Circonscription 18B - Goutte d'Or (archives)

Circonscription École Classe Académie Ministère
Téléchargements
Magali Venot mis à jour le 01/09/17
L’étude de la DEPP   18/03/14
Laurence Cyrulik mis à jour le 18/03/14

Le fonctionnement des réunions (septembre 2006)

Plus les réunions sont organisées efficacement, plus l’on travaille rapidement et dans la satisfaction. La colonne de droite est particulièrement caricaturale. Celle de gauche décrit l’idéal…

 

Il y a un ordre du jour élaboré avant la réunion et formulé en termes d’objectifs précis 

On arrive en réunion et on se demande de quoi on va bien pouvoir parler.
L’ordre du jour est connu de tous. Le directeur nous annonce l’ordre du jour : c’est toujours plein de surprises.          
Les réunions commencent à l’heure Il y a toujours un collègue retenu par une mère d’élève.
Elles se terminent à l’heure prévue. Ça s’éternise, ça n’en finit plus.

La réunion est animée : un collègue ou le directeur se charge de l’animation de la réunion

Personne ne veut diriger les réunions de conseil de cycle.

Un secrétaire est désigné (pour la séance, pour le trimestre, pour l’année).

Au dernier moment, on se dit : qui fait le compte rendu ?
 Chacun a des rapports clairs avec l’institution.  On passe toujours un bon moment à râler.

 Les participants à la réunion sont volontaires et motivés.

 On est là parce qu’on est obligés.
Les tensions, voire les conflits, sont gérés. Ça couve depuis des années. Un de ces jours ça va éclater !
Des moments de régulation de l’équipe sont prévus. Le directeur fait ce qu’il peut pour étouffer les tensions.

 

Celui qui anime la réunion veille à donner la parole à tous.

Ce sont toujours les mêmes qui parlent.
Chacun prend en compte le point de vue des autres. C’est le dernier qui a parlé, et le plus fort, qui a raison.
Les réunions aboutissent à des prises de décision. Ce sont des palabres à n’en plus finir.

 

On se répartit les tâches.

Le directeur décide et nous distribue les tâches.

Certaines décisions sont prises en tenant compte de la diversité des propositions (et pas seulement d’un

consensus minimal).

On finit toujours par voter ; la minorité est toujours frustrée.

Les engagements pris par les différents collègues sont tenus

On part avec de belles résolutions, mais en fait rien ne change.
Il existe une trace écrite de l’ensemble du travail entrepris que chacun peut consulter. Il faut toujours tout redire aux nouveaux.

Les suites d’une réunion sont définies (par exemple l’ordre du jour de la prochaine réunion).

Pour la prochaine réunion, il faudra trouver un ordre du jour.

 

Ce tableau s’inspire de « Travail d’équipe et concertations : quelques indicateurs d’efficacité », Aider les élèves à apprendre, Gérard de Vecchi, Hachette, 1992 (dernière édition : 2004).