Bandeau

Qu'est-ce qu'un chœur numérique?

mis à jour le 10/12/14

Proust Le 15 octobre 2014, un premier chœur numérique a réuni des élèves de la cité scolaire et hospitalière Edouard Rist avec leurs camarades de 1ère L spécialité Théâtre du lycée Claude Monet et ceux de 3ème horaires aménagés Théâtre de la cité scolaire Rodin, lors d'un Regards croisés Lettres-Histoire sur le Temps Retrouvé de Proust. Découvrez ce dispositif innovant dont une restitution vidéo a été présentée le lundi 17 novembre lors du Plan National de Formation Lettres 2014 à la BNF.

Une première académique

Le premier Regards croisés Lettres-Histoire consacré à Proust et à sa dernière oeuvre Le Temps retrouvé s'est déroulé simultanément dans deux lieux distincts : le centre hospitalier Edouard Rist d'où partait une lecture par des élèves hospitalisés de l'oeuvre pour trouver son écho dans l'amphithéâtre du lycée Raspail, où d'autres élèves du lycée Claude Monet et de la cité scolaire Rodin poursuivaient la lecture et où ont brillamment officié Paul Giacobbi, député, Président du conseil exécutif de la Corse, spécialiste des aspects historiques et politiques de l’œuvre de Proust et Cécilia Suzzoni, professeur honoraire des classes préparatoires du Lycée Henri IV, auteur de « Proust et la guerre de 14 -18 » dans le numéro 156 de la revue Approches (décembre 2013).

Pour retrouver les Communications des intervenants à télécharger ou voir les vidéos captées à cette occasion

Entre ces deux conférences, des passages de l’œuvre ont été lus en direct par deux groupes d’élèves (Lycée Claude Monet et Rodin, d’une part, Centre médical et scolaire Edouard Rist d’autre part) selon une liaison internet à distance qui a été une première académique.

Corpus des textes lus

Métamorphoses de la parole à l'heure du numérique

Alors, que le PNF Lettres a été consacré aux métamorphoses de la parole à l'heure du numérique, l'académie de Paris a choisi d'optimiser artistiquement un dispositif de classe à distance

Il s'agit bien d'une métamorphose qui déploie par des moyens modernes une prise de parole très ancienne, où le chœur, acteur collectif millénaire, issu du théâtre antique, s’exprime ensemble ou par la parole d’un coryphée, et conduit donc à travailler une prise de parole concertée entre individus.

Devenu numérique grâce au lien sonore par internet, ce chœur permet de faire se répondre en direct un groupe présent et un groupe absent d’élèves lecteurs, qui se renvoient la parole selon un scénario construit par eux. En particulier il permet de désenclaver la parole d’élèves provisoirement immobilisés, comme les élèves hospitalisés, en les faisant dialoguer avec leurs camarades plus mobiles.

Ce duplex sonore a été mis au point de part et d’autre :

  • à la Clinique Edouard Rist, annexe du Lycée Claude Bernard, par Mmes Catherine Chevalier et Marie Perrin,
  • au Lycée Claude Monet et au Lycée Rodin respectivement par M. Pierre Charbonnel et Mme Gabrielle Brun.

Il a fait l’objet de répétitions, comme lors de répétitions théâtrales.

Valeur ajoutée par rapport à l'usage ordinaire des outils de webconférence

Le moment venu, le chœur numérique a permis donc un triple saut qualitatif par rapport à l’usage ordinaire des dispositifs de type Skype ou Googletalk :

  • passer de l’échange inter-individuel au dialogue de groupes (sans exclure la parole individuelle au sein de celui-ci) ;
  • passer de la conversation utilitaire à l’acte artistique, par des élèves conscients de la création sonore commune dont ils étaient les acteurs ;
  • passer de l’usage occasionnel à un usage concerté et préparé.

Compétences spécifiques travaillées

  • Le matériau et le canal sonores sont d’abord travaillés comme tels (le passage au visuel, en effet, n’est pas toujours en soi une valeur ajoutée à la communication ).
  • Les élèves sont formés à la prise de parole artistique par leur activité théâtrale entraînent, par une solidarité active, d’autres lecteurs à qui cette dimension est moins souvent proposée.
  • Le bénéfice collatéral immédiat est l’amorce du développement de compétences radiophoniques, dans la prise en charge par les élèves eux-mêmes du tandem sonore ainsi constitué.

De manière générale, cette expérience vise son propre dépassement par des déclinaisons multiples, selon les établissements qui souhaiteront l’acclimater.

Lettre de félicitation à ce premier choeur numérique qui décrit le dispositif