En savoir plus sur le Japonais à La Fontaine...

15 nov. 10

Pourquoi apprendre le japonais ?

 L’intérêt pour la culture japonaise au sein des jeunes générations n’est plus à démontrer : manga, dessins animés, sport, musique, jeux vidéos, cinéma, mode, design sont tous des domaines qui attirent fortement les élèves. Cette porte d’accès que représente la culture populaire japonaise permet la découverte d’une civilisation très riche, foisonnante, très vivante, à la fois proche mais souvent déroutante.

 L’acquisition de la langue japonaise, à travers sa culture, permet ainsi aux élèves de découvrir une manière complètement différente de penser, de vivre, et de prendre conscience de la multiplicité du monde dans lequel ils vivent. C’est donc une expérience très enrichissante d’un point de vue personnel mais aussi, pour ceux qui le voudraient, d’un point de vue professionnel.

 Quel japonais apprendre au Lycée Jean de La Fontaine ?

 Le japonais comme langue d’enseignement au Lycée Jean de La Fontaine possède une longue tradition.

En 1988 a été ouverte la première classe pour enseigner cette langue, en 4ème, en Langue Vivante 2.

En 1990 a été créée la classe bilangue, dans laquelle les élèves bénéficient d’un enseignement dans deux langues étrangères, dès la 6ème, en Langue Vivante 1 : le japonais et l’anglais.

C’est à la même époque que sont mises en place, dès la 6ème aussi, des classes spécifiques pour les élèves bilingues en japonais et en français. Dans le cadre de leur cursus normal en classe bilangue, le cours de japonais est remplacé par le kokugo (japonais langue maternelle) et le cours d’Histoire-Géographie est doublé du shakai (Histoire-Géographie et Education Civique au Japon). Ces deux enseignements sont entièrement effectués en japonais. Au cours des années 2000, cette section a été officialisée au niveau du Ministère de l’Education Nationale en devenant Section Internationale, sanctionnée par le passage du Baccalauréat à Option Internationale (OIB).

 Actuellement, un élève désirant apprendre le japonais au Lycée Jean de La Fontaine, aura ainsi la possibilité d’entrer dans la section la plus adaptée à son niveau et aux compétences qu’il voudrait atteindre :

- en 6ème LV1 : grand débutant, faux débutant (pour des élèves ayant des connaissances assez élevées à l’oral) et bilingue.

- en 4ème LV2 : grand débutant.

 C’est le seul établissement en région parisienne (voire dans la France entière) proposant un tel éventail de possibilités à de jeunes élèves désireux de découvrir et d'apprendre cette langue.

 Les enseignements de japonais en Langue Vivante 1 et Langue Vivante 2 sont liés à des programmes officiels tandis que l’enseignement du kokugo et du shakai suit les recommandations du Ministère de l’Education japonais.

Quelles sont les conditions pour entrer en section de japonais ?

 L’entrée en Langue Vivante 1 et en Langue Vivante 2 n’est pas conditionnée à un quelconque niveau de japonais. Les élèves commencent par les acquisitions fondamentales (écriture, prononciation) pour ensuite enrichir leurs capacités d’expression autant écrite qu’orale. Si le besoin s’en fait sentir, des groupes de compétences sont mis en place pour permettre aux élèves de progresser selon leur niveau.

L’entrée en Section Internationale (cursus normal + kokugo et shakai) est soumise à la réussite à un test de niveau en français et en japonais pour vérifier la capacité de l’élève à s’intégrer dans cette section dont le niveau d’exigence est très élevé.

 Qu’est-il exigé d’un élève apprenant le japonais ?

 L’apprentissage du japonais n’est pas excessivement compliqué si un travail régulier est fourni. Cependant, il ne faut pas oublier que c’est une langue qui n’a rien en commun avec nos langues occidentales : les élèves sont donc confrontés à des phénomènes linguistiques très différents de ceux qu’ils connaissent. De plus, l’écriture japonaise est particulièrement complexe. Mais l’orthographe française l’est sans doute encore plus !

Il est donc demandé aux élèves de fournir un travail très sérieux, très régulier. Un élève qui ne serait pas au point dans les autres matières, même si le Japon et sa culture l’intéressent, aurait des difficultés certaines à pouvoir mener de front son travail dans les autres matières et l’apprentissage de cette nouvelle langue qui demande rigueur, persévérance et organisation.

 Le Lycée Jean de la Fontaine et le Japon

 La longue tradition de l’enseignement du japonais au Lycée Jean de La Fontaine lui a permis de créer des liens avec le Japon : chaque année, des lycéens ont la possibilité de partir dans ce pays, soit dans le cadre du système d’échange Colibri (3 semaines d’expérience de vie avec un correspondant japonais dans un lycée japonais, puis réception de ce correspondant en France pendant 3 semaines), soit dans des établissements avec lesquels le Lycée a des accords particuliers.

La vie culturelle en rapport avec le Japon est riche dans l’établissement. Une fête japonaise a lieu chaque fin d’année scolaire, organisée par l’Association Amicale Franco-Japonaise du Lycée : les élèves présentent chants, morceaux de musique, pièces de théâtre en japonais et en français. Une remise des diplômes, à la japonaise, a lieu au même moment, pour féliciter tous les élèves ayant terminé leur cursus d’apprentissage du japonais. Différentes activités sont aussi proposées dans l’établissement, en lien avec le Japon.

Toutes les conditions sont ainsi réunies pour permettre à l’élève motivé et sérieux de s’immerger dans la culture japonaise à travers l’apprentissage d’une langue difficile mais gratifiante pour ceux qui sauront faire les efforts nécessaires.