juin 18
10
16:09

Les Cm1B sont allés à Radio France écouter « La boîte à joujoux » de Claude Debussy sur une nouvelle histoire de Marie Desplechin.

Ils ont entendu l'Orchestre Philharmonique de Radio France, dirigé par Elena Schwartz. L'histoire était racontée par Eric Ruf accompagné de la bruiteuse Sophie Bissantz.

Lire la suite ...                                         Enseignante : Mme Blaye

juin 18
10
16:08

Les Cm1B sont allés à Radio France écouter « La boîte à joujoux » de Claude Debussy sur une nouvelle histoire de Marie Desplechin.

Ils ont entendu l'Orchestre Philharmonique de Radio France, dirigé par Elena Schwartz. L'histoire était racontée par Eric Ruf accompagné de la bruiteuse Sophie Bissantz.

 

A l'origine, la musique avait été écrite pour accompagner l'histoire écrite par André Hellé. Timothée nous raconte succinctement l'histoire :

« Je vais vous raconter la vraie histoire de la boîte à joujoux. Tout commence dans un magasin de jouets, une poupée se réveille, appuie sur l’interrupteur de l’appareil à cassettes. La danse commence. Un soldat arrive, il est amoureux de la poupée mais Polichinelle aussi est amoureux. La guerre éclate ! Le soldat sort son sabre…boum boum le soldat est blessé. La poupée se marie avec le soldat. Ils s’achètent des oies, des vaches…Vingt ans plus tard, le soldat a une longue barbe blanche… »

 

Les deux histoires se déroulent de la même manière comme l'explique Sarah-Louise :

« Cette pièce est composée : d’un prélude : le sommeil de la boîte, du 1er tableau : le magasin de jouets, du 2ème tableau : le champ de bataille , du 3ème tableau : la bergerie à vendre , et du 4ème tableau : après fortune faite . Les personnages sont : la poupée, le soldat et le polichinelle dans la version originelle écrite par André Hellé.

Il existe une deuxième version, celle de Marie Desplechin. La voici : les personnages sont : la petite fille champignon qui louche et qui crache, Sujitoro Akayoto, l’écuyer Pavoisé, les 119 petites filles champignons, le chat noir et blanc, le dragon Pendragon, le cochon cochonné et la famille petit Ours. Au concert il y avait des musiciens mais également un récitant nommé Eric Ruf et une bruiteuse Sophie Bissantz. J’ai préféré l’histoire moderne car elle est plus imaginaire et il y a plus de personnages. »

 

IMG 20180606 151630

 

Les élèves ont particulièrement aimé la nouvelle histoire brillamment racontée par Eric Ruf accompagné par des bruitages faits sur scène par Sophie Bissantz et vraiment amusants à observer !

Emma : « À l’origine l’histoire a été écrite et dessinée par André Hellé alors que la musique est de Claude Debussy. Marie Desplechin a repris le conte et l’a modernisé …

Une petite fille champignon décide de quitter son arbre. Elle sorte de l’ordinateur par l’imprimante! Elle atterrit dans le salon…

Quand Eric Ruf (le récitant) faisait des pauses dans l’histoire – pour laisser place à la musique – le dernier mot était le thème des musiciens. C’était impressionnant car il y avait une bruiteuse qui faisait même le bruit de l’imprimante ! C’était vraiment très bien!!!! »

Mara : « L'histoire était splendide, mais les accompagnements que faisait la jeune femme étaient mieux ! L'idée des petites filles champignons et du jeu vidéo était très réussie. C'était très drôle que seul le chat noir et blanc soit témoin de la scène qui se passe sur le tapis du salon. Les quelques petites paroles du père (le narrateur) m'ont fait bien rire, comme :

« Combien de fois j'ai dit aux enfants d'éteindre l'imprimante ! »

ou

« Combien de fois j'ai dit aux enfants de ranger les jouets quand on va se coucher ! » 

 

IMG 20180606 151656

Théodore : « A Radio France un conteur raconte l’histoire modernisée, inspirée de l’histoire originale. Une femme faisait les bruitages avec divers objets. Cette pièce a été demandée à Debussy par un dessinateur André Hellé qui racontait des histoires aux enfants.

Voici comment commence la nouvelle histoire : des petites filles champignons d’un jeu vidéo s’ennuient. Une petite fille champignon décide de s’en aller. Pour sortir elle se glisse dans l’imprimante ! Et se retrouve sur le tapis du salon… »

IMG 20180606 151607

 

 IMG 20180607 162057

Malik : « Nous sommes allés à Radio France écouter une œuvre de Claude Debussy nommée la boîte à joujoux. Les personnages principaux sont la petite fille champignon qui crache, Sujitoro Akayoto et l’écuyer Pavoisé. J’ai beaucoup aimé les bruitages, par exemple le tuyau pour faire le dragon ou bien une essoreuse à salade pour l’imprimante. C’est une nouvelle version écrite par Marie Desplechin, un écrivain français qui écrit pour les enfants et la jeunesse. La première version avait été écrite par André Hellé. J’ai bien aimé le moment où Sujitoro Akayoto est sur le champ de bataille face à l’écuyer Pavoisé. »

 

Romy : Nous avons écouté la boîte à joujoux de Debussy « revisitée » par Marie Desplechin. Il y a eu des bruitages. Quelqu’un a raconté l’histoire et c’était drôle, car il n’arrêtait pas de dire « J’ai pourtant dit aux enfants d’éteindre l’imprimante, mais bien sûr personne ne m’écoute ». Mon personnage préféré était la petite fille indépendante qui crache et louche. J’ai reposé mes yeux tout en écoutant l’histoire et c’était agréable. Bref j’ai aimé et j’ai envie d’y retourner.

 

Karel : Nous sommes allés au concert de la boîte à  joujoux en métro. J'ai bien aimé l’histoire. J'ai aussi aimé les bruitages faits par une dame devant les musiciens. Elle s'appelait Sophie Bissantz, elle utilisait des accessoires comme : un bol d'eau, une poupée électronique, une espèce de tuba, une boule de guirlandes…

Et avec ces instruments elle faisait les bruitages !

 

Maria-Giulia : Quand nous sommes allés à Radio France nous avons écouté « La boîte à joujoux » de Debussy mais pas avec l’histoire originelle de André Hellé, avec l’histoire de Marie Desplechin racontée par Eric Ruf, (qui la récitait très bien). Les deux histoires ont quelques points communs, par exemple dans les deux, deux personnages masculins se battent pour avoir le cœur de l’héroïne mais les deux histoires sont quand même bien différentes. Sophie Bissantz la bruiteuse m’a épatée avec les objets qu’elle utilisait pour faire les bruits de l’histoire comme, par exemple, des guirlandes emmêlées pour le bruit des pas. L’œuvre m’a beaucoup plu et la musique de Debussy était magnifique !

 

Eya : Nous sommes allés à Radio France  pour écouter la boîte joujoux. Il y a plein de petits personnages rigolos. L'histoire se déroule dans un jeu vidéo, avec 119 petites filles champignons mais il y a une étrange petite fille champignon qui louche, qui crache et qui a des cheveux frisés. Un jour elle décide de découvrir le monde.

 

Marie : Le jeudi 24 mai, nous sommes allés à Radio France pour écouter la boîte à joujoux de Debussy. Debussy est né en 1862 et est mort en 1918. Il a vécu 56 ans. En classe, nous avons entendu l'histoire originale. Elle a été écrite par André Hellé pour accompagner la musique de Debussy. Les personnages principaux de cette version sont : la poupée, le soldat, et le polichinelle. A Radio France, nous avons écouté la 2ème version qui a été écrite par Marie Desplechin. Voici les personnages principaux : la petite fille champignon qui louche, qui crache, et qui a les cheveux emmêlés, Sujitoro Akayoto, et l'écuyer pavoisé. Moi, j'ai préféré la 2ème version. Je vous conseille vivement d'aller à Radio France et d'écouter la boîte à joujoux.

Enseignante : Mme Blaye

 

 

 

 

mai 18
28
20:15

Jeudi 24 mai, la classe de CPA s'est rendue au Salon de la Culture et des jeux Mathématiques, place Saint Sulpice. Tangrams en 3D, jeux de raisonnement et de logique, circuit de billes à construire, engrenages : les élèves ont apprécié cette visite et s'en sont donnés à coeur joie ! Voici quelques photos des différents stands où nous nous sommes rendus :

20180524 092946

20180524 092952

20180524 093023

20180524 093201

20180524 093204

20180524 094007

20180524 094014

20180524 094534

20180524 095543

20180524 100652

20180524 094907

20180524 100705

20180524 100710

20180524 104656

20180524 104737

20180524 095245

20180524 105527

20180524 105545

De belles expérienes et découvertes ! Chaque élève a réfléchi et construit pendant 2 heures en s'amusant.

Bravo à tous.

Pour information : ce salon a lieu tous les ans et est accessible à tous.

Enseignante : Valérie Doumergue, CPA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

mai 18
28
20:14

Jeudi 24 mai, la classe de CPA s'est rendue au Salon de la Culture et des jeux Mathématiques, place Saint Sulpice. Tangrams en 3D, jeux de raisonnement et de logique, circuit de billes à construire, engrenages : les élèves ont apprécié cette visite et s'en sont donnés à coeur joie !

Enseignante : Valérie Doumergue      Voir la suite ...

20180524 100652

mai 18
13
21:50

Krol-le-fou-qui-ne-savait-plus-voler Sigrid BafferTrois classes de l'école (CE2b, CE2d, CE1a) ont reçu Sigrid Baffert, l' auteure de « Krol le fou qui ne savait plus voler » roman sélectionné dans le prix Janusz Korczak.

Sigrid Baffert est arrivée chargée d'un grand sac rempli de documents à montrer aux enfants. Chaque classe avait beaucoup de questions à poser à l'auteure !

 

Des élèves racontent cette rencontre :

Sigrid Baffert, l'auteure de Krol est venue dans notre classe. Elle nous a montré des photos de fous de bassan sous l'eau. Elle nous a dit que quelquefois elle n'avait pas d'imagination. Elle nous a aussi montré des croquis d'Aurore Callias (l'illustratrice) et nous a dit que le fou de bassan est un oiseau particulier car il a les yeux plus près du bec que les autres oiseaux et que pour savoir bien dessiner un personnage, il faut savoir le dessiner dans toutes les positions et c'est pour ça qu'elle nous a montré des feuilles où Krol était dans plein de positions différentes.

Sonia, CE2

 

J'ai aimé le passage de l'auteure dans notre classe parce que c'était la première fois que je faisais quelque chose de si excitant (même si je fais plein d'autres choses en classe). Elle a même dédicacé quatre de nos livres. J'ai aussi aimé parce que c'était un jour attendu depuis longtemps et parce qu'on allait pas faire de l'orthographe ou de la grammaire à ce moment précis !

Et surtout j'ai adoré le livre et l'auteure était gentille.

Juliette, CE2

20180413 110352

 

J'ai aimé la venue de l'auteure car elle a répondu à toutes nos questions.

Ma question était : Pourquoi Krol est un personnage « handicapé » ? Voici sa réponse : des membres de sa famille sont handicapés.

J'ai aimé son livre surtout les moments drôles et la fin lorsque Krol réussit à débloquer son QI.

J'étais curieux de voir la manière dont l'auteure allait signer les livres de Krol.

Auguste, CE2

 

Nous avons eu la visite d'une écrivaine. On a vu qu'il y avait un autre livre qui s'appelait « Edgar » puis celui qu'on a lu en classe qui s'appelle « Krol, le fou qui ne savait pas voler ». On avait tous fait un petit carnet où on avait une question à lui demander. Elle nous a montré comment elle a eu l'idée d'écrire son livre. Elle était en voyage en Irlande, elle a vu un rocher tout blanc. Il y avait une longue vue pour regarder ce rocher. Il n'était finalement pas blanc mais il était couvert de milliers de fous de bassan.

Puis elle a signé nos carnets.

Ulysse, CE2

20180413 101203

Sigrid Baffert ffait des dédicaces.

 

La lecture de ce roman nous a permis de nous poser des questions sur différents sujets : la vie des fous de bassan, le handicap, l'amitié...

A la suite de cette lecture suivie en classe, les élèves ont fait une fiche d'identité du fou de bassan.

20180507 091932

20180507 091920

20180507 091957

20180507 092020

20180507 092041

20180507 092811

20180507 092829

20180507 092845

 

Le saviez-vous ?

 

Le Fou de Bassan tire son nom de l'île de Bass. On dit qu'ils sont fous car les pêcheurs les voyaient plonger mais remonter le bec vide.

 

Il peut parcourir 450 km par jour. Il plonge d'une hauteur de 40 m, il peut atteindre une vitesse de 110 km/heure. Quand il plonge il ressemble un avion (cela a inspiré le concepteur du Concorde). Il se reproduit des deux côtés de l'Atlantique Nord après il migre vers le sud. Il mesure environ 90 cm de longueur, les ailes ont une envergure de 180 cm. Ce sont les plus grands oiseaux de mer d'Europe. Il peut vivre jusqu'à 21 ans.

 

 

Les enseignantes remercient Mme Creff, notre collègue de CM1, pour l'organisation des différents événements autour du prix littéraire !

 

mai 18
13
21:41

Krol-le-fou-qui-ne-savait-plus-voler Sigrid BafferTrois classes de l'école (CE2b, CE2d, CE1a) ont reçu Sigrid Baffert, l' auteure de « Krol le fou qui ne savait plus voler » roman sélectionné dans le prix Janusz Korczak.

Sigrid Baffert est arrivée chargée d'un grand sac rempli de documents à montrer aux enfants. Chaque classe avait beaucoup de questions à poser à l'auteure !

Lire la suite...

avr. 18
09
15:55

Les élèves de CE1A se sont rendus au Musée d'Orsay le Vendredi 16 Mars.

La classe guidée par une conférencière a effectué un parcours artistique sur le thème " Regards sur l'enfance." au cours duquel les enfants ont pu découvrir et apprécier un certain nombre d'œuvres d'art ( "Portrait du Marquis et de la Marquise de Miramon et de leurs enfants " de James Tissot, "La famille Bellelli " d'Edgar Degas, "Le prince impérial et le chien Néro" de Jean-Baptiste Carpeaux, "Les Coquelicots" de Claude Monet, "La balançoire " d'Auguste Renoir, "La Petite danseuse " d'Edgard Degas.)

Ce fut une visite très riche pour les enfants !

Ils ont par la suite donné leurs impressions sur ces œuvres et exprimé leurs préférences et leurs ressentis.

Voici quelques dessins et écrits réalisés à la suite de la visite.

 

Béatrice Turquand d'Auzay, professeur d'Arts plastiques présente lors de cette sortie, exploitera prochainement cette matinée au Musée d'Orsay.

 IMG 2697

IMG 2796

Dessin de Noan

IMG 2794

Production écrite : Noam

IMG 2866

Mathias

IMG 2843

Lilian

IMG 2556

IMG 2797

dessin de Maheen

IMG 2806

Dessin de Tina

IMG 2824

Dessin d'Hélène

IMG 2841

Hélène

IMG 2829

Manon

 

IMG 2573

IMG 2847

Anaïs

01

Dessin de Manon

IMG 2820

David

IMG 2815

Alix

IMG 2582

IMG 2857

Basile

IMG 2810

Luta

IMG 2597

IMG 2600

 

IMG 2682

IMG 2685

IMG 2694

 

IMG 2821

 Dessin d'Elia

IMG 2869

Hélène

IMG 2790

Ambroise

 

 

avr. 18
09
15:54

Les élèves de CE1A se sont rendus au Musée d'Orsay le Vendredi 16 Mars.

La classe guidée par une conférencière a effectué un parcours artistique sur le thème " Regards sur l'enfance." au cours duquel les enfants ont pu découvrir et apprécier un certain nombre d'œuvres d'art. Voici quelques dessins et écrits réalisés à la suite de la visite.   Lire la suite ....

Enseignante : Mme Feron

IMG 2556

IMG 2797

mars 18
22
21:50

Vendredi 16 mars, nous avons assisté à la projection du film Le Roi des masques, un film chinois réalisé par Wu Tian-Ming en 1995. Pour vous faire partager notre expérience, les élèves ont choisi une scène du film qui les a émus et l’ont racontée en quelques lignes.

Enseignante : Mme Derozier

A la recherche d’un héritier

Wang, un homme très vieux, cherche un héritier pour lui apprendre l’art des masques. A chaque fois qu’il passe dans une rue, des petites filles lui répètent la même phrase : «Je laverai tes habits, je te ferai à manger !». Mais Wang veut un garçon. Il s’apprête à partir lorsqu’une voix derrière lui l’appelle : « Grand-père ! ». Le vieil homme se retourne : c’est un petit garçon !

Amélie

Lire la suite ...

 

mars 18
22
21:47

Vendredi 16 mars, nous avons assisté à la projection du film Le Roi des masques, un film chinois réalisé par Wu Tian-Ming en 1995. Pour vous faire partager notre expérience, les élèves ont choisi une scène du film qui les a émus et l’ont racontée en quelques lignes.

Voici des extraits :

Avant de vous lancer dans la lecture des écrits, n’hésitez pas à lire le résumé du film ci-dessous, cela vous aidera à comprendre !

 

Résumé:

En Chine, au début du vingtième siècle, Wang parcourt la région du Sichuan sur sa modeste embarcation. Ce vieil homme est « le roi des masques ». Il sait, en un éclair, faire se succéder les masques de soie qu’il porte sur son visage. C’est ainsi qu’il gagne sa vie, accompagné de son singe Général. Mais il se fait vieux et il a peur de mourir sans avoir transmis son art à un héritier mâle. Encouragé par un autre artiste, Maître Liang, il se décide à acheter un petit-fils, Gouwa. Wang commence alors l’apprentissage de son élève, le conduisant aux représentations de Maître Liang. Mais tout bascule quand on apprend que Gouwa n’est qu’une fille. Touché malgré lui par le désespoir de Gouwa qui ne veut pas être vendue pour la huitième fois, Wang la garde comme servante et lui apprend à faire des acrobaties. Mais le destin s’acharne sur nos deux personnages. La fillette devra quitter Wang et retombera dans les griffes de son ancien vendeur. Wang, lui, sera accusé injustement de vol d’enfant. Pourtant, grâce à l’aide de Maître Liang et à l’amour et la volonté de Gouwa, le grand-père et la fillette se retrouveront. Mieux encore : le roi des masques acceptera de transmettre son secret à Gouwa.

le roi des masques (1)

 

A la recherche d’un héritier

Wang, un homme très vieux, cherche un héritier pour lui apprendre l’art des masques. A chaque fois qu’il passe dans une rue, des petites filles lui répètent la même phrase : « Je laverai tes habits, je te ferai à manger ! ». Mais Wang veut un garçon. Il s’apprête à partir lorsqu’une voix derrière lui l’appelle : « Grand-père ! ». Le vieil homme se retourne : c’est un petit garçon !

Amélie

 

La rencontre

Quand Wang sort du « marché aux enfants », l’artiste est désespéré de ne pas avoir trouvé de garçon. Soudain, derrière lui, quelqu’un l’appelle : c’est un enfant, un garçon. L’enfant regarde, l’artiste s’approche. Un homme arrive et dit au vieil homme :

« Il a 8 ans et s’appelle Gouwa, je le vends dix pièces.

- Vous me prenez pour un roi !

Wang se tourne et fait un pas.

- Cinq pièces !

- Je vous l’achète deux pièces.

- Non.

- Je vous l’achète... »

Wang est Gouwa repartent ensemble.

le roi des masques (3) 

Le sauvetage

La découverte de Wang au sujet de Gouwa le rend malheureux : il est en colère. Gouwa, bouleversée, lui demande de ne pas la vendre. Le roi des masques lui répond que non, il ne va pas la vendre mais qu’il ne va pas la garder non plus. Il lui offre une bourse remplie de pièces et part sur son bateau. Il commence à ramer. « Grand-père ! Reste avec moi » crie la fillette. Comme celui-ci ne veut pas l’écouter, Gouwa se jette à l’eau pour

essayer de rejoindre le bateau. Alors qu’elle est sur le point de se noyer, le vieil homme plonge et la sauve. Comme elle est une fille, elle ne peut plus l’appeler « grand-père », elle est obligée d’appeler Wang « maître ».

Andréa

 

L’abandon

Gouwa a révélé son secret.

Wang, le roi des masques, décide de l’abandonner sans pitié. Quand la petite fille se rend compte qu’on l’abandonne encore une fois, elle le supplie de la garder. Mais Wang, toujours en colère ne l’écoute pas. Elle ne veut absolument pas se retrouver seule. La fillette explique qu’elle a été vendue sept fois et que Wang est le seul qui l’a aimée. Le roi des masques cède mais à la condition qu’elle travaille dur.

Rémi

le roi des masques (2) 

Le bateau

Pendant une absence de Wang, son maître, Gouwa se trouve dans le bateau où ils vivent.

Elle regarde les très beaux masques de son maître. Le disciple qui ne voit pas dans la nuit sombre, approche le masque d’une bougie et celui-ci prend feu. Terrorisée, Gouwa lâche le masque qui met feu au bateau et disparaît en cendres. Elle réussit à sortir un sac où est tout le travail de Wang. Général, le singe de l’artiste se détache de la corde qui le tient au

bateau. Comme elle a peur de la réaction de son maître, Gouwa se cache derrière un arbre puis s’enfuit.

Manon

 

Le suicide

Wang est en prison, accusé injustement d’avoir volé un enfant. Gowa est face à Liang, un acteur célèbre et à un militaire qui peut aider son maître à sortir de prison.

Gouwa va voir un chanteur, ami avec Wang. Comme il ne peut rien faire, elle se souvient d’un spectacle du même acteur et réfléchit à un plan. En effet, dans ce spectacle, l’ami de Wang, Liang, était accroché par une corde, coupait celle-ci et mourait. Gouwa, inspirée par la scène, s’accroche au toit par une corde. Lorsque le militaire qui peut aider Wang prend la parole, elle saute et se retrouve dans le vide. Elle menace : « Si tu ne libères pas mon grand-père, je coupe la corde et je tombe. » L’homme ne la croit pas, alors, elle coupe la corde et tombe. Finalement, l’acteur la rattrape et le militaire, ému par le courage de la petite fille, fait libérer Wang.

 

Chantage fatal

Gouwa, prête à tout pour libérer Wang, décide de ne pas vivre avec la mort du vieil homme sur la conscience. Avec courage et conviction, prête à rendre la justice, elle saute d’un toit, ciseaux à la main et corde attachée aux pieds pour réclamer la libération de Wang. Pétrifié par cette action héroïque, l’acteur décide d’intervenir. Mais le militaire ne croit pas une seconde qu’elle peut sauter. Gouwa décide alors de cesser de vivre et coupe la corde. Heureusement, l’acteur la sauve.

Lounis

 

La libération de Wang

Un matin, Wang est libéré de prison. Son ami l’acteur lui propose un thé et le vieil artiste demande si c’est bien lui, son ami, qui l’a sauvé. L’acteur lui répond que c’est bel est bien Gouwa qui l’a sauvé. Le roi des masques va voir la petite fille et lui dit que ce n’est plus la peine qu’elle l’appelle maître mais qu’elle peut à nouveau l’appeler grand-père. Il lui apprend son art.

Susan