oct. 18
16
20:04

Aurélie Lequeux, artiste plasticienne, est venue dans notre classe pour nous faire réfléchir sur l’origine des mots et sur l’apparition des alphabets.

IMG 20181011 090603

Ensemble, nous avons écrit nos idées sur de grandes affiches puis nous avons mêlé les mots et morceaux de phrases pour créer de petits poèmes.

Enseignante : Mme Blaye                        Lire la suite ...

oct. 18
16
20:02
Catégories: Les CM1 , Lire Dire Ecrire

Aurélie Lequeux, artiste plasticienne, est venue dans notre classe pour nous faire réfléchir sur l’origine des mots et sur l’apparition des alphabets.

IMG 20181011 090603

Ensemble, nous avons écrit nos idées sur de grandes affiches puis nous avons mêlé les mots et morceaux de phrases pour créer de petits poèmes.

IMG 20181011 094032

IMG 20181011 093236

 

IMG 20181011 092752

IMG 20181011 092538

 

IMG 20181011 092447

IMG 20181011 092420

IMG 20181011 094137

Nous avons aussi écrit des phrases amusantes à la manière du jeu des  cadavres exquis en piochant dans une liste de mots proposés.

Voici des exemples de poèmes :

Les mots prononcés…

 … Partent en voyage dans l’univers,

Chevauchent les nuages,

Butinent les fleurs et les arbres,

Vont à l’école pour nous donner la parole,

Se dirigent dans notre tête,

Réapparaissent dans les rêves. (Luca)

 

 … Se dirigent dans notre tête en chevauchant les nuages,

Ils recherchent leurs sons de téléphones en téléphones,

Ils partent en voyage dans l’univers

Pour explorer la lune. (Louis)

 

… Partent en voyage dans l’univers pour explorer la lune,

Vont dans nos oreilles,

Se dirigent dans notre tête

Et reviennent dans nos cauchemars,

Butinent les fleurs et les arbres,

Réapparaissent dans les rêves,

Sortent pour s’amuser et partent dans le vent quand on n’écoute pas.

Parfois ils recherchent leurs sons. (Khadidja)

 

… Butinent les fleurs et les arbres,

Partent dans le vent quand on n’écoute pas,

Peuvent parfois se retrouver dans un haut-parleur;

Et disparaissent sans aucun bruit dans la nuit.

Partent en voyage dans l’univers pour explorer la lune. (Jean-Baptiste)

 

… Les mots prononcés vivent dans un royaume où il y a un roi, des valets et villageois,

Partent en voyage dans l’univers pour explorer la lune,

Partent dans le vent quand on n’écoute pas, chevauchent les nuages

Et reviennent dans nos cauchemars. (Mohamed-Samy)

 

… Se dirigent dans notre tête,

Vont dans nos oreilles

Et disparaissent sans bruit dans la nuit

Pour explorer la lune,

Chevauchent les nuages,

S’envolent dans les airs

Et réapparaissent dans les rêves. (Juliette)

 

Partent en voyage dans l’univers,

Chevauchent les nuages

Et disparaissent sans aucun bruit dans la nuit. (Boubacar)

 

Chevauchent les nuages,

Se dirigent dans notre tète,

Réapparaissent dans les rêves,

Butinent les fleurs et les arbres,

Partent en voyage dans l’univers

Et disparaissent sans aucun bruit dans la nuit. (Skander)

 

Les mots écrits…

Sont gravés sur la pierre,

Nagent dans les livres grâce aux plumes, apparaissent sur nos écrans,

Sont tracés sur les ardoises

Et vont sur les tablettes d’argile. (Khadidja)

 

Et des cadavres exquis :

Les enfants provoquent une triste querelle. Nous dessinons silencieusement l’écume. (Léonard)

 

La météo trouve chaleureusement une constellation.

Ils voient sombrement une pipistrelle.

La forêt sent un triste édredon. (Achille)

 

La chouette trouve chaleureusement un édredon. La plage dessine tristement un sanglot. (Etienne)

 

La forêt touche silencieusement la brise. (Clarisse)

 

Les enfants versent chaleureusement le nectar. (Tadeo)

 

L’avion dessine froidement un duvet. (Anouk)

 

Les enfants qui versent du nectar

La maison sent le nectar

La cheminée boit le nectar. (Vadim)

 

La chouette provoque la sombre brise. (Nour)

 

Le ciel verse une belle écume. L’avion voit une froide brise. (Maëlys)

 *

**

*****

La prochaine étape de ce parcours, intitulé le dess(e)in des langues nous mènera au théâtre pour assister au spectacle A comme Taureau.

Aurélie reviendra dans notre classe animer un atelier de création artistique en novembre.

Nous raconterons tout ça dans un prochain billet...

Ce parcours croisé est proposé et mené par La ligue de l’enseignement.

Enseignante : Madame Blaye

 

sept. 18
23
20:12

Pour les journées du patrimoine, les élèves de CM1B ont visité l’église Saint Sulpice et ont été accueillis par Monsieur Lesage. Voici ce qu’ils ont retenu :

20151118 153819

« L’église Saint Sulpice a été construite au XVIIème siècle » Lou et Boubacar

« La construction de l’église a commencé en 1646 mais a été interrompue par la Révolution en 1789 » Arthur et Félix

« L’église a été construite au XVIIème siècle, mais sa construction a été stoppée à la Révolution. A l’intérieur de l’église, il y a des choses magnifiques, dont un bénitier coquillage. A l’extérieur, nous avons vu des colonnes : c’est le style classique inspiré du grec. Nous avons appris plein de choses intéressantes. » Juliette et Clarisse

« La façade de l’église avait des colonnes de style grec. Il y avait les statues des quatre évangélistes Marc, Matthieu, Luc et Jean. » Jean-Baptiste et Simon

« On remarque 2 tours à l’extérieur. Celle au sud n’est pas terminée à cause de la Révolution. Le style est classique. » Arthur S et Etienne

« Dans la chapelle des saints anges, nous avons vu trois fresques, dont une au plafond, du peintre Eugène Delacroix. La première représente un chef de guerre et ses soldats pillant un temple, mais trois anges arrivent, un sur un cheval et les deux autres munis de fouets qui tapent le chef de guerre. Au plafond, il y avait saint Michel terrassant le dragon. La troisième fresque représente Jacob se battant contre un ange (ils se sont battus toute une nuit) » Paul et Luca

IMG 20180914 101730

« A Saint Sulpice nous avons vu plusieurs chapelles. Au milieu se situe la nef. Nous avons vu la croix de Jésus et des bougies. Il y a aussi un bénitier offert par Louis XV. » Mickaël et Mohamed Sami

« Le bénitier est un coquillage de l’océan Atlantique qui était très dangereux mais maintenant ce coquillage est mort. » Maëlys et Khadidja

IMG 20180914 102901

 « Ce coquillage est immense : il fait environ 43 centimètres. Le socle du bénitier a été sculpté par Baptiste Pigalle.

« J’ai adoré le bénitier, il était magnifique, surtout le socle. Il y avait plein de détails : un poulpe, une étoile de mer… » Alexia

« L’orgue a 100 pistons et a été construit par Cliquot vers 1776 » Gabriel et Emiliano

« L’orgue était énorme ! Il avait 100 pistons. Il a été construit par François-Henri Cliquot. Il a 7300 tuyaux. Il y a aussi des sculptures en bois de Clodion et Duret. » Louis et Skander

 

IMG 20180914 103209

« A Saint Sulpice, nous avons vu l’orgue, ses tuyaux et son horloge. Il y avait des vitraux représentant des personnes et surtout des anges. Il y avait de très belles peintures à base de cire. » Achille et Léonard

« Nous avons bien aimé la statue de la Vierge avec Jésus dans ses bras. Nous avons été éblouies par l’orgue et ses 100 tubes et aussi par les peintures de Delacroix. » Anouk et Gabrielle

« Cette visite a été géniale ! » Nour

Enseignante Madame Blaye

sept. 18
23
20:10

Pour les journées du patrimoine, les élèves de CM1B ont visité l’église Saint Sulpice et ont été accueillis par Monsieur Lesage. Voici ce qu’ils ont retenu :

20151118 153819

Lire la suite...                                     Enseignante Madame Blaye

 

juil. 18
11
13:04

Voilà cinq mois que les CM1C ont entamé un ambitieux projet d'adaptation de contes japonais sous la forme d'un film d'animation en stop-motion (technique de prises de vue images par images). Après un long travail préparatoire de lecture, découpage en plans, dessin de storyboard, (voir photos)

Story board Emmanuelle 1

Story board Lucas1

les élèves ont dessiné des esquisses de décor, des silhouettes de personnages puis ont confectionné des personnages en papier noir qu'ils ont assemblés avec des attaches parisiennes. Les décors ont été préparés en papier vitrail, papier de couleur translucide (qui laisse passer la lumière).

Une fois ce travail préparatoire achevé, les élèves ont entamé les prises de vue (le film contient exactement 2665 photos!) en disposant les décors sur une boîte à lumière et en déplaçant les personnages entre chaque photo afin de créer l'illusion du mouvement.

DSCN5554 - Copie (800x600)

 

Une fois finies les prises de vue, il a fallu assembler les photos pour en faire un film grâce à un logiciel informatique. Pour finir, douze élèves ont prété leur voix pour l'enregistrement des dialogues un mercredi après-midi à l'école.

Voici le résultat de leur travail! Bonne séance :

https://www.youtube.com/watch?v=YRbH0t5GTyI

juil. 18
01
15:19

Le 7 juin, la classe de Cm1A a visité le musée d'Orsay avec pour fil directeur "les paysages".

Le guide était tout à fait passionnant !

orsay 1 

 

 

 orsay 2

 

oscar et Charlie 2

Gabirel

Lola Lior

louis lois

Justine Tiffany

marguerite therese

Nina Sibylle

samantha lia claire

Tania Lana

Antoine et abdu

Brune Julie

Charlie et Oscar

Ennio Jordan

 

 

juin 18
13
21:59

Pour finir l'action lecture concernant le philosophe Michel Serres,

Deux questions ont été posées aux enfants :

1) Michel Serres a-t-il sa place dans la malle "Sales gosses, mutins et mutants" ?

IMG 20180525 113244881

 

2) Si je vous dis "Serres", vous me dites ... ?

Chacun a écrit tous les mots qui lui venaient à l'esprit  :

serres2

IMG 20180525 113025886

et Sébastien les a réunis sous la forme d'un nuage de mots :

thumbnail

 

Merci au centre Paris Lecture pour cette formidable aventure !

Et si par hasard Michel Serres en vient à nous lire ici, sachez que les élèves ont été sensibles à votre esprit facétieux, bienveillant mais aussi mutin, mutant... et parfaitement sale gosse !

 

Action Lecture : Billet précédent

 

 

juin 18
12
21:55
Catégories: Les CM1 , Lire Dire Ecrire

aff ex michel serres 1IMG 3263

 

Michel Serres est un grand écrivain et en même temps un philosophe, il ne pense pas comme nous, il dit qu'il est contre la société telle qu'elle est maintenant. Il a vécu son enfance à Poulère, ses parents lui donnaient des gifles quand il avait des bonnes notes mais il ne se décourageait jamais. Le métier de son père était d'être « dragueur », Michel Serres l'aimait beaucoup. Sa mère était l'une des seules filles à être mariée car tous les garçons étaient morts à la guerre. Michel Serres avait un grand frère, un petit frère et une petite sœur, il déteste la guerre. (Juliette)

 

 J’ai trouvé que Michel Serres s’intéressait beaucoup à la pollution et à la guerre. Michel Serres, regarde partout, c’est normal, c’est un philosophe, mais il est comme un espion qui retient les plus petits détails. Ce qu’il regarde peut paraître banal mais comme aucun philosophe ne s’y intéresse, ça devient intéressant. (Marguerite)

Michel Serres est un philosophe qui voit les voitures comme des crustacés. (Lior)

 

J’ai bien aimé « Paris Lecture » surtout le film sur le dragueur, c’est le bateau du père de Michel Serres. Il y a aussi Poulère le lieu d’enfance de Michel Serres. Michel Serres est un philosophe. Il est très intelligent. Son père lui donnait des gifles quand il avait de bonnes notes ! Il disait que sa maîtresse était très méchante. Il a inventé des personnages : Pantope, le Récitant, le Tiers-instruit, le Malpropre, le Thanatocrate, Petite Poucette, l’Homniscient, le Grand Fétiche et mon préféré Hermès. (Noor)

Le philosophe a beaucoup écrit, en particulier sur la communication. (Nina)

Le paradis, pour Michel Serres, c’est la Terre. (Abdurrochman)

Nous avons trié des livres, fait des familles de mots, on a enfilé les lunettes de Michel Serres et on a travaillé sur les tablettes pour en savoir plus sur Petite Poucette. (Gabriel)

Il voit les choses d’une autre façon que nous, par exemple si je dis « vélo », ça fait penser à « VTT », « mobylette »… mais lui, ça lui fait penser à « mou dehors » et « dur dehors » ou même à « scorpions de mer ». (Justine)

Je sais que Michel Serres ne veut pas porter l’épée car il n’aime pas la guerre. (Lola)

Poulère est une ville de son enfance, à côté de la Garonne. (Ennio)

On a travaillé sur les livres : il y a eu des livres que j’ai préférés et d’autres qui m’ont moins plus. On a travaillé sur Michel Serres, on a appris que c’était un philosophe et qu’il avait écrit plus de soixante-dix livres ! C’était bien. On a vu une exposition sur les personnages qu’avait inventés Michel Serres : Pantope, le voyageur, le Récitant, professeur, le Tiers Instruit, l’éducateur, le Thanatocrate, stratège ambitieux, le Grand Fétiche… Michel Serres n’aime pas la guerre. Il est très vieux. (Inès)

Quand il était petit, son père lui donnait des claques lorsqu’il ramenait des bonnes notes. (Tania)

Il a beaucoup écrit et a passé 47 ans de sa vie à réfléchir à la communication. (Lia)

Il raisonne par comparaisons et a voyagé à travers tous les pays. (Charlie)

IMG 3238

Michel Serres est un philosophe qui a une vie très intéressante : par exemple, quand il avait de bonnes notes, son père le giflait ! Il avait un frère quasi-jumeau. Leur père était dragueur, un dragueur est une personne qui navigue sur un fleuve pour extraire du sable. Michel Serres a créé des personnages et nous avons cherché dans des livres de Tintin et trié les images qui pouvaient correspondre à ces personnages ; par exemple, pour Hermès, dieu de la communication, on devait trier une personne qui communique… Michel Serres avait des étudiantes plus sérieuses et plus attentives que ses étudiants et ça lui posait un gros gros problème. (Louis D)

 Michel Serres aime les maths, la géométrie, les sciences… (Claire)

Quelquefois, des gens lui disent que c’était mieux avant, alors il répond : « oui, c’était mieux avant, quand il y avait Staline, Hitler… quand il y a eu 150 millions de morts ». (Loïs)

J'ai beaucoup aimé l'aventure Paris Lecture, car on est rentré dans la vie d'un philosophe et écrivain, Michel Serres. Il est né à Poulère. Son père était un dragueur, et il le giflait quand il avait des bonnes notes, parce qu'il voulait que Michel privilégie les bateaux et non l'école. Michel Serres a écrit des livres sur de nombreux sujets: sa famille, sa vie... Pour moi cet écrivain est un modèle car il a brillé dans plusieurs domaines.    (Diana)

 Michel Serres a réfléchi à beaucoup de choses. C'est le travail des philosophes. (Tiffany).

Je pense que Michel Serres s’intéresse à la communication des uns avec les autres par téléphone, parce qu’il s’interroge sur comment nous communiquons ensemble. (Julie)

Je sais que Michel Serres est un philosophe et qu’il pense différemment. (Sibylle)

On a travaillé trois semaines sur ce que pensait Michel Serres. Il habitait Poulère quand il était jeune. Son père était dragueur. Je sais que Michel Serres a passé toute son enfance près de la Garonne et qu’il « mangeait des cailloux ». (Samantha)

Michel Serres est un sénior, il est philosophe et écrivain. Il a vécu à la campagne toute son enfance. (Thérèse)

Son père était dragueur (sur un bateau) (Lana)

A Paris lecture, nous avons travaillé sur Michel Serres. Il est philosophe et écrivain. Nous sommes allés voir une exposition où il y avait une affiche de « petite poucette », c’est lui qui l’a inventée. On a aussi appris  qu’il habitait, quand il était jeune, à Poulère près de la Garonne qui est un fleuve. Son père le giflait quand il avait des bonnes notes ! Quand on demande à Michel Serres si c’était mieux avant, il répond oui mais il pense non avec tout ces dictateurs et ces abominables vieillards qui ont fait tuer les pères et les fils. Il cite sa mère qui était la seule à se marier pendant la guerre à cause des hommes qui mouraient. (Luiza)

 

IMG 3264

J’ai bien aimé mais c’était un peu long. Au début on a fait une bulle de mots. Après on a été réparti dans d’autres classes, on pouvait être avec Madame Blaye, Madame Féron, Sébastien, Sophie ou Madame Creff. J’étais avec Madame Féron. Michel Serres se prenait des claques quand il avait de bonnes notes. Il avait un grand frère qui avait 11 mois de plus et une sœur. On a visité l’exposition de l’école et on a rencontré les personnages de Michel Serres : l’Hominiscent, Hermès, le Récitant, Petite Poucette, Pantope, Le Malpropre, le Tiers Instruit, le Grand Fétiche, le Thanatocrate. (Titouan)

 

Suite à la visite de l’exposition :

L’hélicoptère est quelque chose qui permet de voyager, de secourir et de regarder le monde. (Antoine)

 

Si Michel Serres a choisi Hermès, je crois que c’est parce qu’il aime bien quand les gens s’envoient des messages. En quelque sorte, il aime la communication. (Louis V.)

 

Je pense que Michel Serres essaye de voir au-delà des apparences. (Brune)

 

Michel Serres est un philosophe, comme tous les philosophes, il s’interroge et les mathématiques sont souvent sources de questions. (Oscar)

 

 Peut-être que Michel Serres veut explorer l’univers pour aller loin. Mais peut-être que c’est une galaxie mentale. (Lucas)

 

 IMG 3268

 (Toutes les magnifiques illustrations sont ceux de la classe des Ce1a)

 

Action Lecture : Billet suivant / Billet précédent

 

juin 18
10
16:09

Les Cm1B sont allés à Radio France écouter « La boîte à joujoux » de Claude Debussy sur une nouvelle histoire de Marie Desplechin.

Ils ont entendu l'Orchestre Philharmonique de Radio France, dirigé par Elena Schwartz. L'histoire était racontée par Eric Ruf accompagné de la bruiteuse Sophie Bissantz.

Lire la suite ...                                         Enseignante : Mme Blaye

juin 18
10
16:08

Les Cm1B sont allés à Radio France écouter « La boîte à joujoux » de Claude Debussy sur une nouvelle histoire de Marie Desplechin.

Ils ont entendu l'Orchestre Philharmonique de Radio France, dirigé par Elena Schwartz. L'histoire était racontée par Eric Ruf accompagné de la bruiteuse Sophie Bissantz.

 

A l'origine, la musique avait été écrite pour accompagner l'histoire écrite par André Hellé. Timothée nous raconte succinctement l'histoire :

« Je vais vous raconter la vraie histoire de la boîte à joujoux. Tout commence dans un magasin de jouets, une poupée se réveille, appuie sur l’interrupteur de l’appareil à cassettes. La danse commence. Un soldat arrive, il est amoureux de la poupée mais Polichinelle aussi est amoureux. La guerre éclate ! Le soldat sort son sabre…boum boum le soldat est blessé. La poupée se marie avec le soldat. Ils s’achètent des oies, des vaches…Vingt ans plus tard, le soldat a une longue barbe blanche… »

 

Les deux histoires se déroulent de la même manière comme l'explique Sarah-Louise :

« Cette pièce est composée : d’un prélude : le sommeil de la boîte, du 1er tableau : le magasin de jouets, du 2ème tableau : le champ de bataille , du 3ème tableau : la bergerie à vendre , et du 4ème tableau : après fortune faite . Les personnages sont : la poupée, le soldat et le polichinelle dans la version originelle écrite par André Hellé.

Il existe une deuxième version, celle de Marie Desplechin. La voici : les personnages sont : la petite fille champignon qui louche et qui crache, Sujitoro Akayoto, l’écuyer Pavoisé, les 119 petites filles champignons, le chat noir et blanc, le dragon Pendragon, le cochon cochonné et la famille petit Ours. Au concert il y avait des musiciens mais également un récitant nommé Eric Ruf et une bruiteuse Sophie Bissantz. J’ai préféré l’histoire moderne car elle est plus imaginaire et il y a plus de personnages. »

 

IMG 20180606 151630

 

Les élèves ont particulièrement aimé la nouvelle histoire brillamment racontée par Eric Ruf accompagné par des bruitages faits sur scène par Sophie Bissantz et vraiment amusants à observer !

Emma : « À l’origine l’histoire a été écrite et dessinée par André Hellé alors que la musique est de Claude Debussy. Marie Desplechin a repris le conte et l’a modernisé …

Une petite fille champignon décide de quitter son arbre. Elle sorte de l’ordinateur par l’imprimante! Elle atterrit dans le salon…

Quand Eric Ruf (le récitant) faisait des pauses dans l’histoire – pour laisser place à la musique – le dernier mot était le thème des musiciens. C’était impressionnant car il y avait une bruiteuse qui faisait même le bruit de l’imprimante ! C’était vraiment très bien!!!! »

Mara : « L'histoire était splendide, mais les accompagnements que faisait la jeune femme étaient mieux ! L'idée des petites filles champignons et du jeu vidéo était très réussie. C'était très drôle que seul le chat noir et blanc soit témoin de la scène qui se passe sur le tapis du salon. Les quelques petites paroles du père (le narrateur) m'ont fait bien rire, comme :

« Combien de fois j'ai dit aux enfants d'éteindre l'imprimante ! »

ou

« Combien de fois j'ai dit aux enfants de ranger les jouets quand on va se coucher ! » 

 

IMG 20180606 151656

Théodore : « A Radio France un conteur raconte l’histoire modernisée, inspirée de l’histoire originale. Une femme faisait les bruitages avec divers objets. Cette pièce a été demandée à Debussy par un dessinateur André Hellé qui racontait des histoires aux enfants.

Voici comment commence la nouvelle histoire : des petites filles champignons d’un jeu vidéo s’ennuient. Une petite fille champignon décide de s’en aller. Pour sortir elle se glisse dans l’imprimante ! Et se retrouve sur le tapis du salon… »

IMG 20180606 151607

 

 IMG 20180607 162057

Malik : « Nous sommes allés à Radio France écouter une œuvre de Claude Debussy nommée la boîte à joujoux. Les personnages principaux sont la petite fille champignon qui crache, Sujitoro Akayoto et l’écuyer Pavoisé. J’ai beaucoup aimé les bruitages, par exemple le tuyau pour faire le dragon ou bien une essoreuse à salade pour l’imprimante. C’est une nouvelle version écrite par Marie Desplechin, un écrivain français qui écrit pour les enfants et la jeunesse. La première version avait été écrite par André Hellé. J’ai bien aimé le moment où Sujitoro Akayoto est sur le champ de bataille face à l’écuyer Pavoisé. »

 

Romy : Nous avons écouté la boîte à joujoux de Debussy « revisitée » par Marie Desplechin. Il y a eu des bruitages. Quelqu’un a raconté l’histoire et c’était drôle, car il n’arrêtait pas de dire « J’ai pourtant dit aux enfants d’éteindre l’imprimante, mais bien sûr personne ne m’écoute ». Mon personnage préféré était la petite fille indépendante qui crache et louche. J’ai reposé mes yeux tout en écoutant l’histoire et c’était agréable. Bref j’ai aimé et j’ai envie d’y retourner.

 

Karel : Nous sommes allés au concert de la boîte à  joujoux en métro. J'ai bien aimé l’histoire. J'ai aussi aimé les bruitages faits par une dame devant les musiciens. Elle s'appelait Sophie Bissantz, elle utilisait des accessoires comme : un bol d'eau, une poupée électronique, une espèce de tuba, une boule de guirlandes…

Et avec ces instruments elle faisait les bruitages !

 

Maria-Giulia : Quand nous sommes allés à Radio France nous avons écouté « La boîte à joujoux » de Debussy mais pas avec l’histoire originelle de André Hellé, avec l’histoire de Marie Desplechin racontée par Eric Ruf, (qui la récitait très bien). Les deux histoires ont quelques points communs, par exemple dans les deux, deux personnages masculins se battent pour avoir le cœur de l’héroïne mais les deux histoires sont quand même bien différentes. Sophie Bissantz la bruiteuse m’a épatée avec les objets qu’elle utilisait pour faire les bruits de l’histoire comme, par exemple, des guirlandes emmêlées pour le bruit des pas. L’œuvre m’a beaucoup plu et la musique de Debussy était magnifique !

 

Eya : Nous sommes allés à Radio France  pour écouter la boîte joujoux. Il y a plein de petits personnages rigolos. L'histoire se déroule dans un jeu vidéo, avec 119 petites filles champignons mais il y a une étrange petite fille champignon qui louche, qui crache et qui a des cheveux frisés. Un jour elle décide de découvrir le monde.

 

Marie : Le jeudi 24 mai, nous sommes allés à Radio France pour écouter la boîte à joujoux de Debussy. Debussy est né en 1862 et est mort en 1918. Il a vécu 56 ans. En classe, nous avons entendu l'histoire originale. Elle a été écrite par André Hellé pour accompagner la musique de Debussy. Les personnages principaux de cette version sont : la poupée, le soldat, et le polichinelle. A Radio France, nous avons écouté la 2ème version qui a été écrite par Marie Desplechin. Voici les personnages principaux : la petite fille champignon qui louche, qui crache, et qui a les cheveux emmêlés, Sujitoro Akayoto, et l'écuyer pavoisé. Moi, j'ai préféré la 2ème version. Je vous conseille vivement d'aller à Radio France et d'écouter la boîte à joujoux.

Enseignante : Mme Blaye