juil. 18
29
13:32

Le professeur de musique M. Stéphane Vigne nous offre quelques chants réalisés par ses différentes classes.

Les CE1b chantent « La Créole » :


Les CE1c chantent « La Créole » et "L'automne" :


Les CE1b chantent « J'entends à notre porte » :


Les CE1a chantent « Europe» , « Makotoudé » et « Viens comprendre ma terre »:

Les CPd chantent « Aï Kaï » et « Tous les animaux du monde » :

 

 

juil. 18
11
14:38

Le professeur de musique M. Stéphane Vigne nous offre quelques chants réalisés par ses différentes classes.

Les CE1b chantent « La Créole » :


Ecoutons les autres chants...

juin 18
10
16:09

Les Cm1B sont allés à Radio France écouter « La boîte à joujoux » de Claude Debussy sur une nouvelle histoire de Marie Desplechin.

Ils ont entendu l'Orchestre Philharmonique de Radio France, dirigé par Elena Schwartz. L'histoire était racontée par Eric Ruf accompagné de la bruiteuse Sophie Bissantz.

Lire la suite ...                                         Enseignante : Mme Blaye

juin 18
10
16:08

Les Cm1B sont allés à Radio France écouter « La boîte à joujoux » de Claude Debussy sur une nouvelle histoire de Marie Desplechin.

Ils ont entendu l'Orchestre Philharmonique de Radio France, dirigé par Elena Schwartz. L'histoire était racontée par Eric Ruf accompagné de la bruiteuse Sophie Bissantz.

 

A l'origine, la musique avait été écrite pour accompagner l'histoire écrite par André Hellé. Timothée nous raconte succinctement l'histoire :

« Je vais vous raconter la vraie histoire de la boîte à joujoux. Tout commence dans un magasin de jouets, une poupée se réveille, appuie sur l’interrupteur de l’appareil à cassettes. La danse commence. Un soldat arrive, il est amoureux de la poupée mais Polichinelle aussi est amoureux. La guerre éclate ! Le soldat sort son sabre…boum boum le soldat est blessé. La poupée se marie avec le soldat. Ils s’achètent des oies, des vaches…Vingt ans plus tard, le soldat a une longue barbe blanche… »

 

Les deux histoires se déroulent de la même manière comme l'explique Sarah-Louise :

« Cette pièce est composée : d’un prélude : le sommeil de la boîte, du 1er tableau : le magasin de jouets, du 2ème tableau : le champ de bataille , du 3ème tableau : la bergerie à vendre , et du 4ème tableau : après fortune faite . Les personnages sont : la poupée, le soldat et le polichinelle dans la version originelle écrite par André Hellé.

Il existe une deuxième version, celle de Marie Desplechin. La voici : les personnages sont : la petite fille champignon qui louche et qui crache, Sujitoro Akayoto, l’écuyer Pavoisé, les 119 petites filles champignons, le chat noir et blanc, le dragon Pendragon, le cochon cochonné et la famille petit Ours. Au concert il y avait des musiciens mais également un récitant nommé Eric Ruf et une bruiteuse Sophie Bissantz. J’ai préféré l’histoire moderne car elle est plus imaginaire et il y a plus de personnages. »

 

IMG 20180606 151630

 

Les élèves ont particulièrement aimé la nouvelle histoire brillamment racontée par Eric Ruf accompagné par des bruitages faits sur scène par Sophie Bissantz et vraiment amusants à observer !

Emma : « À l’origine l’histoire a été écrite et dessinée par André Hellé alors que la musique est de Claude Debussy. Marie Desplechin a repris le conte et l’a modernisé …

Une petite fille champignon décide de quitter son arbre. Elle sorte de l’ordinateur par l’imprimante! Elle atterrit dans le salon…

Quand Eric Ruf (le récitant) faisait des pauses dans l’histoire – pour laisser place à la musique – le dernier mot était le thème des musiciens. C’était impressionnant car il y avait une bruiteuse qui faisait même le bruit de l’imprimante ! C’était vraiment très bien!!!! »

Mara : « L'histoire était splendide, mais les accompagnements que faisait la jeune femme étaient mieux ! L'idée des petites filles champignons et du jeu vidéo était très réussie. C'était très drôle que seul le chat noir et blanc soit témoin de la scène qui se passe sur le tapis du salon. Les quelques petites paroles du père (le narrateur) m'ont fait bien rire, comme :

« Combien de fois j'ai dit aux enfants d'éteindre l'imprimante ! »

ou

« Combien de fois j'ai dit aux enfants de ranger les jouets quand on va se coucher ! » 

 

IMG 20180606 151656

Théodore : « A Radio France un conteur raconte l’histoire modernisée, inspirée de l’histoire originale. Une femme faisait les bruitages avec divers objets. Cette pièce a été demandée à Debussy par un dessinateur André Hellé qui racontait des histoires aux enfants.

Voici comment commence la nouvelle histoire : des petites filles champignons d’un jeu vidéo s’ennuient. Une petite fille champignon décide de s’en aller. Pour sortir elle se glisse dans l’imprimante ! Et se retrouve sur le tapis du salon… »

IMG 20180606 151607

 

 IMG 20180607 162057

Malik : « Nous sommes allés à Radio France écouter une œuvre de Claude Debussy nommée la boîte à joujoux. Les personnages principaux sont la petite fille champignon qui crache, Sujitoro Akayoto et l’écuyer Pavoisé. J’ai beaucoup aimé les bruitages, par exemple le tuyau pour faire le dragon ou bien une essoreuse à salade pour l’imprimante. C’est une nouvelle version écrite par Marie Desplechin, un écrivain français qui écrit pour les enfants et la jeunesse. La première version avait été écrite par André Hellé. J’ai bien aimé le moment où Sujitoro Akayoto est sur le champ de bataille face à l’écuyer Pavoisé. »

 

Romy : Nous avons écouté la boîte à joujoux de Debussy « revisitée » par Marie Desplechin. Il y a eu des bruitages. Quelqu’un a raconté l’histoire et c’était drôle, car il n’arrêtait pas de dire « J’ai pourtant dit aux enfants d’éteindre l’imprimante, mais bien sûr personne ne m’écoute ». Mon personnage préféré était la petite fille indépendante qui crache et louche. J’ai reposé mes yeux tout en écoutant l’histoire et c’était agréable. Bref j’ai aimé et j’ai envie d’y retourner.

 

Karel : Nous sommes allés au concert de la boîte à  joujoux en métro. J'ai bien aimé l’histoire. J'ai aussi aimé les bruitages faits par une dame devant les musiciens. Elle s'appelait Sophie Bissantz, elle utilisait des accessoires comme : un bol d'eau, une poupée électronique, une espèce de tuba, une boule de guirlandes…

Et avec ces instruments elle faisait les bruitages !

 

Maria-Giulia : Quand nous sommes allés à Radio France nous avons écouté « La boîte à joujoux » de Debussy mais pas avec l’histoire originelle de André Hellé, avec l’histoire de Marie Desplechin racontée par Eric Ruf, (qui la récitait très bien). Les deux histoires ont quelques points communs, par exemple dans les deux, deux personnages masculins se battent pour avoir le cœur de l’héroïne mais les deux histoires sont quand même bien différentes. Sophie Bissantz la bruiteuse m’a épatée avec les objets qu’elle utilisait pour faire les bruits de l’histoire comme, par exemple, des guirlandes emmêlées pour le bruit des pas. L’œuvre m’a beaucoup plu et la musique de Debussy était magnifique !

 

Eya : Nous sommes allés à Radio France  pour écouter la boîte joujoux. Il y a plein de petits personnages rigolos. L'histoire se déroule dans un jeu vidéo, avec 119 petites filles champignons mais il y a une étrange petite fille champignon qui louche, qui crache et qui a des cheveux frisés. Un jour elle décide de découvrir le monde.

 

Marie : Le jeudi 24 mai, nous sommes allés à Radio France pour écouter la boîte à joujoux de Debussy. Debussy est né en 1862 et est mort en 1918. Il a vécu 56 ans. En classe, nous avons entendu l'histoire originale. Elle a été écrite par André Hellé pour accompagner la musique de Debussy. Les personnages principaux de cette version sont : la poupée, le soldat, et le polichinelle. A Radio France, nous avons écouté la 2ème version qui a été écrite par Marie Desplechin. Voici les personnages principaux : la petite fille champignon qui louche, qui crache, et qui a les cheveux emmêlés, Sujitoro Akayoto, et l'écuyer pavoisé. Moi, j'ai préféré la 2ème version. Je vous conseille vivement d'aller à Radio France et d'écouter la boîte à joujoux.

Enseignante : Mme Blaye

 

 

 

 

févr. 18
09
21:57

Les classes de CM1 A et B ont participé à l'atelier "le classique en chansons" proposé par Radio France.

violoncelle

 

Dans un premier temps, les enfants ont reçu 4 chansons à mémoriser sur les thèmes de la

symphonie numéro 2 de Rachmaninov.

 

 

Les textes à apprendre étaient les suivants :

 

- "Voyageur" de Rouben Melik (sur un extrait du premier mouvement)

- "Après trois ans" de Paul Verlaine (sur un extrait du deuxième mouvement)

- "La rivière" de Robert Desnos ( sur un extrait du troisième mouvement)

- "La mappemonde" de Robert Sabatier (sur un extrait du quatrième mouvement)

 

Tous ces textes avaient pour fil directeur la nature, l'eau, les paysages et les sensations.

 

clarin

 

 

Ensuite, Emma (violoncelliste) et Christelle (clarinettiste), musiciennes de l'Orchestre National de France sont venues deux mercredis à l'école pour travailler les chants avec les élèves. Les chants mais aussi les tempi, le phrasé...

 

IMG 20180117 104734

 

 

 

 

Enfin, le jeudi 25 janvier, les classes se sont rendues dans le grand auditorium de la Maison de la Radio dans le XVIème arrondissement, afin d’assister à la répétition générale de l'orchestre avant son concert du soir.

Une fois la répétition finie, toutes les classes ont chanté alors les chansons répétées à l'école, accompagnées par l’Orchestre National de France.

 

 

Les élèves ont été émus mais aussi parfois déçus car le résultat n'a pas été parfait, les classes chantant plus vite que l'orchestre. Cela reste cependant une expérience incroyable comme on peut le lire dans leurs appréciations :

 

 

 

Quand on s'est levé pour chanter, j'étais un peu timide mais après ça allait mieux. (Maxim)   

 

 Au début j'étais angoissée, mais après, quand je me suis mise à chanter, j'étais joyeuse. (Sarah-Louise)

 

 J’ai eu le trac, on n'était pas du tout avec la musique ! Par contre pour la 4ème on s’est bien débrouillé et j’ai bien aimé. (Mara)

 

 J’ai été un peu déçu, car nous chantions plus vite que la musique jouée par les musiciens. (Malik)

 

 J'étais stressée quand on a chanté. J'étais déçue car les musiciens étaient lents et ce n'était pas prévu. (Diana)

J'ai ressenti de la joie, de la liberté. (Romy)

 

 J'étais fier de chanter à Radio France et aussi très impressionné par l'orchestre ! (Théodore)

 

 Au début quand j'ai chanté j'étais très intimidée car je n'ai jamais vécu une aventure comme ça ! (Juliette)

 

 Aujourd’hui, avant de chanter j’étais  très fière, joyeuse et gaie, quand on a chanté j’étais excitée. Puis quand on a terminé j’étais  un peu honteuse (car nous n’avions pas chanté tous en même temps). (Emma)

 

 J’ai ressenti de la joie, parce que ce n’est pas tous les jours qu’on chante à Radio France. (Luiza)

 

J'avais un peu le trac mais j'étais fier de moi. Je trouve que tout le monde a bien chanté. (Karel)

 

C'était super, extraordinaire, fabuleux !!! Mais, malheureusement, j'étais déçue car on était en avance sur la musique. (Marie)

 

 J'ai aimé chanter avec ma classe, avec l'orchestre et surtout le chef d'orchestre. J'ai aussi compris que ce n'était pas facile de chanter tous ensemble. J'étais contente de ma matinée. (Noor)

 

 Quand j’ai chanté j’ai eu le trac. Mais à part ça j’ai été émue. (Eya)

 

 Au début j'étais un peu stressée, mais à la fin comme on était beaucoup ce n'était pas très difficile. Même si on ne chantait pas ensemble c'était beau car ça faisait un canon. (Maria-Giulia)

 

 C'était bien mais on a chanté trop vite sauf la dernière chanson qui était bien. (Titouan)

 

 Quand je me suis levé, j’avais du stress et puis nous avons chanté. Des écoles sont allées trop vite car on ne savait pas qu’il fallait chanter plus lentement. (Louis D.)

 

Aujourd'hui ma classe et moi sommes allés chanter la deuxième symphonie de Rachmaninov. Quand nous avons dû nous lever j'étais stressé puis après ça allait, j'ai ressenti de la fierté. (Raphaël)

 

 

 Ma première fois à l’orchestre symphonique de Paris était magnifique.  (Charlie)

 

Quand l’orchestre était en train de jouer, tout le monde s’est tu, comme si c’était quelque chose de très important.  (Lola)

 

 Pendant le concert, j’ai ressenti beaucoup d’émotion, de joie, de tristesse, d’amusement. J’ai trouvé ce concert extraordinaire. (Jordan)

 

J’ai beaucoup aimé le concert, la musique était très belle, et j’ai adoré la fin ». (Brune)

 

Quand on a chanté, je me suis sentie stressée, mais tout s’est bien passé. (Julie)

 

Pendant le concert, c’était bien. Après, quand on a chanté, c’était un peu moins bien parce qu’on était en décalé.  (Louis V.)

 J’ai bien aimé, car le concert était beau ; mais nous étions un peu décalés avec les autres. (Loïs)

 

 J’ai bien aimé, mais c’était ennuyeux quand ils ont joué. Quand on a chanté, c’était bien. (Tiffany)

 

 J’ai bien aimé le concert mais tout le monde était décalé donc on chantait un peu faux. (Lana)

 

J’ai beaucoup aimé le concert parce que c’était l’orchestre national de Paris. (Lucas)

 

J’ai aimé le concert mais je trouve qu’on n’a pas très bien chanté. (Nina)

 

J’ai bien aimé le concert. Les violons faisaient une musique très belle. (Sibylle)

 

J’ai aimé quand les musiciens ont joué la deuxième symphonie de Rachmaninov. (Antoine)

 

C’était bien, mais quand on chantait, on était un peu en avance. (Lior)

 

Ce que j’ai ressenti, c’est une grande expression de joie, au moment où les musiciens jouaient seuls. (Marguerite)

 

Quand l’orchestre a commencé, c’était beau, mais c’est devenu ennuyeux. Deux heures après, on a chanté, c’était tout faux à cause des autres classes. (Justine)

 

J’ai beaucoup aimé la sortie parce que j’ai beaucoup aimé la musique et l’introduction (Samantha)

 

L’orchestre de France nous a joué pendant une heure la symphonie de Serge Rachmaninov et c’était magique. (Oscar)

 

J’ai aimé quand on a chanté, mais j’ai trouvé que le concert était un peu long. (Lia)

 

C’était bien, le concert. Il y avait beaucoup de musiciens. (Claire)

 

J’ai aimé le concert, ça m’a donné de la joie. Quand notre classe a chanté, j’ai aimé(Gabriel)

 

 

 Madame Blaye et Madame Creff

 

 

 

 

 

févr. 18
09
21:51

Les classes de CM1 A et B ont participé à l'atelier "le classique en chansons" proposé par Radio France.

violoncelle
 
Dans un premier temps, les enfants ont reçu 4 chansons à mémoriser sur les thèmes de la  symphonie numéro 2 de Rachmaninov.

 

janv. 18
27
19:02

La 1ère séance d'initiation à la danse contemporaine a eu lieu dans le préau du 14 avec Isabelle aux commandes. En relation avec notre travail sur l'album "C'est l'histoire d'un hippopotame..." d'Agnès de Lestrade, ils travaillent sur le lourd/léger.

Après un échauffement, Isabelle leur a fait écouter 2 musiques: une à la flûte qui inspire la légèreté et une autre plus rythmée grâce à des percussions, qui inspire davantage la lourdeur. Les enfants étaient invités à écouter le rythme et à montrer avec leur corps comment ils pouvaient se déplacer légèrement ou lourdement individuellement.

20180112 103139

20180112 103802

20180112 103547

20180112 104609

20180112 104714

Puis, en groupe de 9 en V, les élèves devaient se déplacer en suivant la musique, sans lâcher les autres.

20180112 110154

2ème séance dans la salle Zambelli du Conservatoire: En groupe de 3 cette fois, toujours en forme de V, les élèves devaient suivre la direction qu'indiquait le meneur avec sa main.

20180119 104523

20180119 110406

20180119 110621

20180119 110654

20180119 110506

20180119 110714

20180119 110413

 

Enseignante: V. Doumergue

 

janv. 18
27
19:02

La 1ère séance d'initiation à la danse contemporaine a eu lieu dans le préau du 14 avec Isabelle aux commandes. En relation avec notre travail sur l'album "C'est l'histoire d'un hippopotame..." d'Agnès de Lestrade, ils travaillent sur le lourd/léger.

Lire la suite...

20180119 104523

Exercices dans la salle de danse du conservatoire du XIVe.

Enseignante : V. Doumergue

déc. 17
04
20:31

radio france

 

Jeudi 30 novembre, les Cm1b sont allés à Radio France écouter des cuivres. L’orchestre Philharmonique de Radio France a joué Fanfare for the Common Man de Aaron Copland et Tableaux d’une exposition de Modeste Moussorgski (arrangé par Alan Howarth).

Voici quelques extraits des critiques des élèves :

[…] “Fanfare for a Common man” m’a beaucoup plu. La deuxième pièce, « tableaux d’une exposition » de Modeste Moussorgski m’a moins plu car elle était plus longue. Dans cette pièce, j’ai trouvé aussi que les mêmes musiques tristes ou joyeuses tournaient en boucle. […] (Maria-Giulia)

[…] Avant de partir, je me disais que je m’ennuierais (car d’habitude je n’aime pas les concerts) mais quand je suis arrivée je me suis dit que cela changerait…Le chef d’orchestre Håkan Hardenberger nous a d’abord appris à applaudir puis a dirigé l’orchestre (moi, il me semblait qu’il faisait du yoga). Le concert était très émouvant au début mais à la fin cela l’a été un peu moins. (Emma)

[…] Moi, j’ai aimé et je conseille vraiment, par contre, au début, la musique était assourdissante. Mais à part ça, elle était superbe ! Une vraie merveille ! (Raphaël)

[…] J’ai bien aimé le 1er morceau car il était bien interprété et le chef d’orchestre faisait des petites pauses pour nous expliquer […] (Théodore)

Jeudi 30 novembre, la classe et moi sommes allées à Radio France écouter un concert. Pour arriver là-bas, nous avons pris le métro. Nous sommes arrivés dans la salle…il y avait beaucoup trop de bruit ! En plus, nous aussi étions agités ! Après, le chef d’orchestre est arrivé et nous avons tous applaudi très mal, enfin c’était l’avis du chef d’orchestre. Alors il nous a appris à applaudir à sa façon […] (Juliette)

[…] Modeste Moussorgski a composé « Tableaux d’une exposition » pour rendre hommage à un ami peintre qui s’appelait Viktor Hartmann. (C’est une succession de promenades à travers l’exposition – note de la maîtresse). Je n’ai pas beaucoup aimé la première promenade, appelée « le gnome », alors que la quatrième promenade, « les deux juifs », et la cinquième, « les catacombes », m’ont bien plu. (Mara)

[…] J’adore la musique et le concert était très bien. « Fanfare for the Common Man » veut dire « fanfare pour un homme ordinaire ». Les compositeurs étaient Aaron Copland et Modeste Moussorgski. Alan Howarth a adapté la musique pour les cuivres car Modeste Moussorgski a créé cette musique pour le piano. […] (Sarah-Louise)

[…] J’ai bien aimé le tableau des catacombes car la musique était grave. (Louis LT)

[…] J’ai aimé car la musique était très rythmée mais j’ai dormi. (Inès)

[…] La deuxième œuvre était à l’origine créée pour piano mais Alan Howarth l’a transformée pour les cuivres. Il y avait plein de musiques différentes, chaque morceau commençait avec le même thème, car ça représentait quand il se balade dans le musée et puis ensuite quand il observe le tableau. […] (Noam)

[…] Le morceau que j’ai préféré est « Tableaux d’une exposition ». Le chef d’orchestre avait un accent suédois. J’avais l’impression de voir l’exposition. (Marie)

[…] J’aimais bien le moment où il y avait le bruit de l’oiseau qui cassait sa coque (ballet des poussins dans leurs coques). (Noor)

[…] La musique était très douce. A tel point que j’ai dormi. Le concert sembla très long. D’ailleurs c’était un peu ennuyeux. […] (Karel)

[…] J’ai aimé cette sortie car j’ai pensé à des histoires tristes et joyeuses. J’ai dormi vers la fin, mais, à part ça, ça m’a plu. (Fadi)

[…] Le chef d’orchestre est suédois, il nous a contrôlés comme un orchestre. […] (Romy)

[…] Il y avait des cors, des trompettes, des trombones à coulisses […] Il y a des personnes qui ont dormi. Moi je ne comprends pas pourquoi, j’ai trouvé ça très bien. Au début, je trouvais ça ennuyeux, mais après c’était bien […] (Luiza)

 cuivre

Beaucoup d’élèves ont également fait la liste des instruments écoutés (Titouan, Louis D, Malik, Diana, Lise, Eya, Timothée et Maxim) : cors, trompettes, trombones, tubas, bugle et des percussions : grosse caisse, timbales, tam-tam…

[…] La chose qui m’impressionnait, c’était le tam-tam qui faisait beaucoup de bruit […] (Louis D.)

[…] Attention, ce n’est pas un tambour africain mais un instrument composé d’un imposant disque de métal que l’on frappe avec un maillet […] précise Sarah-Louise.

Même si tous les élèves n’ont pas été séduits, finissons par quelques remarques positives : « Je vous conseille d’y aller » (Timothée), « Ça m’a beaucoup plu » (Diana), « C’était super ! » (Juliette), « J’ai beaucoup aimé car la musique était très bien » (Maxim), « Je souhaiterais encore y aller. » (Noor)

                                                                                                                                                                                        Enseignante : Madame Blaye

 

déc. 17
04
20:27

radio france

 

Jeudi 30 novembre, les Cm1b sont allés à Radio France écouter des cuivres. L’orchestre Philharmonique de Radio France a joué Fanfare for the Common Man de Aaron Copland et Tableaux d’une exposition de Modeste Moussorgski (arrangé par Alan Howarth).

Enseignante : Madame BLAYE

[…] Avant de partir, je me disais que je m’ennuierais (car d’habitude je n’aime pas les concerts) mais quand je suis arrivée je me suis dit que cela changerait…Le chef d’orchestre Håkan Hardenberger nous a d’abord appris à applaudir puis a dirigé l’orchestre (moi, il me semblait qu’il faisait du yoga). Le concert était très émouvant au début mais à la fin cela l’a été un peu moins. (Emma)

LIRE d'autres extraits des critiques des élèves.