1ere ES/L : Une journée à la Fac !

 

Après le Bac, de nombreuses possibilités s'offrent aux élèves pour poursuivre leurs études dans le supérieur : université, CPGE (classe prépa), IUT, BTS, écoles spécialisées... Les nouveaux bacheliers de la voie générale s'orientent pour la moitié d'entre eux vers l'université. Or, parmi les inscrits en première année de licence, un étudiant sur quatre abandonne l'université avant la fin de l'année et envisage une réorientation (notamment en BTS). A peu près le même pourcentage passera en deuxième année qu'après avoir redoublé leur première année.

Réussir à l'université nécessite de prendre conscience de conditions d'étude particulières. Devenir étudiant, c'est faire preuve d'autonomie et de rigueur. Le travail personnel attendu à la faculté est bien supérieur à celui du lycée. Pour optimiser la réussite de nos élèves, un partenariat avec les universités Sorbonne et Diderot, mis en place par la documentaliste, a permis aux élèves de 1ère ES/L de se glisser dans la peau d'un étudiant le temps d'une journée. Au programme : cours magistral d'histoire moderne ou de géographie culturelle en amphithéâtre et visite d'une bibliothèque universitaire.

1ESL_SWeil_BU_Diderot

 

Bilan et témoignages :


Des témoignages recueillis à la suite de cette expérience, il ressort surtout que les élèves ont été marqués par :

  • la taille de l'amphithéâtre: "Un cours en faculté se passe dans un amphithéâtre avec beaucoup d'élèves. Le prof parle dans un micro. Il y a même des écrans dans la salle afin que les étudiants voient les documents projetés." "Nous sommes plus d’une centaine dans un amphi, donc il faut être attentif".
  • l'autonomie et la liberté des étudiants : "Du moment que les élèves ne gênent pas le bon déroulement du cours, ils peuvent faire ce qu'ils veulent (discuter, ne pas prendre de note, manger...)." "Le professeur ne prête pas attention aux élèves et s'ils le veulent, ils peuvent sécher le cours." "Le professeur ne fait aucune discipline."
  • le peu d'interaction professeur/étudiants durant le cours : "Les cours se passent dans un calme complet : le professeur fait son cours et les élèves notent ce qui leur est important. Aucune question n'est posée par les élèves."
  • les difficultés de la prise de note: " Il faut être très attentif  car le professeur parle tout le temps et écrit peu au tableau. C'est un cours très difficile à suivre!" "Le cours se déroule rapidement, ce qui rend la prise de note difficile." "Le professeur ne marque rien au tableau et ne dicte pas, mais les étudiants doivent prendre des notes".
  • le caractère conceptuel des cours: "Je n'ai pas bien compris le cours car il était très rapide et ne ressemblait pas au cours de géographie habituels."
  • l’utilisation des ordinateurs personnels : "Les étudiants travaillent sur leurs ordinateurs portables." "Les ordinateurs portables sont autorisés."
  • la taille de la Bibliothèque Universitaire : "En comparaison avec le CDI, la bibliothèque est impressionnante par sa taille et son contenu." "La bibliothèque de l'université est très grande et elle possède beaucoup de livres, de magazines et d'ordinateurs. Cela est intéressant à voir car c'est impressionnant d'apercevoir une bibliothèque aussi grande avec autant de choses importantes pour les étudiants".
  • les ressources numériques et le matériel informatique à disposition des étudiants : "La bibliothèque universitaire possède des avantages concernant le numérique (livres en ligne et prêt d’ordinateurs)".


Les élèves à l'unanimité ont trouvé cette expérience enrichissante car révélatrice de ce qui attend les futurs étudiants d'université :

  • "C’est une expérience bénéfique : elle nous a permis de nous projeter dans le futur et de nous rendre compte qu’il faut être assez autonome et mature pour être à la fac".
  • "J’ai compris que la fac demandait plus de sérieux que je ne le croyais".
  • "L’autonomie et le travail personnel sont primordiaux. La quantité de travail est énorme."
  • "Pendant les cours en université, le professeur fait son cours sans se soucier des élèves qui font ce que bon leur semble. Pour moi qui ai besoin d’un certain encadrement, je sais que la faculté n’est pas un endroit qui me convient".