Bandeau

La sérigraphie

mis à jour le 14/10/15

Définition

La sérigraphie est un procédé d’impression directe dérivé du principe du pochoir. Le pochoir déjà utilisé au moyen âge pour décorer les cartes à jouer et les images en couleurs est une silhouette découpée, appliquée sur le support à imprimer. Seule la partie ajourée autorise l’application de l’encre à l’aide d’un rouleau, d’une brosse ou par pulvérisation (exemple : les images d’Épinal).

serigraphie

Procédé 

On utilise un cadre en bois ou en métal sur lequel est tendu un tissus écran ou tamis dont les mailles sont plus ou moins fines (40 à 200 mailles au cm linéaire). Plusieurs sortes de matières peuvent être employées : la soie, le nylon, le tergal, le bronze et l’acier (la soie est de moins en moins utilisée à cause de sa fragilité). Le travail consiste à reproduire sur l’écran un dessin en bouchant les mailles (celles qui ne laissent pas passer la couleur), en obturant avec un liquide bouche pores, appelé aussi vernis, la surface d’un tissus (l’écran) qui correspond aux parties non imprimantes, blanches du dessin. Seules les parties imprimantes demeurée poreuses laissent passer l’encre à travers la trame du tissus.
L’encre est versée sur la forme imprimante et c’est une racle ou raclette qui chassera l’encre par les mailles libres et permettra l’impression du support disposé en dessous. La racle est constituée d’une partie en bois ou en métal sur laquelle est fixée une lame en caoutchouc.
C’est le seul procédé dans lequel l’encre traverse la forme imprimante, c’est un procédé PERMÉABLE.