Utiliser les cartes mentales en classe (juillet 2013)
Résumé

Un article de Animation & Éducation

Chapeau

Animation & Éducation, (n° 233 mars-avril 2013), propose un article intitulé « Utiliser les cartes mentales en classe coopérative ».

Contenu

Couverture Animation et Éducation N° 233 - Cartes MentalesRécemment, dans la littérature pédagogique et dans les classes, un certain nombre d’enseignants découvrent, redécouvrent et utilisent les cartes mentales en classe.
Outil pour l’élève, pour la classe et pour le maître, la carte mentale peut s’avérer un « plus » en pédagogie coopérative.

L’utilisation des nouvelles technologies et l’équipement des classes en matériel informatique performant (ENR, TBI,...) ont permis, ces dernières années, un renouveau dans l’utilisation de cartes mentales dans le domaine de l’éducation. Les enseignants dotés d’équipement technologique devaient, en contrepartie, réaliser et mutualiser des scénarios pédagogiques utilisables en classe. C’est dans ce contexte que s’est donc créée une synergie entre enseignants, maîtres animateurs informatiques et formateurs propice à l’innovation.

Une carte mentale (mind map en anglais), également appelée carte heuristique, carte des idées, carte conceptuelle, schémas de pensée, arbre à idée ou topogramme (source : Wikipédia nouvellefenetre-16x16), est un diagramme qui représente les connexions sémantiques entre différentes idées, les liens hiérarchiques entre différents concepts. C’est donc une simulation graphique de la représentation mentale que se fait une personne d’un sujet, d’un domaine, d’une problématique...

Pourquoi utiliser des cartes mentales ?

Plusieurs intérêts dans l’utilisation des cartes peuvent être soulignés. Les cartes sont des outils de communication, une aide à l’évaluation des connaissances et une aide à l’apprentissage.

  • Pour les élèves : l’utilisation de cartes mentales s’avère utile pour mémoriser (en conjugaison,...), pour organiser la pensée (construction d’un exposé,...), pour apprendre une leçon, pour prendre des notes.
  • Pour la classe : en classe, les cartes mentales permettent de disposer d’un affichage innovant, synthétique, clair et fonctionnel (en conjugaison, en grammaire, en histoire, sur un événement particulier, sur les règles de vie de la classe...).
  • Pour le maître : elles permettent de clarifier ses objectifs, d’organiser son enseignement ou encore d’élaborer collectivement un projet et de répartir les tâches, les actions dans temps.

Comment faire ?

Que l’on soit ou non équipé en informatique (une simple affiche de paperboard, un cahier, ou encore un tableau noir), il est possible de créer en classe des cartes avec les variables que l’on peut utiliser ensuite :

  • Chacun réfléchit et organise sa propre carte mentale avant de déboucher sur une mise en commun et la réalisation d’une carte collective (ce qui suscite des échanges et discussions sur l’arborescence possible) ;
  • Travail en petits groupes : chacun construit une carte puis on compare les cheminements et sous-parties proposées (c’est là que l’informatique peut s’avérer utile, notamment au travers du glisser-déplacer, copier-coller et la comparaison « avant-après »).
  • Chaque petit groupe élabore une partie d’un tout, avec une une mise en commun ensuite, pour aboutir à une carte agglomérant les sous-parties.  

Par exemple, si l’on travaille sur la réalisation d’un projet de classe transplantée, un groupe s’occupera des transports, un autre des visites à prévoir, un autre encore du trousseau à emporter et ainsi de suite. La mise en commun permettra d’obtenir une carte synthétique qui sera relue par le groupe, puis amendée en fonction des apports des uns et des autres. La plus-value technologique procède aussi du fait que les cartes réalisées peuvent être déroulées, repliées et développées à loisir dans un sens ou dans un autre.

Il existe bon nombre de logiciels gratuits et téléchargeables dont la simplicité permet une facilité de prise en main mais ceux-ci n’offrent que des versions qui sont limitées, notamment en termes de fonctionnalités. Cela dit, elles permettent toutefois de réaliser des cartes d’une façon rapide et peu complexe (Xmind nouvellefenetre-16x16, Freemind nouvellefenetre-16x16,...).
On peut aussi directement élaborer une carte en ligne en utilisant « mindomo nouvellefenetre-16x16».

Ressources pour créer une carte mentale

Christophe Chardonnet (OCCE 81) - Solène Font (professeure documentaliste au CDDP du Tarn)