Annie JAY : L’esclave de Pompéi

Le blog du CDI Bercy

J’ai bien aimé ce livre qui nous fait découvrir la vie quotidienne sous l’Empire Romain, et les rapports entre maitres, esclaves et affranchis. C’est aussi l’occasion d’imaginer leurs réactions face à des tremblements de terre et à l’éruption du Vésuve, alors qu’ils n’avaient pas nos connaissances scientifiques sur ces phénomènes naturels.

En 79, Lupus, esclave d’un riche romain, cherche désespérément sa mère et sa sœur, qui ont été vendues avec lui au marché d’esclave de Pompéi six ans auparavant. Un jour, en allant porter un message au banquier Sporus, il rencontre leur maitre Tyndare.

Mais Lupus est accusé d’avoir volé Sporus : obligé de se joindre à une troupe de comédiens pour se cacher, il compte bien retrouver Tyndare, et libérer sa mère et sa sœur. Pour cela, il devra d’abord prouver son innocence en trouvant lui même le coupable, avec l’aide de ses nouveaux amis.

Plume

Alain SURGET : L'oeil d'Horus

Le blog du CDI Bercy

Cette histoire se déroule en 3000 av-JC en Égypte. Menés -surnommé Menî- est le fils du roi Antaref et de la reine Nef’eter. Il passe son temps avec des animaux et il pleure souvent; son père le juge indigne du trône car il ne sais presque pas tirer à l'arc, et ne se prépare pas à son futur métier de roi.

Pour découvrir son pays et la volonté des dieux, le roi lui demande d'accomplir trois exploits et il devra donner une preuve de chaque tâche réalisée. En chemin il rencontre un voleuse appelée Thouyi, qui deviendra son ami et l'aidera dans ses travaux.

J'ai bien aimé ce livre car on y découvre la culture égyptienne antique. La mission de Menî est intéressante, par contre le livre est un peu lassant à la fin et les épreuves trop facilement réussies.

Plume

Yaël HASSAN : Le garçon qui détestait le chocolat

Le blog du CDI Bercy

J’ai bien aimé ce livre qui raconte l’histoire de deux enfants : l’un a vécu pendant la seconde guerre mondiale, l’autre est son petit-fils, qui découvre l’histoire de son grand-père. Ce roman est inspiré d’une histoire vraie. 

Le petit-fils découvre un jour une malle contenant des photos sidérantes : alors qu’il est juif, son grand-père porte un uniforme nazi ! Accompagné de ses cousins et de son frère, ils vont retracer le chemin de leur grand-père, petit garçon de 5 ans, blond aux yeux bleus, qui pour survivre devient la mascotte d’un bataillon d’extermination nazi.

Les premières réactions des enfants nous montrent qu’il est difficile de juger rapidement les comportements des victimes du nazisme. Leur enquête va expliquer ce secret de famille. Avant chaque début de chapitre, un texte montre la réalité de l’enfance du grand-père, qui a du survivre à la guerre, après le massacre de sa famille.

Plume