Emission France Culture

07 juin 17

france culture

En ce  lundi après-midi de mai, la classe des premières L 1 a été invitée à participer à une émission de France Culture. Gauthier Amiel, ancien lycéen de Brassens qui avait été élève de Madame Henneguier, professeure de français, a eu l'initiative de la recontacter à l'occasion d'une émission pré-Bac, portant sur la poésie et plus particulièrement sur celle de Ronsard. L’émission «  La Compagnie des Auteurs » a invité différentes classes afin de débattre sur un sujet donné, et ce durant une semaine avec pour objectif d'aider les élèves préparant le Bac.

Autour de la table se trouvaient le présentateur Matthieu Garrigou Lagrange, Adeline Lionetto, maître de conférences en littérature française du XVIè siècle à l'Université Paris-Sorbonne, Christine Henneguier, notre professeur, et cinq élèves de première littéraire. Tout le monde a pu parler et exprimer ses idées, au sujet soit des révisions personnelles des élèves, soit d'un sujet de Bac blanc que Madame Henneguier avait préparé et qui traitait du thème de la paresse. Le corpus était composé de quatre textes: "Marie, levez-vous, ma jeune paresseuse" de Ronsard, "Le paresseux" de Saint-Amant, "La sieste" de José-Maria de Heredia et "La paresse" de Henri Michaux.

L'émission s'est intéressée au genre poétique au XVIème siècle et à l'exercice du commentaire de texte en s'appuyant sur le sonnet de Ronsard. Les élèves ont été interrogés sur leur ressenti face à l'approche du Bac et ils semblaient plutôt sereins quant à leurs révisions. Christine Henneguier a précisé qu'il était important de connaître les périodes littéraires et la vie des différents auteurs tant pour l'oral que l'écrit. Car la culture générale est importante pour pouvoir faire des références et des ouvertures susceptibles d’enrichir  son devoir. Elle a également rappelé qu'il ne fallait pas miser sur certains objets d’étude et faire des impasses.

Après qu'Adeline Lionetto ait donné quelques éléments sur la vie de Ronsard, l'émission s'est orientée sur la difficulté, avec la poésie, de déceler les musicalités et sonorités du texte, malgré la lecture silencieuse imposée par l’épreuve écrite. Il est important de parvenir, malgré tout, à remarquer les jeux entre les mots, entre les vers et les strophes.

Madame Henneguier a proposé deux méthodes de travail pour le commentaire composé : la première consiste à faire une analyse linéaire préalable au plan et la deuxième est de procéder au repérage des principaux thèmes du texte pour aller ensuite vers l’analyse des détails. Mais quelle que soit la méthode choisie, il est primordial de ne pas faire de paraphrase et de bien structurer son commentaire, même si parfois il faut faire confiance à sa spontanéité….

Nous vous souhaitons à tous du courage pour les révisions du Bac !

 

Silène Francius-Pilard et Rébecca Haéri, 1L1