Circonscription 18B - Goutte d'Or (archives)

Circonscription École Classe Académie Ministère
Téléchargements
Magali Venot mis à jour le 01/09/17
L’étude de la DEPP   18/03/14
Laurence Cyrulik mis à jour le 18/03/14

Pensez-y ... (quelques conseils)

Voici quelques conseils souvent formulés dans les classes. Leur ordre n’est pas hiérarchisé, mais alphabétique. Ils sont d’importance diverse : aussi bien de fond (la démarche d’apprentissage), que technique sur un point (démarrer un chant). Les liens permettent d’accéder à des précisions

Affichage (tous cycles)
Il est varié, évolutif, soigné, correspond aux domaines des programmes et aux différentes fonctions de l’affichage ; il met en valeur les travaux des élèves.
Des  suggestions : lien vers un article L'affichage dans la classe : ses objectifs, ses fonctions.

Bibliothèque de classe (tous cycles)
Elle est l’objet d’un classement identifié, adapté à l’âge des élèves. Ce classement est en lien avec celui de la BCD et de la bibliothèque du quartier.
Des livres en rapport avec les activités en cours sont mis en valeur.

Cahiers (tous cycles)
Ils sont l’objet d’un grand soin (sauf le cahier de brouillon) :

  • ils sont couverts
  • ils ont une page de garde
  • ils portent un titre, le nom et le prénom de l’élève, sa classe
  • la place pour la signature des parents est très nette
  • les consignes des travaux figurent
  • on distingue clairement, y compris au cycle 1, ce qui est référence de ce qui est exercice
  • les textes ou exercices photocopiés utilisés ont un format adapté au cahier, une taille des caractères suffisante ; ils sont adaptés à la classe et ne comportent pas d’éléments dénués de sens (comme lorsqu’on photocopie des fiches du commerce telles quelles)
  • les élèves développent une autonomie dans la gestion de leurs cahiers, dans le repérage des domaines d’activités
  • les cahiers sont consultés par les parents.

Cahier de correspondance (tous cycles)
C’est un cahier de préférence identifié de la même manière pour toutes les classes de l’école où :

  • toutes les fiches sont lues dans le même sens : le format est toujours le même, de préférence vertical, pour n’avoir pas à tourner le cahier pour lire
  • le format est prévu pour qu’on n’ait pas à plier les fiches
  • l’auteur du document porté à la connaissance des parents est clairement identifié.

Carnet de lecture, carnet ou cahier d’expériences (cycle 3)
Les programmes de 2007 confirment qu’au cycle 3, « on peut encourager les élèves à se doter d’un "carnet de lecture" qu’ils utilisent très librement pour conserver en mémoire les titres des œuvres lues et le nom de leurs auteurs, pour noter un passage ou une réflexion et ainsi se donner les moyens d’une relation plus intime avec le livre ». Par ailleurs, « tout au long du cycle, les élèves tiennent un carnet d’expériences et d’observations ». Ces initiatives, qui peuvent prendre des formes adaptées au cycle 3 comme dans les autres cycles, pourraient être discutées en conseil des maîtres ; des exemples figurent sur le site de circonscription : exemple 1 ; exemple 2.

Chant (tous cycles)
Pour démarrer un chant, il est nécessaire de donner :

  • la note de départ : attention de ne pas chanter trop bas ; pour chanter dans la tessiture des élèves, il faut prendre la bonne note de départ : avec un instrument de musique, un diapason, le début d’un enregistrement ; il est utile de faire entendre le début du chant pour le remettre en mémoire
  • le signal du départ : il se donne sur l’inspiration ; la main monte en même temps que le groupe inspire ; le chant commence lorsque la main est redescendue.
    lien vers un article Donner le départ d’un chant (ou d’une comptine chantée)

Collation (tous cycles)
Elle est déconseillée. Voir l'article lien vers un article Collation à l'école
Le débat figure dans le programme de chaque cycle : concernant la littérature (débat « interprétatif »), l’apprentissage (par exemple concernant une situation mathématique), plus formalisé en ce qui concerne le débat lié à la vie collective avec, au cycle 2 et 3, une organisation systématiquement hebdomadaire et l’initiation au débat réglé au cycle 3 (avec ordre du jour, présidence de séance, compte rendu).

Emploi du temps, horaires, repérage dans le temps (tous cycles)
Les horaires à respecter par les adultes (parents et enseignants) :

  • après 8h30, les parents n’entrent plus à l’école maternelle, et a fortiori dans les classes
  • les élèves de l’école maternelle, comme de l’école élémentaire, sortent à l’heure : le temps scolaire dure jusqu’à 11h30 et 16h30.

L’emploi du temps est affiché dans la classe. Il est l’objet du plus grand soin concernant :

  • la présentation : c’est un document de communication (pour les parents notamment) et pour les plus grands un support d’activité pédagogique
  • le rythme et la nature des activités
  • le respect des horaires des domaines d’activités 
  • le respect de  la durée de la récréation : 15 min à l’école élémentaire, 30 min à l’école maternelle (habillage, déplacements, passages aux toilettes, récréation, retour en classe compris)
    icone word  L'école maternelle à Paris (2004 - 28 p.)
  • la place de la récréation (de 10h45 à 11h15 à l’école maternelle est une organisation à éviter, la récréation pour les petits l’après-midi ne s’impose pas). Articles à consulter  sur ce thème:

Le travail sur la représentation du temps est progressif et les supports utiles également, tant dans le cycle que dans l’année (en petite section on ne travaille pas sur le mois).
« Faire la date » est une expression à éviter.
icône pdf Le rituel de la date (Pratiques n° 131/132 - 2006 - 17 pages)
Le mois n’est pas un nom propre.

Livret d’évaluation (tous cycles)

  • Il est présenté par compétences.
  • La formulation de celles-ci est harmonisée.
  • Il y a place pour des commentaires et pas seulement des croix ou des codes.
  • On retrouve les compétences du livret sur les exercices d’évaluation en une parfaite correspondance terme à terme ; de même le code (le degré d’acquisition) indiqué sur le livret figure également, en regard de l’exercice d’évaluation.
  • Tous les domaines ont la même présentation des compétences, le même type de codage.

Programmation (tous cycles)
La programmation par cycle, par année, par période, nécessite des ajustements en fonction des élèves, de la vie des classes : une régulation s’impose. Dans la programmation présente dans la classe, il est indispensable qu’apparaisse clairement ce qui a été fait depuis le début de l’année, distingué de ce qui reste à faire.

Savoir ce que l’on apprend (tous cycles)
Constamment, les élèves doivent savoir ce qu’ils sont en train d’apprendre.
Il est nécessaire qu’ils situent l’activité en cours dans une progression.
Les erreurs sont objet d’analyse : dès l’école maternelle, les élèves apprennent à revenir sur leurs réalisations et comprennent pourquoi tous ne font pas en permanence la même chose, en fonction des besoins différents (pédagogie différenciée).
Ils apprennent aussi à revenir sur les apprentissages conduits dans la classe (études dirigées, cahier-journal rempli avec les élèves dès la petite section en fin de journée, etc.), distinguant bien ce qu’ils font de ce qu’ils apprennent.

Tables (tous cycles)
Les tables sont organisées en groupes si l’on travaille en groupe, si cette organisation a une réelle fonction. Si les supports sont au tableau, si l’on copie, les tables des élèves sont face au tableau.
La position du corps des élèves, les gestes pour écrire, sont objet d’une grande attention de la part de l’enseignant.