Circonscription 18B - Goutte d'Or (archives)

Navigation X  
Circonscription École Classe Académie Ministère
Téléchargements  
Magali Venot mis à jour le 01/09/17
L’étude de la DEPP   18/03/14
Laurence Cyrulik mis à jour le 18/03/14
Les relations entre enseignant et AVS
Résumé

Les études de cas permettent de distinguer plusieurs situations

Chapeau

Les études de cas permettent de distinguer plusieurs situations.

Contenu
  1. « Une partition des rôles entre enseignant et AVS qui marque des territoires respectifs identifiés par chaque acteur. La planification et l’anticipation des activités sont de mise. L’accompagnement effectué par l’AVS est alors indexé au discours et aux actions pédagogiques du professeur. L’enseignant représente le système didactique central (donc décisionnaire) et l’AVS le système didactique auxiliaire. Cette configuration s’illustre plus dans les classes spécialisées du collège (CLIS ou ULIS) que dans les classes "ordinaires" du primaire.
     
  2. Une position surplombante de l’AVS quand il est considéré par l’enseignant comme l’expert sur le handicap. L’AVS prend alors la main dans les situations scolaires, il peut même aller jusqu’à proposer des activités d’apprentissage spécifiques pour l’élève qu’il accompagne et, dans ce cas, faire souvent écran au projet d’apprentissage de l’élève avec la classe. Cette position est plus fréquente quand l’écart de compétences scolaires entre l’élève handicapé et les autres élèves de la classe est important.
     
  3. Une position surplombante du professeur quand le professeur mène les apprentissages en insérant l’élève en situation de handicap, avec ou sans aménagements spécifiques pour lui. On constate alors une certaine inutilité de la présence de l’AVS. Cette position est plus fréquente quand il n’existe pas ou peu d’écarts de compétences scolaires entre l’élève handicapé et les autres élèves de la classe.
     
  4. Une certaine symétrie entre l’AVS et le professeur, c’est-à-dire que l’AVS fait comme le professeur, avec l’élève qu’il accompagne, mais sans parfois maîtriser les enjeux d’apprentissage de la situation. On peut alors constater régulièrement un "court-circuit" des objectifs que s’était fixés le professeur. L’AVS peut ainsi donner la réponse aux élèves alors que l’enseignant voulait qu’ils trouvent seuls la procédure. »
 
Extrait de pdf-16x16 "Les relations entre enseignant et Auxiliaire de Vie Scolaire dans la scolarisation des élèves en situation de handicap", Notes du CREN (Centre de recherche en éducation de Nantes), n°10, avril 2012