nov. 18
15
21:36

Le lancement officiel du prix Janusz Korczak a eu lieu dans l’école du 12-14 rue d’Alésia la semaine dernière. Toutes les classes participent à cette aventure humaine et littéraire et la mini-cérémonie qui rassemble les élèves de chaque sélection est toujours très attendue...

2018 est une année importante : ce sont les 140 ans de la naissance de Janusz Korczak, pédagogue et précurseur des droits de l’enfant.

La sélection promet de plaire aux élèves de CP avec pour fil conducteur : « la bagarre ».

  Capture

 

Tandis que les plus grands (CE et CM) participeront à des lectures et à des discussions sans aucun doute passionnantes autour du thème des « enfants dans la guerre »

Capture plein écran 14112018 223613.bmp

livres site ecole - PowerPoint 14112018 223645.bmp

Durant toute l'année scolaire, les enfants échangeront au sujet des livres, des personnages, des illustrations et des thèmes, et en mai 2019, chacun votera pour son livre préféré.

N’hésitez pas à partager ces lectures avec vos enfants !

Pour en savoir davantage sur l’association qui propose ce prix littéraire :

http://www.prix-janusz-korczak-de-litterature-jeunesse.fr/

 

 

 

 

nov. 18
15
21:35

Le lancement officiel du prix Janusz Korczak a eu lieu dans l’école du 12-14 rue d’Alésia la semaine dernière. Toutes les classes participent à cette aventure humaine et littéraire et la mini-cérémonie qui rassemble les élèves de chaque sélection est toujours un moment très attendu...

2018 est une année importante : ce sont les 140 ans de la naissance de Janusz Korczak, pédagogue et précurseur des droits de l’enfant.

La sélection promet de plaire aux élèves de CP avec pour fil conducteur : « la bagarre ».

Tandis que les plus grands (CE et CM) participeront à des lectures et des discussions sans aucun doute passionnantes autour du thème des « enfants dans la guerre »

         Pour en savoir un peu plus et découvrir les livres sélectionnés cette année...

oct. 18
16
20:04

Aurélie Lequeux, artiste plasticienne, est venue dans notre classe pour nous faire réfléchir sur l’origine des mots et sur l’apparition des alphabets.

IMG 20181011 090603

Ensemble, nous avons écrit nos idées sur de grandes affiches puis nous avons mêlé les mots et morceaux de phrases pour créer de petits poèmes.

Enseignante : Mme Blaye                        Lire la suite ...

oct. 18
16
20:02
Catégories: Les CM1 , Lire Dire Ecrire

Aurélie Lequeux, artiste plasticienne, est venue dans notre classe pour nous faire réfléchir sur l’origine des mots et sur l’apparition des alphabets.

IMG 20181011 090603

Ensemble, nous avons écrit nos idées sur de grandes affiches puis nous avons mêlé les mots et morceaux de phrases pour créer de petits poèmes.

IMG 20181011 094032

IMG 20181011 093236

 

IMG 20181011 092752

IMG 20181011 092538

 

IMG 20181011 092447

IMG 20181011 092420

IMG 20181011 094137

Nous avons aussi écrit des phrases amusantes à la manière du jeu des  cadavres exquis en piochant dans une liste de mots proposés.

Voici des exemples de poèmes :

Les mots prononcés…

 … Partent en voyage dans l’univers,

Chevauchent les nuages,

Butinent les fleurs et les arbres,

Vont à l’école pour nous donner la parole,

Se dirigent dans notre tête,

Réapparaissent dans les rêves. (Luca)

 

 … Se dirigent dans notre tête en chevauchant les nuages,

Ils recherchent leurs sons de téléphones en téléphones,

Ils partent en voyage dans l’univers

Pour explorer la lune. (Louis)

 

… Partent en voyage dans l’univers pour explorer la lune,

Vont dans nos oreilles,

Se dirigent dans notre tête

Et reviennent dans nos cauchemars,

Butinent les fleurs et les arbres,

Réapparaissent dans les rêves,

Sortent pour s’amuser et partent dans le vent quand on n’écoute pas.

Parfois ils recherchent leurs sons. (Khadidja)

 

… Butinent les fleurs et les arbres,

Partent dans le vent quand on n’écoute pas,

Peuvent parfois se retrouver dans un haut-parleur;

Et disparaissent sans aucun bruit dans la nuit.

Partent en voyage dans l’univers pour explorer la lune. (Jean-Baptiste)

 

… Les mots prononcés vivent dans un royaume où il y a un roi, des valets et villageois,

Partent en voyage dans l’univers pour explorer la lune,

Partent dans le vent quand on n’écoute pas, chevauchent les nuages

Et reviennent dans nos cauchemars. (Mohamed-Samy)

 

… Se dirigent dans notre tête,

Vont dans nos oreilles

Et disparaissent sans bruit dans la nuit

Pour explorer la lune,

Chevauchent les nuages,

S’envolent dans les airs

Et réapparaissent dans les rêves. (Juliette)

 

Partent en voyage dans l’univers,

Chevauchent les nuages

Et disparaissent sans aucun bruit dans la nuit. (Boubacar)

 

Chevauchent les nuages,

Se dirigent dans notre tète,

Réapparaissent dans les rêves,

Butinent les fleurs et les arbres,

Partent en voyage dans l’univers

Et disparaissent sans aucun bruit dans la nuit. (Skander)

 

Les mots écrits…

Sont gravés sur la pierre,

Nagent dans les livres grâce aux plumes, apparaissent sur nos écrans,

Sont tracés sur les ardoises

Et vont sur les tablettes d’argile. (Khadidja)

 

Et des cadavres exquis :

Les enfants provoquent une triste querelle. Nous dessinons silencieusement l’écume. (Léonard)

 

La météo trouve chaleureusement une constellation.

Ils voient sombrement une pipistrelle.

La forêt sent un triste édredon. (Achille)

 

La chouette trouve chaleureusement un édredon. La plage dessine tristement un sanglot. (Etienne)

 

La forêt touche silencieusement la brise. (Clarisse)

 

Les enfants versent chaleureusement le nectar. (Tadeo)

 

L’avion dessine froidement un duvet. (Anouk)

 

Les enfants qui versent du nectar

La maison sent le nectar

La cheminée boit le nectar. (Vadim)

 

La chouette provoque la sombre brise. (Nour)

 

Le ciel verse une belle écume. L’avion voit une froide brise. (Maëlys)

 *

**

*****

La prochaine étape de ce parcours, intitulé le dess(e)in des langues nous mènera au théâtre pour assister au spectacle A comme Taureau.

Aurélie reviendra dans notre classe animer un atelier de création artistique en novembre.

Nous raconterons tout ça dans un prochain billet...

Ce parcours croisé est proposé et mené par La ligue de l’enseignement.

Enseignante : Madame Blaye

 

juil. 18
11
13:04

Voilà cinq mois que les CM1C ont entamé un ambitieux projet d'adaptation de contes japonais sous la forme d'un film d'animation en stop-motion (technique de prises de vue images par images). Après un long travail préparatoire de lecture, découpage en plans, dessin de storyboard, (voir photos)

Story board Emmanuelle 1

Story board Lucas1

les élèves ont dessiné des esquisses de décor, des silhouettes de personnages puis ont confectionné des personnages en papier noir qu'ils ont assemblés avec des attaches parisiennes. Les décors ont été préparés en papier vitrail, papier de couleur translucide (qui laisse passer la lumière).

Une fois ce travail préparatoire achevé, les élèves ont entamé les prises de vue (le film contient exactement 2665 photos!) en disposant les décors sur une boîte à lumière et en déplaçant les personnages entre chaque photo afin de créer l'illusion du mouvement.

DSCN5554 - Copie (800x600)

 

Une fois finies les prises de vue, il a fallu assembler les photos pour en faire un film grâce à un logiciel informatique. Pour finir, douze élèves ont prété leur voix pour l'enregistrement des dialogues un mercredi après-midi à l'école.

Voici le résultat de leur travail! Bonne séance :

https://www.youtube.com/watch?v=YRbH0t5GTyI

juil. 18
10
12:01

Konnichiwa !

Le projet eTwinning des CPD est fini. Ils ont dansé, écouté, chanté, modelé, écrit, voté, goûté...

Laissez-les vous emmener avec eux dans ce voyage virtuel au Japon...

Sans titre 1

Mais, si vous avez peur des fantômes, ne lisez pas leur conte collaboratif : "Un anniversaire mémorable", à la page  : Konnichiwa's collaborative work : the tale.

L'entrée est   ici !

Sayonara !

juil. 18
04
18:39

exemple page

Les CPD vous invitent à lire le conte japonais qu'ils ont récrit et illustré, grâce à Monsieur Meunier, leur professeur de la ville de Paris en arts visuels, dans le cadre du projet eTwinning "Konnichiwa".

Vous le trouverez à la page suivante : https://twinspace.etwinning.net/57614/pages/page/3335

juin 18
12
21:55
Catégories: Les CM1 , Lire Dire Ecrire

aff ex michel serres 1IMG 3263

 

Michel Serres est un grand écrivain et en même temps un philosophe, il ne pense pas comme nous, il dit qu'il est contre la société telle qu'elle est maintenant. Il a vécu son enfance à Poulère, ses parents lui donnaient des gifles quand il avait des bonnes notes mais il ne se décourageait jamais. Le métier de son père était d'être « dragueur », Michel Serres l'aimait beaucoup. Sa mère était l'une des seules filles à être mariée car tous les garçons étaient morts à la guerre. Michel Serres avait un grand frère, un petit frère et une petite sœur, il déteste la guerre. (Juliette)

 

 J’ai trouvé que Michel Serres s’intéressait beaucoup à la pollution et à la guerre. Michel Serres, regarde partout, c’est normal, c’est un philosophe, mais il est comme un espion qui retient les plus petits détails. Ce qu’il regarde peut paraître banal mais comme aucun philosophe ne s’y intéresse, ça devient intéressant. (Marguerite)

Michel Serres est un philosophe qui voit les voitures comme des crustacés. (Lior)

 

J’ai bien aimé « Paris Lecture » surtout le film sur le dragueur, c’est le bateau du père de Michel Serres. Il y a aussi Poulère le lieu d’enfance de Michel Serres. Michel Serres est un philosophe. Il est très intelligent. Son père lui donnait des gifles quand il avait de bonnes notes ! Il disait que sa maîtresse était très méchante. Il a inventé des personnages : Pantope, le Récitant, le Tiers-instruit, le Malpropre, le Thanatocrate, Petite Poucette, l’Homniscient, le Grand Fétiche et mon préféré Hermès. (Noor)

Le philosophe a beaucoup écrit, en particulier sur la communication. (Nina)

Le paradis, pour Michel Serres, c’est la Terre. (Abdurrochman)

Nous avons trié des livres, fait des familles de mots, on a enfilé les lunettes de Michel Serres et on a travaillé sur les tablettes pour en savoir plus sur Petite Poucette. (Gabriel)

Il voit les choses d’une autre façon que nous, par exemple si je dis « vélo », ça fait penser à « VTT », « mobylette »… mais lui, ça lui fait penser à « mou dehors » et « dur dehors » ou même à « scorpions de mer ». (Justine)

Je sais que Michel Serres ne veut pas porter l’épée car il n’aime pas la guerre. (Lola)

Poulère est une ville de son enfance, à côté de la Garonne. (Ennio)

On a travaillé sur les livres : il y a eu des livres que j’ai préférés et d’autres qui m’ont moins plus. On a travaillé sur Michel Serres, on a appris que c’était un philosophe et qu’il avait écrit plus de soixante-dix livres ! C’était bien. On a vu une exposition sur les personnages qu’avait inventés Michel Serres : Pantope, le voyageur, le Récitant, professeur, le Tiers Instruit, l’éducateur, le Thanatocrate, stratège ambitieux, le Grand Fétiche… Michel Serres n’aime pas la guerre. Il est très vieux. (Inès)

Quand il était petit, son père lui donnait des claques lorsqu’il ramenait des bonnes notes. (Tania)

Il a beaucoup écrit et a passé 47 ans de sa vie à réfléchir à la communication. (Lia)

Il raisonne par comparaisons et a voyagé à travers tous les pays. (Charlie)

IMG 3238

Michel Serres est un philosophe qui a une vie très intéressante : par exemple, quand il avait de bonnes notes, son père le giflait ! Il avait un frère quasi-jumeau. Leur père était dragueur, un dragueur est une personne qui navigue sur un fleuve pour extraire du sable. Michel Serres a créé des personnages et nous avons cherché dans des livres de Tintin et trié les images qui pouvaient correspondre à ces personnages ; par exemple, pour Hermès, dieu de la communication, on devait trier une personne qui communique… Michel Serres avait des étudiantes plus sérieuses et plus attentives que ses étudiants et ça lui posait un gros gros problème. (Louis D)

 Michel Serres aime les maths, la géométrie, les sciences… (Claire)

Quelquefois, des gens lui disent que c’était mieux avant, alors il répond : « oui, c’était mieux avant, quand il y avait Staline, Hitler… quand il y a eu 150 millions de morts ». (Loïs)

J'ai beaucoup aimé l'aventure Paris Lecture, car on est rentré dans la vie d'un philosophe et écrivain, Michel Serres. Il est né à Poulère. Son père était un dragueur, et il le giflait quand il avait des bonnes notes, parce qu'il voulait que Michel privilégie les bateaux et non l'école. Michel Serres a écrit des livres sur de nombreux sujets: sa famille, sa vie... Pour moi cet écrivain est un modèle car il a brillé dans plusieurs domaines.    (Diana)

 Michel Serres a réfléchi à beaucoup de choses. C'est le travail des philosophes. (Tiffany).

Je pense que Michel Serres s’intéresse à la communication des uns avec les autres par téléphone, parce qu’il s’interroge sur comment nous communiquons ensemble. (Julie)

Je sais que Michel Serres est un philosophe et qu’il pense différemment. (Sibylle)

On a travaillé trois semaines sur ce que pensait Michel Serres. Il habitait Poulère quand il était jeune. Son père était dragueur. Je sais que Michel Serres a passé toute son enfance près de la Garonne et qu’il « mangeait des cailloux ». (Samantha)

Michel Serres est un sénior, il est philosophe et écrivain. Il a vécu à la campagne toute son enfance. (Thérèse)

Son père était dragueur (sur un bateau) (Lana)

A Paris lecture, nous avons travaillé sur Michel Serres. Il est philosophe et écrivain. Nous sommes allés voir une exposition où il y avait une affiche de « petite poucette », c’est lui qui l’a inventée. On a aussi appris  qu’il habitait, quand il était jeune, à Poulère près de la Garonne qui est un fleuve. Son père le giflait quand il avait des bonnes notes ! Quand on demande à Michel Serres si c’était mieux avant, il répond oui mais il pense non avec tout ces dictateurs et ces abominables vieillards qui ont fait tuer les pères et les fils. Il cite sa mère qui était la seule à se marier pendant la guerre à cause des hommes qui mouraient. (Luiza)

 

IMG 3264

J’ai bien aimé mais c’était un peu long. Au début on a fait une bulle de mots. Après on a été réparti dans d’autres classes, on pouvait être avec Madame Blaye, Madame Féron, Sébastien, Sophie ou Madame Creff. J’étais avec Madame Féron. Michel Serres se prenait des claques quand il avait de bonnes notes. Il avait un grand frère qui avait 11 mois de plus et une sœur. On a visité l’exposition de l’école et on a rencontré les personnages de Michel Serres : l’Hominiscent, Hermès, le Récitant, Petite Poucette, Pantope, Le Malpropre, le Tiers Instruit, le Grand Fétiche, le Thanatocrate. (Titouan)

 

Suite à la visite de l’exposition :

L’hélicoptère est quelque chose qui permet de voyager, de secourir et de regarder le monde. (Antoine)

 

Si Michel Serres a choisi Hermès, je crois que c’est parce qu’il aime bien quand les gens s’envoient des messages. En quelque sorte, il aime la communication. (Louis V.)

 

Je pense que Michel Serres essaye de voir au-delà des apparences. (Brune)

 

Michel Serres est un philosophe, comme tous les philosophes, il s’interroge et les mathématiques sont souvent sources de questions. (Oscar)

 

 Peut-être que Michel Serres veut explorer l’univers pour aller loin. Mais peut-être que c’est une galaxie mentale. (Lucas)

 

 IMG 3268

 (Toutes les magnifiques illustrations sont ceux de la classe des Ce1a)

 

Action Lecture : Billet suivant / Billet précédent

 

mai 18
13
21:50

Krol-le-fou-qui-ne-savait-plus-voler Sigrid BafferTrois classes de l'école (CE2b, CE2d, CE1a) ont reçu Sigrid Baffert, l' auteure de « Krol le fou qui ne savait plus voler » roman sélectionné dans le prix Janusz Korczak.

Sigrid Baffert est arrivée chargée d'un grand sac rempli de documents à montrer aux enfants. Chaque classe avait beaucoup de questions à poser à l'auteure !

 

Des élèves racontent cette rencontre :

Sigrid Baffert, l'auteure de Krol est venue dans notre classe. Elle nous a montré des photos de fous de bassan sous l'eau. Elle nous a dit que quelquefois elle n'avait pas d'imagination. Elle nous a aussi montré des croquis d'Aurore Callias (l'illustratrice) et nous a dit que le fou de bassan est un oiseau particulier car il a les yeux plus près du bec que les autres oiseaux et que pour savoir bien dessiner un personnage, il faut savoir le dessiner dans toutes les positions et c'est pour ça qu'elle nous a montré des feuilles où Krol était dans plein de positions différentes.

Sonia, CE2

 

J'ai aimé le passage de l'auteure dans notre classe parce que c'était la première fois que je faisais quelque chose de si excitant (même si je fais plein d'autres choses en classe). Elle a même dédicacé quatre de nos livres. J'ai aussi aimé parce que c'était un jour attendu depuis longtemps et parce qu'on allait pas faire de l'orthographe ou de la grammaire à ce moment précis !

Et surtout j'ai adoré le livre et l'auteure était gentille.

Juliette, CE2

20180413 110352

 

J'ai aimé la venue de l'auteure car elle a répondu à toutes nos questions.

Ma question était : Pourquoi Krol est un personnage « handicapé » ? Voici sa réponse : des membres de sa famille sont handicapés.

J'ai aimé son livre surtout les moments drôles et la fin lorsque Krol réussit à débloquer son QI.

J'étais curieux de voir la manière dont l'auteure allait signer les livres de Krol.

Auguste, CE2

 

Nous avons eu la visite d'une écrivaine. On a vu qu'il y avait un autre livre qui s'appelait « Edgar » puis celui qu'on a lu en classe qui s'appelle « Krol, le fou qui ne savait pas voler ». On avait tous fait un petit carnet où on avait une question à lui demander. Elle nous a montré comment elle a eu l'idée d'écrire son livre. Elle était en voyage en Irlande, elle a vu un rocher tout blanc. Il y avait une longue vue pour regarder ce rocher. Il n'était finalement pas blanc mais il était couvert de milliers de fous de bassan.

Puis elle a signé nos carnets.

Ulysse, CE2

20180413 101203

Sigrid Baffert ffait des dédicaces.

 

La lecture de ce roman nous a permis de nous poser des questions sur différents sujets : la vie des fous de bassan, le handicap, l'amitié...

A la suite de cette lecture suivie en classe, les élèves ont fait une fiche d'identité du fou de bassan.

20180507 091932

20180507 091920

20180507 091957

20180507 092020

20180507 092041

20180507 092811

20180507 092829

20180507 092845

 

Le saviez-vous ?

 

Le Fou de Bassan tire son nom de l'île de Bass. On dit qu'ils sont fous car les pêcheurs les voyaient plonger mais remonter le bec vide.

 

Il peut parcourir 450 km par jour. Il plonge d'une hauteur de 40 m, il peut atteindre une vitesse de 110 km/heure. Quand il plonge il ressemble un avion (cela a inspiré le concepteur du Concorde). Il se reproduit des deux côtés de l'Atlantique Nord après il migre vers le sud. Il mesure environ 90 cm de longueur, les ailes ont une envergure de 180 cm. Ce sont les plus grands oiseaux de mer d'Europe. Il peut vivre jusqu'à 21 ans.

 

 

Les enseignantes remercient Mme Creff, notre collègue de CM1, pour l'organisation des différents événements autour du prix littéraire !

 

mai 18
13
21:41

Krol-le-fou-qui-ne-savait-plus-voler Sigrid BafferTrois classes de l'école (CE2b, CE2d, CE1a) ont reçu Sigrid Baffert, l' auteure de « Krol le fou qui ne savait plus voler » roman sélectionné dans le prix Janusz Korczak.

Sigrid Baffert est arrivée chargée d'un grand sac rempli de documents à montrer aux enfants. Chaque classe avait beaucoup de questions à poser à l'auteure !

Lire la suite...