Bandeau

Ressource - Jospéhine Baker au Panthéon

logoJB

Pour expliquer les raisons de la panthéonisation de Joséphine Baker, une biographie de l’artiste, résistante et philanthrope française ainsi qu’un dossier documentaire sous forme de diaporama vous sont proposés par Marie Cuirot, professeur d’histoire géographie et d’histoire des arts au lycée Jules Ferry.

Pourquoi panthéoniser Joséphine Baker ?

Deux siècles durant, l'épigraphe célèbre adornant le fronton du Panthéon a exclusivement concerné la gent masculine. Depuis 1995, la dédicace consacre également des femmes d'exception. Ce 30 novembre, à la suite de Marie Curie, Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Germaine Tillion et Simone Veil, Joséphine Baker est panthéonisée.

Mais comment justifier ce choix ? Pourquoi, après débats et réflexions, le président Macron a-t-il décidé d'ouvrir la porte du temple de la République à Fréda Joséphine Mc Donald dite Joséphine Baker, née le 3 juin 1906 à Saint-Louis (Etats-Unis) et décédée le 12 juin 1975 à Paris ?


Plusieurs arguments motivent cette décision. Derrière l'image exotique et réductrice de la danseuse aux bananes, il y a en réalité une femme qui a porté haut, tant dans sa vie personnelle que dans le monde, les valeurs de liberté, d'égalité et de fraternité propres à notre République.
Derrière la métisse née Américaine, il y a une Française qui, le 30 novembre 1937, a acquis sa nationalité par mariage puis a contribué, par son parcours et ses engagements explicites, à l'histoire du pays, à l'instar des 317 autres noms des Portraits de France.

Derrière les plumes et les paillettes des scènes de music-hall, il y a une artiste engagée dont l'œuvre, marquée par une allégresse certes peu conventionnelle au Panthéon, a enrichi le patrimoine culturel français et l'a fait rayonner dans le monde.

JBillus 

Place dans les programmes

L’exemple du parcours de Joséphine Baker peut être utilisé dans la mise en œuvre des programmes :

Histoire :

3ème : « la seconde guerre mondiale » et « la France défaite et occupée. Régime de Vichy, collaboration résistance »

Terminale, voie générale et technologique : «la seconde guerre mondiale »

EMC :

Collège : « respecter autrui », « les valeurs de la République

Seconde générale et technologique : « la liberté »

Terminale lycée professionnel  : « Espace public, engagement et culture du débat démocratique »

Histoire des arts au lycée :

Terminale générale et technologique, option facultative : « art et émancipation »

Terminale générale, spécialité Histoire des Arts, question « femmes, féminité, féminisme »

Langue vivante anglais

(collège et lycée)

Education musicale

(collège)

 

Un article de mise au point vous est proposé (version pdf) ainsi qu’un dossier documentaire sous forme de diaporama directement utilisable en classe (version powerpoint). L'ensemble documentaire se trouve à télécharger ci-dessous.