Pourquoi choisir une Hypokhâgne ?

07 oct. 13

Une expérience riche et exigeante.

  La scolarité en classe d'hypokhâgne offre aux étudiants un enseignement pluridisciplinaire de haut niveau. C'est une année extrêmement formatrice, tant par les contenus que par les méthodes et, aussi, par l'ouverture d'esprit et la capacité de travail que les étudiants acquièrent. De nombreuses rencontres, avec des camarades, mais aussi avec des textes et des pensées, adviennent lors de ces années, raison pour laquelle on se souvient longtemps de cette expérience.
Par ailleurs, l'intégration de cette filière dans un établissement d'enseignement secondaire présente l'avantage d'une transition douce vers le supérieur : les lieux, l'encadrement se rapprochent de ce que les jeunes bacheliers ont connu jusque-là.

 

« Ma première année de prépa au lycée Lamartine s'est avérée être tout aussi épanouissante qu'enrichissante intellectuellement parlant, et cela est dû à la très grande attention que portent les professeurs à leurs élèves. Il y a un véritable suivi, ce qui permet à chacun de trouver sa place au sein de la classe et de rapidement s'y sentir bien. (…)»


Léocadie Soubirous (HK 2010-2011) 

- M1 Ressources humaines et Communication - CELSA

Des débouchés nombreux, adaptés au profil de chacun.

   Aujourd'hui, si les études en hypokhâgne puis khâgne continuent de préparer aux concours des Ecoles Normales Supérieures (Ulm et Lyon), les débouchés et passerelles se sont considérablement étendus et diversifiés, permettant à chacun, au cours de ces deux années de scolarité, d'affiner son projet en fonction de ses centres d'intérêt et de ses buts.

Depuis  2010, des écoles, chaque année plus nombreuses, ont mis en place avec les ENS une Banque commune d'épreuves (la BEL) qui permet aux étudiants qui le souhaitent de postuler directement à leurs épreuves orales d'admission. Parmi ces écoles, on trouve notamment les IEP de province, les plus grandes écoles de commerce, le CELSA, l'Ecole des Chartes ou encore des écoles de traduction et d'interprétariat. Dès lors, les études en hypokhâgne et khâgne peuvent déboucher sur des carrières dans des secteurs aussi divers que le journalisme, la culture ou, parmi d'autres exemples, le management.

 

(…) Après l’hypokhâgne de Lamartine, j'ai fait deux ans de Khâgne à Jules Ferry, très bon partenaire de Lamartine, et intégré le Master Affaires Publiques de Sciences Po Paris.
                                                                   Zelda Bourquin (HK 2010-11)

 

(…) Parce que l'ENS n'est pas une fin en soi, c'est avec grand plaisir que j'ouvre désormais les portes de l'université pour y suivre un master de philosophie et un master d'histoire. Je suis inscrite comme étudiante à distance à Paris X Nanterre, me permettant de suivre ma scolarité à l'autre du bout du monde, en Asie.
                                                             Laureen Richard (HK 2010-2011)

 

 

Voir la circulaire consacrée à la BEL sur le site du Ministère de l'Education Nationale: http://www.education.gouv.fr/cid54152/esrs1028009c.html

Voir la page de l'ENS consacrée à la BEL :
http://www.ens.fr/spip.php?rubrique94

 

 

Voir la circulaire consacrée à la BEL sur le site du Ministère de l'Education Nationale: http://www.education.gouv.fr/cid54152/esrs1028009c.html

Voir la page de l'ENS consacrée à la BEL :
http://www.ens.fr/spip.php?rubrique94

 

Comment candidater pour une hypokhâgne ?