Etranges découvertes

Réécritures romanesques

Classe de 3e 4 ( 2013-2014)

En 1913, lorsqu’il publie Le Grand Meaulnes, Alain-Fournier ne sait pas encore qu’il va mourir quelques mois plus tard dans la boucherie de la Grande Guerre. Visage tendre, air rêveur, de son vrai nom Henri-Alban Fournier, le jeune écrivain était moins qu’un autre fait pour la guerre. Son roman devient rapidement une œuvre culte : il y est question d’amour et de souffrance, de camaraderie et de solitude, de la difficulté de vivre. Chacun y reconnaît sa propre adolescence.

Au début du roman, Augustin Meaulnes, perdu dans la campagne brumeuse de Sologne, fait une drôle de découverte : caché parmi les sapins, le « Domaine mystérieux » est un château délabré, peuplé d’enfants costumés pour on ne sait quelle fête étrange. C’est là que le jeune homme croise une merveilleuse jeune fille, Yvonne de Galais, dont il tombe éperdument amoureux.

Les élèves de la classe de 3e 4, qui ont lu le roman, ont à leur tour imaginé d’étranges découvertes. Voici les textes et les illustrations qu’ils nous proposent. Bonne lecture !

Mme Assan, professeur de Lettres