Circonscription 18B - Goutte d'Or (archives)

Navigation X  
Circonscription École Classe Académie Ministère
Téléchargements  
Magali Venot mis à jour le 01/09/17
L’étude de la DEPP   18/03/14
Laurence Cyrulik mis à jour le 18/03/14
Police
Résumé

La MPC (Mission de prévention et de communication) du 18e arrondissement intervient dans les écoles ou peut apporter son aide lorsqu'on s’adresse à elle.

Chapeau

La MPC (Mission de prévention et de communication) du 18e arrondissement intervient dans les écoles ou peut apporter son aide lorsqu'on s’adresse à elle.

Contenu

Actions de prévention

Chaque année, la MPC propose ses actions de prévention, dans les CM2 notamment.

Ces interventions sont toujours plus efficaces si elles sont préparées.

Elles se font en uniforme et l’enseignant est présent.

Les policiers ont un canevas classique d’intervention, mais ils peuvent répondre à des demandes particulières (par exemple concernant la toxicomanie quand elle est visible dans le quartier, sur l’obtention des papiers et de la nationalité française).

Faire intervenir la police ne signifie pas qu’il y a des violences dans l’école ; la prévention permet justement de contribuer à les éviter, tant à l’école qu’à l’extérieur.

La mission propose également des actions d’information auprès des parents (en réunion de parents par exemple). 

Il serait utile que les parents soient informés des actions de prévention auprès des élèves.

Délits à l’école

En cas de délit à l’école, le directeur ou les enseignants peuvent déposer une main courante, avec ou sans demande de convocation pour une mise en garde.

Ils peuvent porter plainte (par exemple, en cas de menace de parent). L’enseignant, chargé de mission de service public, bénéficie d’une protection prévue par la loi.

Une nouvelle possibilité d’action est apportée par une convention (signée entre le procureur de la République, le recteur de l’académie, le directeur de la police urbaine de proximité, la directrice de la PJJ) qui permet en cas d’infraction d’un mineur à l’école (vol, rébellion, violence, menace, insulte…) de transmettre au brigadier-chef un rapport d’incident (voir formulaire ci-dessous).

Peut s’ensuivre une convocation de l’enfant avec ses parents au commissariat en présence du directeur pour un rappel à l’ordre. Alors qu’il n’est pas obligatoire de répondre à une convocation suite à une main courante, il y obligation pour le parent convoqué avec son enfant de se rendre au commissariat. Le procureur peut poursuivre.

Pour tout type d’incident, le brigadier-chef Chaulet recommande de l’informer et de demander conseil.

Autres actions

Lorsqu’un enfant reste seul à l’école sans qu’on soit venu le chercher, le directeur appelle la police.

Chaque école a reçu l’année dernière une mallette concernant la sécurité routière [ http://18b-gouttedor.scola.ac-paris.fr/spip.php?article1109 ]

Des concerts des gardiens de la paix permettent aussi de faire évoluer les représentations de la police.

Documentation