Circonscription 18B - Goutte d'Or (archives)

Circonscription École Classe Académie Ministère
Téléchargements
Magali Venot mis à jour le 01/09/17
L’étude de la DEPP   18/03/14
Laurence Cyrulik mis à jour le 18/03/14

Difficultés de calcul à la maternelle, puis à l’élémentaire : comment utiliser les erreurs ?

Article des Cahiers Pédagogiques (février 2010) sur l'importance de l'analyse des erreurs en mathématiques pour des remédiations adéquates.

L'auteur formule d’abord les cinq principes qui guident la construction du nombre chez le jeune enfant :

  • la stabilité de l’ordre (il existe un ordre dans les mots qui disent la quantité : un, deux, trois...)
  • la correspondance terme à terme (à un numéral correspond un objet et un seul)
  • la cardinalité (le dernier numéral est le nombre d’objets)
  • la non-pertinence de l’ordre (le cardinal est invariant quel que soit l’ordre de comptage)
  • l’abstraction (l’enfant se détache de la qualité sensible de l’objet, c’est-à-dire de sa forme, taille, couleur, etc.).

Par conséquent, lorsqu’un élève rencontre des difficultés pour compter ou calculer, il n’est guère efficient de fonder la remédiation sur la répétition et l’effectuation de nombreuses opérations.

Les Cahiers PédagogiquesEn revanche, il est plus intéressant de travailler des situations sollicitant les opérations logiques de la pensée : ranger, classer, catégoriser, mettre en correspondance, etc.

Le jeu Catégo (Cèbe, Goigoux et Paour) se révèle un support intéressant pour travailler ces situations.

Michel Perraudeau illustre ensuite par des erreurs d’enfant, les obstacles :

  • dans la lecture et l’écriture de nombres (30 est lu 13, 45 et 405 sont confondus, difficulté à comprendre que vingt correspond à deux dizaines...)
  • dans l’addition
  • dans la multiplication.