Bandeau

Salaire minimum et bas revenus

Conseil d’analyse économique. . Ed. La Documentation française. Nov. 08.

Ce rapport du CAE rédigé par P.Cahuc, G.Cette et A.Zylberberg, s’est interrogé sur l’efficacité du salaire minimum tel qu’il existe en France pour réduire la pauvreté et les inégalités salariales. Sur ce point, leur diagnostic est sévère : le salaire minimum n’est pas un instrument efficace de lutte contre la pauvreté et les inégalités de revenus.  Ils ont examiné aussi les caractéristiques de ce dispositif et a comparé celui-ci à ce qui existe ailleurs (à noter que sur les 27 pays de l’UE, 7 seulement sont dépourvus d’un salaire minimum et qu’il n’a été prévu au Royaume-Uni qu’en 1999) ; ce qui a amené les auteurs à constater que la France a, dans ce domaine, une réglementation souvent plus contraignante et que le niveau relatif du salaire minimum y était élevé, ce qui n’est pas sans conséquence négative sur le coût relatif du travail en France  et ce qui contribue à évincer de l’emploi les personnes les plus fragiles (jeunes, femmes isolées avec enfant(s) et personnes sans qualification). Ils suggèrent donc, pour mettre en œuvre une redistribution plus convaincante, une politique fiscale plus active ainsi qu’une articulation entre salaire minimum et minima sociaux (lesquels devraient être simplifiés voire unifiés), par exemple en ce qui concerne leurs évolutions respectives ; ils préconisent aussi de réformer les règles de revalorisation du salaire minimum. Des commentaires (en particulier de D.Cohen) et des compléments (sur le SMIC, sur les minima sociaux et sur les « trappes à inactivité ») sont également proposés. Rapport très intéressant donc lecture recommandée.

 S. Miletitch

Zoom

SES et Orientation

Présentation de quelques ressources utiles à l'orientation SES dans le cadre de la réforme du lycée et notamment le CR de la formation académique : SES et Orientation