Circonscription 18B - Goutte d'Or (archives)

Navigation X  
Circonscription École Classe Académie Ministère
Téléchargements  
Magali Venot mis à jour le 01/09/17
L’étude de la DEPP   18/03/14
Laurence Cyrulik mis à jour le 18/03/14
Méthodologie du travail scolaire
Résumé

Études dirigées : comment les mettre en œuvre concrètement dans la classe ? - Mars 2007

Chapeau
Contenu

Sommaire des rubriques

Textes et circulaires portant sur la méthodologie : historique d'une notion

Méthodologie : les circulaires de 2013 et 2014

Définissant le dispositif « Plus de maîtres que de classes », elles mentionnent « la méthodologie du travail scolaire »[1]. Cette préoccupation méthodologique n’est pas nouvelle. D’où des références pour certaines anciennes qui suivent.

Retour en 1995 : la circulaire sur les études dirigées

Une circulaire avait rendu les études dirigées obligatoires à l’école élémentaire à partir de janvier 1995, à raison d’une demi-heure par jour. Elle spécifiait que « les élèves n'ont pas de devoirs écrits en dehors du temps scolaire. À la sortie de l'école, le travail donné par les maîtres aux élèves se limite à un travail oral ou des leçons à apprendre. »[2] Cette préconisation reste en vigueur.

Programmes de 2002 : les études dirigées

Par la suite, les programmes de 2002 ont maintenu les études dirigées, mais sans horaire spécifique : « la suppression d'un horaire spécifique accordé aux études dirigées ne signifie pas la disparition de celles-ci, mais une autonomie supplémentaire laissée aux maîtres pour utiliser cette pratique en fonction des besoins particuliers d'une classe tout au long de l'année ou pendant une période déterminée. »[3]

En 2007 : les études dirigées

En 2007, la circulaire de rentrée précise que les études dirigées « sont à mettre en œuvre dès le CP. La plus-value qu’elles apportent aux élèves les plus fragiles n’est plus à démontrer. »[4] Les études dirigées ont ainsi été définies : elles « favorisent l'apprentissage du travail personnel. » Elles « constituent un temps privilégié d'apprentissage du travail autonome. Les maîtres aident les élèves à intégrer diverses méthodes et à les utiliser à bon escient. » Elles sont progressives : « Progressivement, au cycle 3, on s'attachera également à ce que l'élève commence à acquérir les méthodes de travail propres au collège ».2

Socle de 2006 et programmes de 2008 : une autre formulation

Les études dirigées ne figurent plus comme telles dans le programme de 2008. Mais le socle commun donne une place importante à l’autonomie (compétence 7). Voici les objectifs de fin de scolarité obligatoire : l'autonomie est  « une condition de la réussite scolaire, d'une bonne orientation et de l'adaptation aux évolutions de sa vie personnelle, professionnelle et sociale. Il est également essentiel que l'école développe la capacité des élèves à apprendre tout au long de la vie. »

Les principales capacités attendues d'un élève autonome sont ainsi définies :

  • « s'appuyer sur des méthodes de travail (organiser son temps et planifier son travail, prendre des notes, consulter spontanément un dictionnaire, une encyclopédie, ou tout autre outil nécessaire, se concentrer, mémoriser, élaborer un dossier, exposer) ;
  • savoir respecter des consignes ;
  • être capable de raisonner avec logique et rigueur et donc savoir :
    • identifier un problème et mettre au point une démarche de résolution ;
    • rechercher l'information utile, l'analyser, la trier, la hiérarchiser, l'organiser, la synthétiser ;
    • mettre en relation les acquis des différentes disciplines et les mobiliser dans des situations variées ;
    • identifier, expliquer, rectifier une erreur ;
    • développer sa persévérance
    • distinguer ce dont on est sûr de ce qu'il faut prouver ;
    • mettre à l'essai plusieurs pistes de solution ;
  •  savoir s'autoévaluer ».[5]

En 2014, la méthodologie du travail scolaire

Les apprentissages méthodologiques que l’école met en place dès le CP sont essentiels pour la réussite des élèves. Comment s’organiser pour les mettre en œuvre à l’école ?

Voici des propositions pédagogiques pour mettre en œuvre des apprentissages méthodologiques, faire acquérir des méthodes favorisant la mémorisation, développer la pratique du travail personnel.

Textes cités : 

[1] Circulaire n° 2012-201 du 18 décembre 2012, BO n° 3 du 15 janvier 2013 et circulaire n °2014-068 du 20 mai 2014, BO n°21 du 22 mai 2014, relatives au dispositif "Plus de maîtres que de classes".

[2] Circulaire n° 94-226 du 6 septembre 1994 relative à l'organisation des études dirigées à l'école élémentaire, BO n° 33 du 15 septembre 1994. Les études dirigées sont encadrées par des enseignants, les études surveillées sont organisées hors temps scolaire par les services municipaux, surveillées par des animateurs ou des enseignants employés par la mairie.

[3] Arrêté du 22 janvier 2002 relatif aux horaires et programmes d’enseignement de l’école primaire, BO hors série n°1 du 14 février 2002.

[4] Circulaire n° 2007-011 du 9 janvier 2007 relative à la préparation de la rentrée 2007 », BO n° 3 du 18 janvier 2007.

[5] Décret n° 2006-830 du 11 juillet 2006 relatif au socle commun de connaissances et de compétences et modifiant le code de l'éducation, BO n° 29 du 20 juillet 2006.