.

Tant pour la santé et la sécurité des enfants que pour éviter de susciter des jalousies inutiles, il est interdit d’apporter à l’école des objets dangereux ou de valeur (portables, baladeurs, cartes commerciales diverses, etc.…….), des jouets autres que ceux autorisés, des friandises (chewing-gum, etc.……..). Les enfants ne doivent pas détenir d’argent. Il est indispensable de marquer les vêtements.

 

Signatures :              ELEVE                                                     PARENTS

janv. 18
19
19:07

Petit rappel :

une réunion d'informations sur le collège pour les parents de CM2 se tiendra le jeudi 25 janvier 2018 à 18h au collège Jean-Moulin.

 

 

nov. 17
23
19:07
  1. 1.      Résultats des élections des représentants des parents d’élèves

 

Deux listes ont été présentées aux élections de parents d’élèves, comme depuis plusieurs années : la liste indépendante et la liste FCPE.

Il y a eu  293 votants sur les 745 inscrits. 22 bulletins nuls ou blancs.

Au final, le taux de participation est donc de 39,33% (estimation au niveau de la circonscription 14B-15A : 40% en élémentaire)

Pour information l’an dernier : Nombre d'inscrits 701 pour 311 votants (23 bulletins nuls ou blancs) soit un taux de participation de 44,37%

  1. 2.      Présentation du Réseau d’aide spécialisé

 

La psychologue scolaire, Mme Valérie Auder Derai sur la circonscription  14B et 15A (une partie 15ème et une partie 15ème arrondissement) depuis 2012 présente le RASED.

RASED (Réseau d’Aide Spécialisé aux Elèves en Difficuté) est piloté par l’Inspecteur M. Tromeur et composée de :

-          3 psychologues

-          1 maître E : aide à dominante pédagogique en utilisation des médiations, en petit groupe.

-          2 maîtres G : aide à dominante rééducative / comportementale (enfants dans l’inhibition ou l’agitation).

L’équipe propose différents services aux établissements :

-          Maître E : mercredi matin à la demande pour des évaluations. Bilan pédagogique approfondi.

-          Psychologue : à la demande

  • Demande venant à 70% des professeurs : concertation organisée avec la Directrice pour faire le point et proposer des solutions. Les parents sont toujours avertis. Si nécessaire, proposition de rendez-vous aux parents : échange et proposition de solutions aux parents. Mise en place de solutions seulement avec l’accord des parents.
  • Parfois à la demande des parents.
  • Parfois à la demande de la MDPH pour argumenter des demandes d’aide.

Un poste de maître E est insuffisant pour répondre aux besoins de la circonscription (19 établissements). Mme Auder-Derai explique que M. Tromeur peut proposer une ouverture de poste. Le décisionnaire est l’Inspecteur d’Académie.

Pour action : un courrier des listes de parents d’élèves pourrait soutenir la demande d’ouverture de poste.

 

  1. 3.      Règlement intérieur de l’école annexe 1

 

Le règlement intérieur de l’école n’a pas été modifié par rapport à celui de l’année précédente (il est conforme au règlement type départemental paru au BO le 10/07/2014) : C’est un document à destination des adultes. Les règles de vie sont par ailleurs travaillées avec les enfants en classe et en conseil de délégués.

Aucune modification n’a été faite. Toutefois, des points en lien avec les tenues des élèves (jupe, tee-shirt ou short très court, claquettes) et le maquillage (maquillage ou vernis à ongle) ont été évoqués et seront peut-être ajoutés pour l’an prochain.

Les horaires de l’école n’ont pas changé et il est précisé que les rendez-vous médicaux sont à prendre hors temps scolaires.

Le règlement figurant en annexe est adopté à l’unanimité.

 

Mme Le Morvan insiste pour renforcer les messages suivants auprès des parents :

-          Veiller à la ponctualité

-          Prendre les rendez-vous médicaux en-dehors des temps scolaires.

-          Veiller à ce que les enfants viennent avec des tenues correctes.

 

 

En complément de ce règlement, est présentée la charte de la laïcité à l’école. (Annexe 2) Ce document :

ü  s’adresse à l’ensemble des membres de la communauté scolaire, enseignants, parents et élèves.

ü   s’appuie sur les principes et les valeurs de la République (articles 1 à 5) pour affirmer le caractère laïque de l’école de la République.

ü  explique (articles 6 à 15) ce que doit être la laïcité à l’École, laquelle assure aux élèves l’accès à une culture commune et partagée.

ü  énonce dans un langage simple les significations du principe de laïcité, des règles qui en découlent et leur bien-fondé tout en clarifiant, pour la compréhension de tous, les garanties que ce principe apporte à l’exercice de la liberté, au respect de l’égalité, à la poursuite de l’intérêt général et à la fraternité.

 

 

  1. 4.      Bilan de la rentrée

 

Pour cette rentrée 2017, l’école a accueilli 435 élèves (102 en CP, 85 en CE1 103 en CE2, 73 en CM1 et 72 en CM2). Il y a eu beaucoup de départ en début d’été.

CPA : 25, CPB : 26, CPC : 25 et CPD : 26

CE1A : 28, CE1B : 29, CE1C : 28

CE2A : 26, CE2B : 25, CE2C : 26 et CE2D : 26

CM1A : 23, CM1B : 25 et CM1C : 25

CM2A : 22, CM2B : 25 et CM2C : 22

 

A ce jour, nous sommes à 433 avec un départ en CPB et un autre en CE2C.

 

Jusqu’au jour de la pré-rentrée nous avons tenté de rééquilibrer les classes notamment en CM2 mais les départs se sont toujours fait sur la même classe …

 

Pour l’an prochain, nous avons 3 classes d’élèves de CM2 qui partent au collège soit 72 élèves et une arrivée de 92 CP est prévue. A priori donc, une augmentation des effectifs est prévue.

 

De plus, nous accueillons trois enfants bénéficiant d’un Projet Personnalisé de Scolarisation et qui bénéficient donc chacun d’une aide supplémentaire en classe : ce sont des AVS (Auxiliaire de Vie Scolaire) : Mme Houel, déjà là depuis l’an dernier et M. Rossignol qui est arrivé en septembre.

 

Les parents élus rebondissent sur le non-renouvellement du contrat aidé – adjoint administratif.

La FCPE propose de faire une demande de « Contrat Emploi Vie Scolaire » auprès de la Mairie, à destination de Mme Agnès Bertrand.

Pour action :

  • Mme Le Morvan va effectuer une démarche de demande de « Contrat Emploi Vie Scolaire ».
  • Mme Le Morvan avertira les listes de représentants de parents d’élèves quand la demande sera effectuée.
  • Les listes de parents d’élèves appuieront alors la demande d’un courrier de soutien.

 

Les réunions de rentrée se sont déroulées en 2 temps : un jeudi soir à 18h15 et un samedi matin, suivies par un moment collectif avec Mme Hammad et les têtes de liste de la FCPE et de la Liste Indépendante.

Cela a permis de ne pas multiplier les réunions.

Cette formule correspond aux attentes des familles et sera à renouveler l’an prochain.

 

La question de l’affichage des classes avant la rentrée est soulevée

La FCPE soulève la question de l’affichage des classes.

Mme Le Morvan a choisi de ne pas afficher pour éviter l’encombrement et les problèmes de sécurité, les demandes de changement de classe. Mme Le Morvan considère que cela fonctionne bien ainsi pour les enfants. En revanche, la sortie a été compliquée. En 2018, il est envisagé que, le premier jour, les CP et CE1 sortent par une porte, les CE2, CM1 et CM2 par l’autre porte.

Mme Le Morvan va réfléchir aux solutions possibles quant à l’affichage.

 

Une question est posée quant à la constitution des classes.

La constitution des listes d’élèves se fait sur les critères suivants :

  • Équilibrer la répartition filles / garçons
  • Constituer des classes homogènes en termes de niveau scolaire et de comportements.
  • Séparer certains élèves ou en laisser d’autres ensembles.

 

  1. 5.      Projets et activités des classes

 

Projet d’école : Cette année, l’école doit rédiger un nouveau projet d’école. Un diagnostique a été fait avant les vacances et l’équipe a déjà réfléchi à des axes de travail. Ces axes se basent sur des constats et des besoins et doivent pouvoir être travaillés sur la durée, c’est-à-dire sur 3 ans.

Nous souhaitons nous appuyer sur des pratiques et des activités existantes et renforcer certaines choses afin que le projet d’école soit réellement vécu au quotidien.

Une information serait faite au conseil d’école.

 

Photographe : Une étude comparative de différents photographes a été faite suite au retour mitigé des familles et de certains enseignants. Il a donc été décidé de changer de photographe et après étude, le photographe de l’école maternelle interviendra aussi sur l’école élémentaire dans les prochains jours.

Les photographies seront disponibles avant Noël.

 

La MPC (Mission Prévention et Communication du Commissariat) : elle intervient dans toutes les classes sur différents sujets : prévention routière (CP et CE1), permis piéton (CE2), 1er secours (CP, CE1 et CE2), la loi (CM1 et CM2), internet en toute sécurité (CM1 et CM2)

 

En matière de prévention, les parents des deux listes s’interrogent sur la possibilité de mettre en place d’action de prévention sur le harcèlement. Les enseignants disent que c’est déjà fait dans une certaine mesure avec la MPC, dans les classes quand la situation se présente.

La question d’une action préventive est soulevée par les listes de parents d’élèves.

Mme Le Morvan est intéressée par les propositions d’intervention des listes de parents d’élèves.

Pour action : les listes de parents d’élèves sont invitées à présenter à Mme Le Morvan les possibilités d’intervention d’associations sur le thème du harcèlement.

 

La piscine : Actuellement, 7 classes vont à la piscine tous les lundis et 3 classes tous les jeudis.

Cette année, les élèves de CM2 ont été évalués ; les élèves non nageurs vont avoir des séances supplémentaires au 2ème semestre pour pouvoir valider le diplôme de fin d’année. Les maîtresses assureront une séance d’EPS avec les élèves non concernés par ces séances supplémentaires.

 

Le prix Janusz Korczak : toutes les classes y participent. Il s’agit d’un prix littéraire qui amène les enfants à lire un certain nombre de livres en fonction de leur niveau (lecture individuelle ou collective selon les modalités). Des discussions sont menées entre les élèves et, plus tard dans l’année, les enfants voteront pour élire le livre qu’ils auront préféré.

 

École et cinéma : 3 films dans un cinéma de proximité. Les enseignants font une demande mais ne sont pas forcément retenus faute de place suffisante.

 

Site d’école : Le site est administré par Mme Nosrée. Il est à faire connaître aux parents des élèves de CPs.

 

Parcours de Sensibilisation Musicale : en lien avec le Conservatoire pour les CP. Chaque classe a fait des demandes et les réponses ont été données il y a quelques jours (selon les classes : danse, instruments, contes …)

 

Des ateliers avec les PVP musique et Arts plastiques : découverte d’un orgue, photographie

 

Les semaines sportives

 

Classes à Paris : 5 classes ont fait des demandes et rédigé des projets sur différents thèmes mais elles ont toutes été refusées faute de place.

De la même façon, une classe de découverte a été refusée.

Les représentants des parents proposent de soutenir la demande des enseignantes. Il est convenu d’adresser un courrier aux classes de Paris pour témoigner de leur déception.

 

Ceci n’est pas exhaustif et chaque classe a ses projets propres.

 

 

  1. 6.      Présentation des activités périscolaires

 

Aucun grand changement n’est à signaler cette année.

Interclasse :

24 postes dont 21 pourvus. Difficile de respecter le quota « Qualifiés / non qualifiés ».

Depuis la rentrée des vacances de la Toussaint, un nouveau système d’appel a été mis en place : l’appel n’a plus lieu en bas, dans la cour. Chaque enfant donne son nom quand il arrive au réfectoire et est enregistré sur le cahier d’appel. Un pointage est fait en fin de temps d’interclasse pour vérifier que tous les enfants ont déjeuné.

 

TAP (temps d’activités périscolaires)

Toutes les associations ont été renouvelées sauf 2 : 21 ateliers le mardi, idem vendredi. 10 animateurs de la Ville, 11 associations (dont 2 anciennes).

Thèmes : théâtre, sport … thèmes très variés. 

 

L’étude

6 postes dont 1 poste BCD (bibliothèque centre de documentation).

Les animateurs sont, pour la plupart, présents depuis 3-4 ans.

 

Activités

De nombreux documents ont été remis aux parents en début d’année.

Pour le centre de loisirs, les inscriptions sont obligatoires. La clôture se fait deux semaines avant les vacances.

 

  1. 7.      Sécurité

 

Partie non diffusée pour raison de sécurité

 

  1. 8.      Travaux

 

La visite fonctionnelle d’architecture a eu lieu le mardi 7 novembre 2017.

2 choses devraient être réalisées avant la fin de l’année civile :

Création d’une saignée/caniveau devant la porte d’accès aux sanitaires garçons suite à une rétention d’eau récurrente 

Remplacement du monte-charge de la cuisine 

De nombreux dysfonctionnement au niveau plomberie ont été constatés lors de cette visite, problèmes essentiellement concentrés sous le réfectoire et la cuisine du réfectoire. Certains de ces problèmes trainaient depuis environ un an (fuite sur chauffe-eau), d’autres se sont déclenchés le jour de la visite (énorme fuite d’eau dans les toilettes garçons de la cour du 14 entrainant la fermeture de ces toilettes pendant 2 journées). Tout a été rapidement réparé.

En revanche, certains problèmes nécessitent des travaux de plus grande envergure (aération dans les cuisines, murs abimés …)

Le point sur les toilettes côté 12 a été fait et différentes solutions concernant l’accès des plus jeunes aux lavabos sont envisagés et vont être étudiées : création d’une « marche » sous les lavabos pour que les enfants puissent boire ou abaissement d’un lavabo ou installation d’une fontaine dans la cour.

 

Budget participatif 2017 : le choix s’était porté sur un mur d’escalade. Son installation est prévue dans le préau du 12, là où se trouvent les armoires du périscolaire.

A priori, le mur devrait être installé entre avril et juin 2018 : la société ayant obtenu le marché est venue jeudi dernier faire une étude et les commandes des murs pour les écoles concernées devraient se faire en début d’année 2018.

Du coup, il a été demandé de créer des placards sur le mur en face afin de créer du rangement pour le périscolaire puisque les armoires seront à déplacer.

 

Budget participatif 2016 : Au budget participatif 2016, les classes mobiles avaient été retenues. Il s’agit de deux valises contenant chacune 15 tablettes tactiles Samsung, de 4 vidéo projecteurs et d’écrans.

Des installations doivent être faites afin que des bornes wifi puissent être installées dans toutes les classes. Le but est de pouvoir utiliser les tablettes dans les classes.

 

WIFI : informations

 

L’usage du Wifi dans les écoles nous impose, conformément à la loi Abeille du 9 février 2015 relative à « la sobriété, la transparence, l’information et la concertation en matière d’exposition aux ondes électromagnétiques »  une information au conseil d’école.

 

La loi  n° 2015-136 du 9 février 2015 relative à la sobriété, à la transparence, à l’information et à la concertation en matière d’exposition aux ondes électromagnétiques précise :

Article 7

 

1-      Dans les établissements (…) l’installation d’un équipement terminal fixe équipé d’un accès sans fil à internet est interdite dans les espaces dédiés à l’accueil, au repos et aux activités des enfants de moins de trois ans dans les crèches, jardins d'enfants et halte-garderie (établissements mentionnés au chapitre IV du titre II du livre III du code de la santé publique dont ne font pas partie les écoles maternelles)

 

2-      Dans les classes des écoles primaires, les accès sans fil des équipements (…) sont désactivés lorsqu’ils ne sont pas utilisés pour les activités numériques pédagogiques.

3-      Dans les écoles primaires, toute nouvelle installation d’un réseau radioélectrique fait l’objet d’une information préalable du conseil d’école.

Le Wi-Fi rayonne en moyenne 10 fois moins, à sa puissance maximale, qu'un téléphone mobile. S'agissant de bornes installées dans un coin de la classe, l'ANSES (Agence Nationale de SEcurité Sanitaire) rappelle que le champ électromagnétique est encore 10 fois moindre aux environs d'un mètre pour devenir rapidement négligeable en s'éloignant davantage.

Les bornes Wi-Fi ne rayonnent pas en permanence. À part quelques messages émis de temps en temps pour signaler sa présence, une borne Wi-Fi ne rayonne pas lorsqu'il n'y a pas de communication sur le réseau. Le rapport de l'ANSES précise d’ailleurs que l’exposition tombe alors à 1% de l’exposition maximale.

 

Les enseignants ont le choix d’utiliser ou non les tablettes.

 

 

  1. 9.      Coopérative scolaire

 

Bilan 2016-2017

Report de l’année précédente = 3458,31€.

L’ensemble des dépenses :

-          Régies d’avance distribuées dans les classes (80% distribués au prorata du nombre d’élèves par classe) : 17 000 € distribués dans les 17 classes ;

-          6 650 € photographe.

-          Jeux de Lulu : 2 000 € pour l’ensemble des classes

-          Assurance scolaire, affiliation OCCE : 1 000 €

-          Équipement de 4 vidéoprojecteurs et connectiques : 1 200 €

Total des dépenses : 28 249 €

Produits : 18 451 € de dons des parents ; 9500 € de recette du photographe ; subvention de 700 € de l’OCCE pour projet Versailles

Ventes de gâteaux : 310 €, redonnés à une association.

 

Prévisions 2017-2018

Le report de l’année précédente s’élève à 4 221 €.

Le 1er appel a permis de collecter 12 405 €. L’usage prévu est le suivant :

-          9 928€ sont reversés aux classes, soit 22,90 €/élève.

-          Les achats collectifs sont prévus : 2 vidéoprojecteurs et une grande action (à définir).

 

L’ordre du jour étant épuisé, la séance est levée à 20h05.

nov. 17
19
20:49

Pour rappel, le photographe viendra demain lundi 20 novembre ainsi que mercredi 22 novembre 2017 à l’école !

Tout le monde met donc sa plus belle tenue !

le photographe