Jardins format A4

Projet

Ce projet, Jardins format A4, sur le thème du micro-jardin s’adresse aux classes de l’école primaire (maternelle et élémentaire). Les enfants sont amenés à concevoir, réaliser, observer, prendre soin de petits jardins de la taille d’une feuille de format a4.

Trois types de jardins peuvent être expérimentés par les enfants :

  • des jardins « urbains » repérés sur l’espace public ou dans la cour de l’école (une plante qui pousse à travers le bitume…)
  • des jardins en pleine terre qui peuvent s’organiser sous la forme de petits lotissements
  • des jardins nomades (dans des bacs) qui peuvent s’installer au centre de la classe et suivre les enfants pendant les vacances.

Ces propositions ne sont pas exclusives. Le choix du format A4 est la seule contrainte du projet. Elle amène les enfants à se concentrer sur un petit espace. Ce format très largement répandu permet de représenter le jardin par le dessin ou la photo à échelle 1 et facilite par ailleurs l’exposition qui est prévue au terme du projet. On peut prévoir une édition papier des travaux en classe, sous forme de petits livres au format A5.

Objectifs

Grâce au jardin, l’élève est amené à :

  • développer son attention
  • analyser son environnement
  • apprendre à le décrire
  • apprendre à utiliser les langages scientifiques à l’oral et à l’écrit
  • lire et utiliser différents langages : différents types de textes, d’images
  • concevoir et réaliser de petits aménagements
  • appréhender l’art du jardin et la création contemporaine dans ce domaine
  • construire un lien entre réel, perception et représentations.

Le jardin permet d’aborder de nombreux domaines inscrits au programme de l’école primaire (sciences, langue, mathématiques, éducation artistique...).

Organisation du projet

Le projet est envisagé comme pouvant se développer d’une manière autonome, sans investissements financiers importants. Le projet peut être engagé dès le premier semestre mais la partie active est plutôt située entre mars et juin du fait du cycle de la végétation. Les travaux peuvent aboutir à une exposition organisée localement en juin, à l’occasion de l’opération nationale des « rendez vous au jardin », si possible, en relation avec les communes.

Une classe qui veut participer s’inscrit pour obtenir l’ouverture d’un compte dans l’espace numérique de travail et d’échange. La demande d’inscription se fait à partir du site (accès par la bouée). Un identifiant et un mot de passe sont donnés à l’enseignant qui peut ensuite créer des comptes pour les élèves ou pour la classe.

Les élèves disposent alors eux-mêmes d’un identifiant et d’un mot de passe et peuvent créer des cahiers. L’enseignant est responsable des contenus mis en ligne et décide de l’ouverture et de la fermeture des sessions de travail ainsi que de la mise en ligne des travaux d’élèves. Les sessions sont ouvertes pour l’année scolaire puis les travaux sont mis dans des archives accessibles.

Des communautés de travail internet peuvent se créer suivant des géométries variées (locales, académiques, internationales…)

L’espace numérique de travail et d’échange

Des petits cahiers numériques permettent aux enfants de s’initier aux TICE.

Les dessins, photos, textes, produits par les enfants pourront être affichés et mis en commun dans les cahiers numériques créés par les enseignants et visibles dans l’espace cahiers. Les compétences développées correspondent à celles qui sont demandée dans le cadre du « brevet informatique et internet »instauré dans le primaire.

Le format a4 permet de transcrire facilement sur le site les textes et dessins (en utilisant par exemple un scanner). Les élèves disposent d’une messagerie interne qui leur permet d’échanger des courriels avec l’ensemble des autres membres de la communauté de travail (élèves, enseignants, intervenants)

Les contributions d’intervenants extérieurs sur le thème du jardin ainsi que des liens vers des sites de référence pourront prendre place dans un espace documents. L’espace numérique de travail permet des échanges : www.format-a4.org

Développement du projet

Une première phase expérimentale engagée depuis 2004 dans le département du Val d’Oise a permis de bâtir le projet et de mettre au point l’espace de travail et d’échange. Le projet a été lancé à l’échelle nationale depuis le mois de novembre 2006. L’école nationale supérieure du paysage de Versailles est partenaire du projet ; ce partenariat est ouvert à toute structure ou association intéressée par la diffusion du jardinage. De nouvelles sessions seront ouvertes chaque année, avec le souci d’améliorer l’espace numérique de travail et d’échange.

Plus d’informations sur le site jardinons à l'école (Jardins format A4)