Classes à PAC : définition et fonctionnement
Résumé

Une classe à PAC doit constituer une expérience forte dans la scolarité des élèves.

Chapeau

Une classe à PAC doit constituer une expérience forte dans la scolarité des élèves.

Contenu

Qu'est-ce qu'une classe à PAC ?

La classe à projet artistique et culturel (PAC) a été définie par la circulaire n° 2001-104 du 14 juin 2001 (BO n° 24 du 14 juin 2001) selon " trois principes d'action :  

  • établir des passerelles entre un domaine artistique et culturel et d'autres domaines de connaissance, 
  • associer des enseignants et des praticiens d'un art (artistes, gens de métier) ou d'un domaine culturel (conservateurs, chercheurs, etc.), dans une approche culturelle commune, 
  • donner lieu, dans toute la mesure du possible, à une restitution, qui pourra prendre des formes extrêmement diverses, devant les autres élèves, devant des experts, des parents d'élèves ou d'autres publics, le cas échéant. "

Qui est concerné ?

Les classes à PAC (projet artistique et culturel) peuvent concerner tous les élèves de la moyenne section jusqu’au CM2.

Quand faut-il poser sa candidature ?

Chaque début d’année scolaire, est diffusée une circulaire académique, à laquelle est associé un dossier de candidature. 
Un projet est à construire avec un partenaire artistique ou culturel et à transmettre dans les délais impartis.

En quoi doit consister le projet ? 

Un projet artistique et culturel de classe est une organisation pédagogique ouverte à un partenariat artistique et culturel.
La DAAC (délégation académique aux arts et à la culture) peut servir de relais, si besoin est, dans la recherche de partenaires habilités par le rectorat (voir la liste réactualisée chaque année de structures partenaires et d’intervenants, consultable sur le site académique, à droite de cette page Ouvre vers une nouvelle fenêtre).

Le projet :

  • s’appuie sur les programmes
  • s’inscrit dans les horaires habituels de la classe
  • est placé sous la responsabilité d’un enseignant volontaire (ou d’une équipe d’enseignants) et, à l’école élémentaire, des PVP
  • est construit à partir des compétences de chacun,  en partenariat, selon les orientations choisies, avec un artiste, un professionnel de la culture, une personnalité scientifique, un lieu ressource, un établissement culturel de proximité, un théâtre, un musée, un centre d’art, une association agréée
  • est un projet non seulement des enseignants mais le devient pour les élèves :  en effet, c'est une démarche de projet, ancrée dans la réalité d’une création et d’une production, inscrite dans un délai, avec le temps de la conception, le temps de l’échange, celui de la réalisation, de la présentation à un public et de l’évaluation
  • a une durée déterminée par la nature de l’action envisagée et par le type de partenariat
  • peut donner lieu à une création collective, aussi bien qu’à un travail de recherche. 
  • comporte une production artistique ou culturelle donnant lieu à une présentation ou représentation à un public
  • établit des passerelles claires entre le thème artistique retenu et les autres domaines de connaissance 
  • il fait partie du volet culturel du projet d’école 
  • le conseil d'école donne son avis (le dossier l'intègre).

Qu'en est-il des moyens , notamment pour rémunérer le partenaire ?

Une fois retenu, le projet fait l’objet d’un co-financement assuré par l’éducation nationale et la mairie de Paris.

L’ensemble des crédits permettra de financer :

  • les intervenants 
  • le petit matériel
  • les déplacements dans les institutions culturelles, de préférence de proximité 
  • les coûts d’entrée dans les structures culturelles, sauf lorsque la gratuité est assurée par la ville de Paris.