Projet Sciences au collège Pailleron : pour une évaluation adaptée à des séances autonome

image du projet présenté

Soutenu par la CARDIE de l'académie de Paris et par L’Institut français de l'éducation (ifé) en tant que Lieu d’Education Associé (LéA), le projet Sciences du collège Pailleron vous propose un bilan de l’année 2021-2022.

Les séances autonomes qui sont développées depuis deux ans permettent à un enseignant (professeur de physique-chimie, sciences de la vie et de la terre, technologie, professeur des écoles, art) de faire travailler un groupe d’élèves de 6ème sur un thème pendant 4 semaines, avec une séance spécifique par discipline. Ainsi, l’interdisciplinarité de ce projet n’oublie pas les disciplines, mais les articule autour de compétences communes.

2021-2022 : une attention particulière portée à l'évaluation

L'évaluation a lieu à la suite des 4 séances. Les principes doivent être les mêmes que ceux à la base de la conception des séances : identifier les compétences communes, expliciter les consignes, permettre à tous de s’approprier les questions. En effet, le projet Sciences est aussi un projet inclusif, puisque les groupes sont composés d'élèves de classes SEGPA et de classes générales. L’évaluation doit donc s’adresser à tous les élèves.

Cette première évaluation, cohérente avec l’esprit du projet Sciences, a été une réussite. Tous les élèves ont pu achever leur évaluation, ce qui n’est jamais arrivé les années précédentes.

Les graphes ci-dessous montrent l’histogramme (normalisé) des niveaux atteints sur quatre compétences du thème 1 pour les élèves de trois classes (deux 6ème générales et une 6ème SEGPA). L’attention portée aux consignes pour s’assurer de leur compréhension par tous et de leur cohérence avec les activités menées a évité une discrimination envers les élèves de SEGPA, associée à un sentiment de frustration et d’échec. Il n’est en effet pas évident de déterminer quelle est la classe de SEGPA au vu des résultats de cette année.

évaluation
Histogramme des niveaux atteints sur quatre compétences du thème 1

L'évaluation inscrite dans le processus de recherche collaborative

Il s’agit donc bien d’une véritable recherche collaborative au sein de laquelle chaque acteur (élève, enseignant, chercheur) trouve son intérêt. L’équipe d’enseignants et de chercheurs construit collectivement une analyse réflexive des productions et de la démarche.

  • Du point de vue des élèves : ils découvrent le plaisir de l’autonomie et du travail en groupe avec des consignes explicites, claires, et des compétences bien identifiées.
  • Du point de vue de l’enseignant : la posture devient celle d’un « passeur ».
  • Du point de vue du chercheur : ce projet permet d’avancer vers la modélisation de cette pratique interdisciplinaire fondée sur l’autonomie des élèves.

La démarche du projet Sciences et les résultats atteints à ce jour ont été valorisés par notre sélection nationale aux Journées nationales de l’innovation en tant que « réseau apprenant ».

Lilia Samali, coordinatrice, présente le projet Sciences du collège Pailleron aux Journées nationales de l'innovation 2022 à Strasbourg

Cette fin d’année a permis aux élèves de faire un bilan lors du dernier thème dont l’objectif était de finaliser une production décrivant un aspect du projet jugé comme le plus intéressant par l’équipe. Lors de la phase de réflexion sur les différentes séances du projet, plusieurs groupes ont exprimé leur difficulté initiale à travailler ensemble, puis l’amélioration du travail de groupe. La diversité des séances proposées se retrouvent dans la diversité des productions des élèves.

Mise à jour : août 2022