Le latin à Guy Flavien

mis à jour le 18/10/12

Le collège Guy Flavien a la chance de pouvoir proposer deux options, latin et grec, tendant à disparaître ailleurs, pourtant pleines de richesses et d’apports pour des élèves curieux et désireux d’approfondir leurs connaissances générales. Un descriptif de ces options vous est présenté, afin de mieux connaître ces deux langues que sont le latin et le grec.

Modalités d'inscription

L’enseignement du latin est proposé aux élèves du collège à partir de la 5e.
L’apprentissage du latin se fait sur trois ans, en classe de 5e (2 heures par semaine), de 4e et de 3e (3 heures par semaine).
Cet enseignement est optionnel, toutefois l’élève s’inscrivant en latin s’engage à suivre ce cours durant les trois années de collège. Il pourra cependant l’abandonner pour l’option grec, en fin de 4e.
Il choisira ensuite de continuer ou d’arrêter au moment d’entrer au lycée.

Il est donc important que les élèves et leurs parents comprennent bien ce qu’est l’enseignement du latin aujourd’hui.

 Pour ce faire, l’option sera présentée aux élèves en classe de 6e. Les parents recevront un papier d’inscription qu’ils devront retourner au professeur principal.

Un enrichissement culturel

Les apports du latin dans notre langue et dans notre civilisation sont nombreux.

L’enseignement du latin comprend de nombreux domaines (civilisation, étymologie, histoire, mythologie) mais il est avant tout centré sur l’apprentissage d’une langue, certes disparue aujourd’hui mais encore très vivante au sein des langues européennes que les élèves sont amenés à découvrir.

Une aide précieuse en fançais

L’apprentissage de cette langue se base donc d’abord sur l’étude de la grammaire latine (déclinaisons, conjugaisons), au même titre que les langues vivantes, étude visant à traduire des textes d’auteurs.
Il apporte une aide précieuse en français, un soutien et un approfondissement d’une grammaire souvent complexe et difficilement maîtrisée par les élèves.

L’étude de la langue latine permet de faire régulièrement des points sur l’étymologie : 80% de la langue française vient du latin, il est donc évident que le vocabulaire permet de très nombreux liens avec le français et permet non seulement aux élèves de découvrir de nouveaux mots mais aussi de mieux comprendre ceux qu’ils utilisent tous les jours.

L’étymologie permet également d’améliorer son orthographe.

Des échanges culturels riches

A partir des textes étudiés en classe, un point de civilisation est abordé (jeux romains, l’esclavage, la femme, l’habitat…), souvent porteur d’échanges riches et de réflexion par rapport à notre présent.

L'histoire abordée autrement

L’histoire et les institutions romaines sont abordées chronologiquement : en classe de 5e, les élèves s’intéressent à la Royauté, tandis que les 4e verront la République, enfin les 3e aborderont l’Empire et les pages sanglantes qu’il a traversées. 

Des sorties culturelles organisées

Chaque année, les latinistes effectuent une sortie en rapport avec ce qu’ils étudient : au Louvre (les représentations d’Hercule, l’enlèvement des femmes dans la mythologie, l’histoire romaine à travers les œuvres d’art…), à Lutèce (visite du Paris antique).

Un plus pour le brevet

Le latin permet également d’obtenir des points supplémentaires pour le brevet.

Tout point obtenu au dessus de la moyenne est ajouté au contrôle continu. Cependant un élève n’ayant pas la moyenne ne sera pas pénalisé puisque aucun point n’est enlevé.

Le latin ne peut donc que faire gagner des points au brevet (et au baccalauréat), points parfois bien utiles pour obtenir l’examen ou une mention.

Témoignages d'élèves

"Au départ, je ne voulais pas en faire mais heureusement que vous êtes passée ! lol !
J’ai voulu faire du Grec car : ma sœur en parle tout le temps, ça remonte la moyenne, ça peut peut-être m’aider pour le brevet.
Je ne m’attendais pas à avoir autant de grammaire. Je me rends compte que le grec est avant tout une langue. La grammaire, c’est dur !
Ca m’apporte des points et les cours sont détendus. J’aime aussi l’écriture grecque."

"Je faisais latin et j’avais envie de changer un peu et de prendre grec. Ecrire avec un autre alphabet me semblait amusant. Le fait de faire de la grammaire etc.… ne me dérangeait pas.
J’apprends de nouvelles choses :  j’aime écrire le grec, j’aime les traductions."

"Je ne comptais pas du tout faire Grec et je pensais que cette année on ne ferait que de la mythologie !! Je n’ai pas aimé la grammaire mais le Grec m’a apporté beaucoup de choses par rapport au français, surtout sur les fonctions et l’étymologie des mots. Ce que je trouve vraiment bien, ce sont les premiers cours où on a appris à écrire parce que j’adore l’écriture, c’est beau !"