Circonscription 18B - Goutte d'Or (archives)

Circonscription École Classe Académie Ministère
Téléchargements
Magali Venot mis à jour le 01/09/17
L’étude de la DEPP   18/03/14
Laurence Cyrulik mis à jour le 18/03/14

Gardiens : les missions

Missions

L’agent de service chargé des fonctions de surveillance et d’accueil dans les écoles de la Ville de Paris est dénommé(e) "gardienne" ou "gardien".

Les gardiens et gardiennes d’école de la Ville de Paris sont soumis au statut général de la fonction publique ainsi qu’aux dispositions statutaires relatives aux personnels des administrations parisiennes.

Ils ont les mêmes droits et obligations que les autres fonctionnaires parisiens (exercice des droits syndicaux, déroulement de carrière, respect de la vie privée, respect des horaires de travail, obligation de réserve, obligation d’exécuter le service…).

Les gardiens et gardiennes d’école ont le droit de suivre les formations, organisées par la Ville de Paris, permettant le développement de leurs compétences professionnelles et favorisant l’évolution de leur carrière.

Les gardiens et gardiennes sont notamment chargés d’assurer le gardiennage des locaux, la remise du courrier et la transmission des communications téléphoniques.

Le conjoint du gardien ou de la gardienne doit répondre à des conditions de moralité et de santé compatibles avec l’occupation d’un logement de fonction situé dans un établissement scolaire.

Le gardien ou la gardienne est un agent de service municipal, dépendant du maire de Paris, représenté localement par le chef de circonscription des affaires scolaires. Il est placé sous l’autorité fonctionnelle du directeur d’école et sous l’autorité hiérarchique du responsable des ressources humaines, adjoint au chef de circonscription des affaires scolaires.

Le gardien ou la gardienne doit rendre compte au directeur d’école de toutes les dégradations des bâtiments scolaires, de tous dépôts d’ordures et de tous les affichages non autorisés. Il doit avertir, en cas d’urgence, les services compétents dont il doit connaître les coordonnées :

  • Pompiers : 18
  • Police secours : 17
  • SAMU : 15 ou le 01 45 67 50 50
  • Service anti-poison : 01 40 05 48 48
  • SMASH : 01 44 97 87 87
  • Antigrafitis : 0800 67 67 67
  • N° permanence de l’Hôtel de Ville 01 42 76 40 40.

Ces coordonnées doivent être affichées dans la loge et accessibles aux autres personnels (ASE, ASEM, vacataires) susceptibles de remplacer le gardien ou la gardienne.

Les heures de sortie des poubelles, fixées par un arrêté préfectoral, seront aussi affichées.

Le gardien ou la gardienne doit être informé de toute sortie d’objet mobilier de l’école par le directeur de l’école et doit en informer le chef de la circonscription des affaires scolaires. Le gardien doit en outre l’indiquer sur la main courante.
Pendant la période scolaire, les correspondances relatives au fonctionnement de l’école faites au chef de circonscription des affaires scolaires devront passer par le directeur d’école.

Chaque année, à l’occasion de la notification de la notation, le gardien ou la gardienne est reçu par le responsable des ressources humaines de la circonscription des affaires scolaires. De plus en cours d’année, le gardien ou la gardienne peut être reçu à sa demande par ce responsable.

Toutes les notes de service concernant les gardiens ou les gardiennes sont portées à leur connaissance par les directeurs d’école. Le gardien ou la gardienne est informé des textes et dispositions qui lui sont applicables en sa qualité d’agent de la Ville. Il est également destinataire de tous documents généraux intéressant la vie de l’école.

Obligations des gardiens et gardiennes

A l’instar de tout fonctionnaire, le gardien ou la gardienne a une obligation de réserve. A ce titre, il doit faire preuve de discrétion envers les membres de la communauté éducative et les familles.

Le gardien ou la gardienne doit être pondéré et correct dans son langage et ses attitudes. En retour il a le droit au respect de son travail et doit bénéficier de la part de tous de la courtoisie et de la politesse qu’on attend de lui.

Entrées et sorties de l’école

Le gardien ou la gardienne est chargé de la fermeture des portes de l’école. En cas d’absence d’enseignant ou d’animateur, le gardien ou la gardienne peut retarder l’ouverture des portes. Les horaires d’ouverture des portes sur le temps scolaire sont fixés par l’éducation nationale, pour le temps périscolaire par la DASCO.
Le gardien ou la gardienne doit surveiller les entrées et les sorties des personnes qui se présentent à l’école et tenir la porte fermée pendant les cours.

Tout au long de la journée scolaire ainsi que le mercredi et les jours de centre de loisirs, le gardien ou la gardienne doit enregistrer les passages des personnes étrangères à l’école sur un registre appelé "main courante".

Lors des mouvements généraux d’élèves ( selon les horaires d’ouverture et de fermeture de l’école prévus par les textes officiels), et en particulier s’agissant de la surveillance de l’accès à l’école, le gardien ou la gardienne est chargé d’assister le directeur d’école ou les enseignants désignés, en veillant notamment à ce que, à l’occasion de ces flux, l’accès de personnes étrangères à l’école soit contrôlé.

En dehors de ces périodes fixes, il est également responsable du contrôle de l’accès de l’école, des entrées et sorties, et doit s’opposer à la sortie de tout élève qui ne serait pas accompagné d’un enseignant ou d’une personne munie d’une autorisation du directeur d’école.

Dans le cas d’une loge unique pour plusieurs écoles, le gardien ou la gardienne qui assiste le directeur d’école ou les enseignants désignés, pourra être secondé par un ou deux agents de service en fonction du nombre d’entrées utilisées pour les mouvements des enfants dans l’école.
S’il s’agit d’un groupe scolaire comportant une école maternelle, le gardien ou la gardienne assistera le directeur ou les enseignants désignés pour surveiller l’entrée de l’école maternelle, un agent de l’autre établissement étant dans les mêmes conditions chargé de participer à la surveillance de l’accès à la seconde entrée.
Ces agents sont eux-mêmes chargés d’assister le directeur (ou les enseignants désignés) pour le contrôle de la sortie qui leur est attribuée.

Lorsque l’école accueille un centre de loisirs, la mission du gardien ou de la gardienne reste identique.
Comme pendant le temps scolaire, le gardien ou la gardienne est chargé d’assister l’animateur responsable de l’entrée et de la sortie du centre.

En aucun cas, la loge ne doit être abandonnée. Durant les absences autorisées du gardien ou de la gardienne, la loge doit être gardée par un agent de service conformément à l’emploi du temps des agents.
Les consignes applicables pour le gardiennage de l’école doivent être disponibles dans la loge afin que les remplaçants désignés puissent en prendre facilement connaissance. Ces consignes seront approuvées par le chef de circonscription.

Ouverture et fermeture de l’école

Le matin, le gardien ou la gardienne doit effectuer une ronde dans l’école avant d’ouvrir la porte d’entrée de l’école.
Le gardien ou la gardienne doit veiller à ce que les portes et fenêtres soient fermées pendant la nuit et que les lumières soient éteintes ; à cette fin, il doit disposer de toutes les clefs de l’école dans sa loge, y compris celles de la Caisse des Écoles, et doit, impérativement, effectuer une ronde dans l’école à l’issue des cours. Après la cessation de service dans l’école, il est tenu, en cas de risque de gel, de prendre les dispositions nécessaires pour éviter les dégâts de tuyauteries.

Réception du courrier de l’école

Le gardien ou la gardienne est tenu de remplir, envers les personnes logées dans les bâtiments scolaires, toutes les obligations des gardiens envers les habitants des maisons particulières : il doit recevoir et remettre le courrier non recommandé destiné aux personnes logées dans l’école, mais aussi celui destiné aux enseignants et au personnel municipal. Il doit recevoir et conserver, en l’absence du directeur d’école, les colis non recommandés destinés au service scolaire ou aux occupants des appartements.
Toute livraison non prévue de colis importants, après s’être assuré qu’elle est bien destinée à l’école, sera stockée dans le préau, ou un autre local adapté, en attendant les instructions du directeur d’école ou éventuellement du chef de la circonscription des affaires scolaires. Par ailleurs, si la livraison est prévue, le gardien ou la gardienne doit veiller à ce que les colis soient déposés à l’endroit prévu.
Il n’appartient pas au gardien ou à la gardienne de réceptionner les matériels destinés à des travaux : il ou elle n’a pas à signer de bon de livraison dans ce cas.

Le gardien ou la gardienne doit disposer des fournitures de bureau nécessaires à ses fonctions, qui lui seront fournies par le directeur d’école.

Accueil téléphonique

En cas d’absence du directeur d’école, le gardien ou la gardienne doit répondre au téléphone uniquement pour les besoins du service, et noter les communications sur un registre mis à sa disposition et prévu à cet effet. Pendant les activités périscolaires et les centres de loisirs, le gardien ou la gardienne est tenu aux mêmes obligations.

Entretien et hygiène des locaux

A l’heure fixée par le règlement de Police, le gardien ou la gardienne doit déposer sur la voie publique toutes les poubelles de l’établissement, les rentrer, et les maintenir en état de propreté. L’entretien des poubelles de la cantine est du ressort de la Caisse des écoles.

Il tient la loge et le local à poubelles dans un état constant de propreté et reçoit, directement du directeur d’école, toutes les fournitures nécessaires à cet entretien. Il doit également maintenir dans un état constant de propreté l’accès à la loge, ainsi que l’espace dévolu à l’accueil, contigü à la loge.

Il entretient les escaliers des caves.
Par temps de neige, de gel ou de verglas, il doit se conformer à tous les règlements et ordonnances de Police et de Voirie.

Obligations du gardien ou de la gardienne hors temps scolaire ou périscolaire

La tenue d’élections

Lors du déroulement d’opérations de vote dans une école, le gardien ou la gardienne logé doit être présent le jour du scrutin. Il pourra exceptionnellement être remplacé par un gardien suppléant désigné par le chef de la circonscription des affaires scolaires. Le jour du scrutin, les obligations du gardien outre l’ouverture et la fermeture des portes en début et fin de journée consistent en une astreinte. Le gardien n’est donc obligé ni de se tenir en permanence à la porte de l’établissement ni de contrôler systématiquement les allées et venues. Il doit rester en revanche à la disposition des présidents de bureau de vote. Toutefois durant la journée, il bénéficie d’une coupure de deux heures dont les modalités seront définies au préalable en concertation avec les présidents de bureau de vote. En tout état de cause le gardien ou la gardienne doit être en mesure d’exercer son droit de vote. Des compensations sous forme de rémunération ou de récupération sont prévues par la réglementation. En outre, le gardien bénéficiera d’une demi-journée de récupération, le matin suivant l’élection, jusqu’à 11h30. Il prendra sa coupure quotidienne au cours de l’après-midi.

L’intervention des services de désinfection

Lors de l’intervention des services de désinfection, la présence du gardien ou de la gardienne est requise.

Les cours municipaux pour adultes

Lorsque des cours municipaux pour adultes ont lieu dans une école, la gardien ou la gardienne est tenu de surveiller les entrées et les sorties des personnes. Ces cours s’achèvent au plus tard à 21 heures 30. Pour compenser ces sujétions particulières, un système de compensation est prévu. Dans le cadre des Ateliers Beaux Arts de la Ville de Paris, les cours s’achèvent aussi au plus tard à 21 heures 30.

Autres activités

La présence du gardien ou de la gardienne peut être requise dans les mêmes conditions que les cours municipaux pour adulte, lors de la tenue dans l’école d’activités organisées par des associations autorisées à utiliser les locaux scolaires, réunions de comité de quartier…. Ces activités s’achèvent au plus tard à 21 heures 30.

En tout état de cause, la présence du gardien ou de la gardienne ne peut-être requise plus de trois soirs par semaine pour des activités le soir.