L'épreuve de Mathématiques du Brevet

L'épreuve

L'épreuve de Mathématiques au brevet dure deux heures.

Depuis la session 2013, l’épreuve de Mathématiques au brevet est composée de six à dix exercices indépendants, portant sur différentes parties du programme de troisième.

L'un, au moins, des exercices proposés demandera au candidat de faire preuve d'initiative car il aura pour objet une question ouverte, une tâche non guidée.

L'ensemble de l'épreuve est notée sur 40 points ; les exercices sont notés sur 36 points (entre 3 et 8 points pour chacun d'entre eux) et le barême est indiqué par exercice. D'autre part, 4 points sont  attribués à la maitrise de la langue.

Le matériel

Vous devez apporter votre calculatrice mais, surtout, vérifiez bien, la veille de l’épreuve, qu’elle est en état de fonctionnement.

Il faut également apporter tout le matériel de géométrie (règle, équerre, rapporteur, compas) ainsi qu'une trousse équipée du matériel habituel et, en particulier, de cayons à papier taillés pour les graphiques ou les figures de géométrie.

Enfin, comme il vous est interdit d'utiliser ou de consulter tout appareil de type téléphone portable, il ne faut pas oublier d'apporter une montre afin de pouvoir gérer votre temps.

Conseils pratiques

Voici quelques conseils pratiques destinés aux élèves de Troisième afin de  réussir au mieux leur épreuve :

- Avant de commencer, faire une lecture « intelligente » de l‘énoncé, crayon de papier à la main, en cochant les exercices et/ou questions qui vous paraissent les plus accessibles pour vous.

- Numéroter exercices et questions avec le plus grand soin et la plus grande clarté ; rien n’est plus désagréable, pour un correcteur, que de se poser la question : « Mais à quelle question répond-il ? ». De la même manière, ne pas hésiter à souligner ou encadrer vos réponses afin de les mettre en valeur.

- Essayer de faire toutes les questions de tous les exercices, en commençant par les plus faciles pour vous ; il faut se « jeter » complètement dans l’énoncé et profiter pleinement des deux heures de l’épreuve pour travailler le plus possible sur le sujet.

- Se montrer très rigoureux dans la rédaction, en indiquant toutes les conditions des propriétés utilisées, en nommant (sans faute d’orthographe !) les théorèmes utilisés lorsqu’ils ont un nom, en détaillant les étapes de calculs (sauf lorsque l’énoncé précise que cela n’est pas nécessaire), …

- Et bien sûr, réviser, et pas seulement la veille de l’épreuve…

Pour réviser ...

Quelques conseils aux élèves pour réviser :

La relecture active et attentive des cours est bien sûr importante ; mais il faut surtout faire et refaire des exercices : ceux réalisés en classe, les exercices des contrôles, des brevets blancs, ou d’autres non encore travaillés …

Les sujets des brevets des précédentes années (France métropolitaine, Antilles ou centres étrangers) sont aussi de très bons moyens de s’entrainer ; ils vous permettront de vous familiariser avec des exercices de brevet plus ou moins classiques ; ainsi, vous pourrez être moins pris au dépourvu, le jour J, face à un type d’exercice  complètement nouveau.

En effet, de plus en plus souvent au brevet, il vous est demandé de faire preuve d’initiative et d’utiliser de façon intelligente vos connaissances dans un contexte nouveau et parfois déroutant.

Mais là encore, n’hésitez pas à vous lancer et à écrire vos idées sur le papier ! Le barème tient compte de la pertinence des idées (même si elles n’ont pas abouti) et de cette prise d’initiative ; de plus, c’est ainsi que vous pouvez parvenir à la solution !

Vous trouverez ci-dessous, en document joint, les sujets des deux dernières années en France métropolitaine. Ce sujet ne vous est donné qu'à titre indicatif. Vous pouvez trouver sur Internet un grand nombre d'autres sujets, parfois avec leur correction, qui sont au moins aussi intéressants...

Bon courage à tous !