La coopérative

06 juil. 17

Notre école adhère chaque année à l’OCCE, Office Central de Coopération à l’École.

Vos contributions, volontaires et non obligatoires, permettent de réaliser de nombreux projets :  la participation à des rencontres culturelles (sorties cinéma, théâtre, concert), la mise en place projets artistiques et culturels, la réalisation de moments festifs, ...

En début de trimestre, l’enseignant de votre enfant vous remet une pochette  avec une carte coopérative : vous pouvez y insérer vos dons et signer la carte.

Les enfants et nous vous remercions d’avance pour votre contribution.



 

LES VALEURS DE L'OCCE

La classe coopérative

- Une chance pour votre enfant
- Une garantie pour vous, parents.

Votre enfant est accueilli dans une classe, une école coopératives. Afin que vous soyez mieux informés des valeurs, des orientations et des démarches que suppose la coopération scolaire, l’Office Central de la Coopération à l’École (OCCE) vous présente les règles de fonctionnement vers lesquelles doivent tendre les coopératives adhérentes. Probablement, vous demandez-vous, à juste titre, ce que signifie l’OCCE. L’Office Central de la Coopération à l’École est une Association Loi 1901 reconnue d’utilité publique et complémentaire de l’Éducation Nationale. C’est un mouvement pédagogique privilégiant une éducation à la citoyenneté. Né dans les années 1920, l’OCCE est une association loi 1901 reconnue d’utilité publique, agréée en tant qu’association d’éducation populaire et mouvement pédagogique complémentaire de l’enseignement public, dont vos enfants sont les éléments actifs. Son originalité réside dans le fait que ses adhérents sont essentiellement des élèves qui, en vivant un fonctionnement associatif, s’initient à l’exercice de la vie démocratique et se préparent à leurs responsabilités de citoyens actifs. L’OCCE c’est, avant tout, de l’Éducation en ACTES et en RESPONSABILITÉ.

  Statut Juridique

- La circulaire du 10 février 1948 de l’Éducation Nationale définit la coopérative scolaire comme étant “une société d’élèves gérée par eux avec l’aide du maître”. Il peut exister une coopérative de classe ou d’école dont les élèves et les enseignants sont membres actifs. C’est l’affiliation à l’Association départementale OCCE qui vaut reconnaissance officielle de la coopérative scolaire : cette dernière règle à l’OCCE une cotisation par membre actif. Pour faire face à cette dépense mais, également, pour permettre le financement des projets mis en œuvre, la coopérative a besoin de réunir des moyens pécuniaires. Ainsi, l’OCCE préconise les démarches éducatives qui associent les élèves à la vie de l’école par la gestion des projets de classe, de cycle, d’école, tant dans leur conception, leur réalisation que dans leur approche matérielle (besoins, ressources, finances).

  Droits, Devoirs, Responsabilité

- Notre volonté rejoint celle de la Convention Internationale des Droits des Enfants et des jeunes en intégrant la nécessité de la responsabilité et des règles qui régissent chacun dans une société républicaine et qui aident à structurer les individus. Nous privilégions, depuis notre création, une éducation à la citoyenneté : sociale (apprentissage des droits sociaux, économiques et culturels) ; civile (respect de l’enfant en tant que personne). Pour y parvenir, nous privilégions l’activité et l’analyse de situations porteuses de sens, le partage des responsabilités, le suivi des engagements pris, la solidarité, l’entraide.

  Coopération scolaire et acquisition des savoirs

- L’OCCE est un mouvement pédagogique attaché aux notions de motivation, de projet et de contrat associant les élèves à la vie de l’école par la gestion de VRAIS projets de classe, de cycle, d’école tant dans leur conception, leur réalisation que dans leur approche matérielle (besoins, ressources, finances). Ces projets ont parfois une dimension financière. C’est ainsi, qu’une contribution (modique et non obligatoire) fixée par le Conseil de Coopérative qui réunit l’ensemble des membres actifs, peut être demandée aux familles. La coopérative peut également proposer divers produits : des calendriers, des journaux scolaires... ou organiser des manifestations de soutien telles que : loto, kermesse, spectacles. Mais l’argent n’est qu’un moyen. Le premier objectif de la coopérative est d’organiser la vie de la classe, y compris les apprentissages, autour de projets imaginés et réalisés par l’ensemble des membres actifs. C’est uniquement lorsque la réalisation de certains projets dépend d’un financement que se pose le problème de l’argent, ce qui contribue alors à l’éducation à la consommation et à la vie économique de l’élève.

  La place des parents

- Actuellement, les statuts de l’OCCE ne font pas des parents d’élèves des membres actifs de la coopérative. Par contre, la volonté d’information et de transparence est rappelée à nos adhérents et des pratiques existent associant les parents (information en Conseil d’école : participation à la commission de contrôle des comptes lors de l’élaboration du compte rendu financier annuel : information en amont à propos des projets...).

  Fonctionnement légal

- En accord avec l’Association Départementale (AD) OCCE, un mandataire est désigné et, à ce titre, est le signataire des documents officiels de la coopérative (chèques, recommandés...). Élèves et enseignants définissent leurs projets et établissent les besoins s’y rapportant. Ils gèrent ensemble la coopérative de classe et/ou celle de l’école et renseignent les documents comptables. Le bilan est soumis, en fin d’exercice annuel, à deux vérificateurs adultes qui proposent le quitus. Les comptes sont présentés au conseil d’école : tout renseignement complémentaire est donné, il est joint au compte rendu d’activités. Les comptes et le compte rendu d’activité sont ensuite envoyés à l’Association Départementale OCCE. Il existe un règlement intérieur type de fonctionnement d’une coopérative. Des subventions des collectivités territoriales peuvent être versées aux coopératives et à leurs mandataires agréés par l’AD pour la réalisation de PROJETS conformes aux statuts de l’OCCE. L’utilisation de telles subventions pourra faire l’objet des contrôles prévus par la loi et de ceux effectués par l’AD au moment de l’examen des comptes-rendus financiers annuels. Par contre, la coopérative n’est pas habilitée à recevoir des financements concernant l’équipement et le fonctionnement habituel des écoles, ni des financements de l’ÉTAT. Ces deux catégories de subventions pouvant être seulement diligentées par des comptables publics.  

  Coordonnées de l’Association Départementale de l’OCCE Paris  OCCE - ASSOCIATION DÉPARTEMENTALE DES COOPÉRATIVES SCOLAIRES DE PARIS 149 rue de Vaugirard 75015 PARIS - http://www.occe75.net/