Bandeau

2008 : Repères pour organiser la progressivité des apprentissages à l’école maternelle

À l’école maternelle, les écarts d’âge entre les enfants, donc de développement et de maturité, ont une importance très forte ; le fait que le français soit ou non la langue de la famille influe également sur la vitesse des acquisitions.(Publié en juin 2012)

BO hors-série n° 3 du 19 juin 2008 - Programme à l'École maternelle

Les décalages entre enfants d’une même section ne sont pas, en général, des indices de difficulté ; ils expriment des différences qui doivent être prises en compte pour que chacun progresse dans son développement personnel. Les enseignants veilleront à éviter tout apprentissage prématuré.

Les tableaux suivants donnent des repères aux équipes pédagogiques pour organiser la progressivité des apprentissages.

  Sommaire des tableaux

S’approprier le langage

Échanger, s’exprimer

Petite section Moyenne section Grande section

Avec les Petits :

Avec les Moyens :

Avec les Grands :

-Entrer en relation avec autrui par la médiation du langage.

-Utiliser le pronom “je” pour parler de soi.

-Répondre aux sollicitations de l’adulte en se faisant comprendre.

-S’exprimer, dire des comptines très simples, chanter devant les autres.

-Commencer à prendre sa place dans les échanges collectifs.

-Se faire comprendre par le langage pour les besoins de la vie scolaire.

-Dire ou chanter une dizaine de comptines, chansons et poèmes, avec une bonne prononciation.

-Décrire, questionner, expliquer en situation de jeu, dans les activités des divers domaines.

-Participer à un échange collectif en écoutant autrui et en attendant son tour de parole.

-Relater un événement inconnu des autres ; inventer une histoire sur une suite d’images ; faire des hypothèses sur le contenu d’un livre au vu de sa couverture et de ses illustrations. Dans tous les cas, ajuster son propos pour se faire comprendre en fonction de questions ou de remarques.

-Dire, décrire, expliquer après avoir terminé une activité ou un jeu (hors contexte de réalisation).

-Justifier un acte, un refus, une préférence en utilisant à bon escient “parce que”.

-Relater un événement inconnu des autres ; exposer un projet ; inventer une histoire (à partir de quelques images éventuellement).

-Produire un oral compréhensible par autrui.

-Participer à une conversation en restant dans le sujet de l’échange.

-Dire comptines, poèmes ou autres textes en adoptant un ton approprié.

-Chanter une dizaine de chansons apprises en classe.

▲ Haut de page

 Comprendre

Petite section Moyenne section Grande section

Avec les Petits :

Avec les Moyens :

Avec les Grands :

- Comprendre une consigne simple dans une situation non ambiguë.

- Écouter en silence un conte ou un poème courts.

- Comprendre une histoire courte et simple racontée par l’enseignant : répondre à quelques questions très simples sur le texte écouté ; guidé par le maître ou par des images, reformuler quelques éléments de l’histoire écoutée.

- Observer un livre d’images, ou très illustré, et traduire en mots ses observations.

- Comprendre les consignes des activités scolaires, au moins en situation de face à face avec l’adulte.

- Écouter en silence un récit facile, mais plus étoffé que l’année précédente.

- Comprendre une histoire racontée ou lue par l’enseignant ; la raconter, au moins comme une succession logique et chronologique de scènes associées à des images.

 

- Comprendre des consignes données de manière collective.

- Comprendre une histoire lue par l’enseignant ; la raconter en restituant les enchaînements logiques et chronologiques ; l’interpréter ou la transposer (marionnettes, jeu dramatique, dessin).

- Comprendre un texte documentaire lu par l’enseignant ; faire des liens avec les questions qui se posaient ou/et avec ce qui a été découvert en classe.

- Apprécier une poésie, y repérer des mots évocateurs (ou amusants), faire part de ses impressions et les exprimer par un dessin ou une peinture libre.

▲ Haut de page

Progresser vers la maîtrise de la langue française

Petite section Moyenne section Grande section

Avec les Petits :

Avec les Moyens :

Avec les Grands :

- Se saisir d’un nouvel outil linguistique (lexical ou syntaxique) que l’enseignant lui fournit quand il lui manque, en situation, pour exprimer ce qu’il a à dire.

- Produire des phrases correctes, même très courtes.

- Comprendre, acquérir et utiliser un vocabulaire pertinent (noms et verbes en particulier ; quelques adjectifs en relation avec les couleurs, les formes et grandeurs) concernant : . les actes du quotidien (hygiène, habillage, collation, repas, repos), . les activités de la classe (locaux, matériel, matériaux, actions, productions), . ses relations avec les autres : salutations (bonjour, au revoir), courtoisie (s’il vous plaît, merci).

 

- Connaître quelques termes génériques (animaux, fleurs, vêtements, etc.) ; dans une série d’objets (réels ou sous forme imagée), identifier et nommer ceux qui font partie de la classe d’un générique donné.

- Produire des phrases de plus en plus longues, correctement construites.

- Utiliser avec justesse le genre des noms, les pronoms usuels, les prépositions les plus fréquentes.

- Comprendre, acquérir et utiliser un vocabulaire pertinent (noms, verbes, adjectifs, adverbes, comparatifs) concernant : . les actes du quotidien, les activités scolaires, les relations avec les autres (salutations, courtoisie, excuses), . les récits personnels, le rappel des histoires entendues (caractérisation des personnages, localisation, enchaînement logique et chronologique).

 

- Produire des phrases complexes, correctement construites.

- Comprendre et utiliser à bon escient les temps des verbes pour exprimer le passé et le futur (le choix du temps étant plus important que la forme exacte du verbe conjugué).

- Comprendre, acquérir et utiliser un vocabulaire pertinent (noms, verbes, adjectifs, adverbes, comparatifs), concernant : . les actes du quotidien et les relations avec les autres, . les activités et savoirs scolaires et en particulier l’univers de l’écrit, . les récits personnels et le rappel des histoires entendues (caractérisation des personnages, relations entre eux, enchaînement logique et chronologique, relations spatiales), . l’expression des sentiments ou émotions ressentis personnellement, ou prêtés aux autres et aux personnages d’histoires connues.

- S’intéresser au sens des mots : repérer un mot jamais entendu, essayer de comprendre un mot nouveau en contexte, interroger l’enseignant sur le sens d’un mot.

 

▲ Haut de page

Découvrir l’écrit : se familiariser avec l’écrit

Supports du texte écrit

Petite section Moyenne section Grande section

Avec les Petits :

Avec les Moyens :

Avec les Grands :

- Reconnaître des supports d’écrits utilisés couramment en classe ; distinguer le livre des autres supports.

- Utiliser un livre correctement du point de vue matériel.

 

- Reconnaître des supports d’écrits utilisés couramment en classe plus nombreux que durant l’année précédente.

- Dans des situations simples (univers du vécu ou sujets déjà abordés), faire des hypothèses sur le contenu d’un texte au vu de la page de couverture du livre, d’images l’accompagnant.

- Établir des liens entre des livres (imagiers / livres comportant texte et images ; livres racontant une histoire / n’en racontant pas).

- Reconnaître les types d’écrit rencontrés dans la vie quotidienne (livres, affiches, journaux, revues, enseignes, plaques de rue, affichages électroniques, formulaires...) et avoir une première idée de leur fonction.

- Se repérer dans un livre (couverture, page, images, texte) ; s’orienter dans l’espace de la page.

 

▲ Haut de page

Initiation orale à la langue écrite

Petite section Moyenne section Grande section

Avec les Petits :

Avec les Moyens :

Avec les Grands :

- Écouter des histoires racontées ou lues par le maître.

 

- Écouter des textes dits ou lus par l’enseignant qui accoutume l’enfant à comprendre un vocabulaire et une syntaxe moins familiers que ceux des textes entendus jusque-là.

- Dans une histoire, identifier le personnage principal (c’est l’histoire de...) ; le reconnaître dans la suite des illustrations.

- Rappeler le début d’une histoire lue par épisodes par l’adulte ; essayer d’anticiper sur la suite.

- Comparer des histoires qui ont des points communs (même personnage principal, même univers).

- Connaître quelques textes du patrimoine, principalement des contes.

Écoute et compréhension de la langue écrite

 
- Après l’écoute attentive d’un texte lu, accéder à sa pleine compréhension en interrogeant le maître sur le sens inconnu de mots, d’expressions, de constructions de phrase.

- Connaître un conte dans différentes versions ; établir des comparaisons précises entre elles.

- Donner son avis sur une histoire.

▲ Haut de page

Identification de formes écrites

Petite section Moyenne section Grande section

Avec les Petits :

Avec les Moyens :

Avec les Grands :

- Reconnaître son prénom écrit en majuscules d’imprimerie.

- Distinguer les lettres des autres formes graphiques (chiffres ou dessins variés).

 

- Reconnaître son prénom écrit en écriture cursive.

- Repérer des similitudes entre mots à l’écrit (lettres, syllabes) parmi les plus familiers (jours de la semaine, prénoms par exemple).

- Reconnaître des lettres de l’alphabet.

 

▲ Haut de page

Contribuer à l’écriture d’un texte

Petite section Moyenne section Grande section

Avec les Petits :

Avec les Moyens :

Avec les Grands :


 

- Produire un énoncé oral dans une forme adaptée pour qu’il puisse être écrit (dictée à l’adulte). - Produire un énoncé oral pour qu’il puisse être écrit par l’enseignant (vocabulaire précis, syntaxe adaptée, enchaînements clairs, cohérence d’ensemble).

▲ Haut de page

Découvrir l’écrit : se préparer à apprendre à lire et à écrire

Distinguer les sons de la parole

Petite section Moyenne section Grande section

Avec les Petits :

Avec les Moyens :

Avec les Grands :

- Jouer avec les formes sonores de la langue : écouter et pratiquer de petites comptines très simples qui favori-seront l’acquisition de la conscience des sons (voyelles en rimes essentiellement), redire sur le modèle de l’enseignant et répéter des formulettes, des mots de trois ou quatre syllabes en articulant et prononçant correctement.

- Écouter et pratiquer en les prononçant correctement de petites comptines très simples qui favorisent l’acquisition de la conscience des sons (voyelles essentiellement et quelques consonnes sur lesquelles on peut aisément effectuer des jeux sonores).

- Dans un énoncé oral simple, distinguer des mots (des noms d’objets, etc.), pour intégrer l’idée que le mot oral représente une unité de sens.

- Scander les syllabes de mots, de phrases ou de courts textes.

- Repérer des syllabes identiques dans des mots, trouver des mots qui ont une syllabe finale donnée ; trouver des mots qui riment.

- Pratiquer des comptines qui favorisent l’acquisition des sons, ainsi que des jeux sur les sons et sur les syllabes.

- Distinguer mot et syllabe.

- Dénombrer les syllabes d’un mot ; localiser une syllabe dans un mot (début, fin).

- Distinguer les sons constitutifs du langage, en particulier les voyelles, a, e, i, o, u, é, et quelques consonnes en position initiale (attaque) ou en terminale (rime) dans les mots (f, s, ch, v, z, j).

- Localiser un son dans un mot (début, fin).

- Discriminer des sons proches (f/v, s/ch, s/z, ch/j).

 

▲ Haut de page

Aborder le principe alphabétique

Petite section Moyenne section Grande section

Avec les Petits :

Avec les Moyens :

Avec les Grands :

   

- Mettre en relation des sons et des lettres : faire correspondre avec exactitude lettre et son pour quelques voyelles et quelques consonnes, quand la forme sonore est bien repérée.

- Reconnaître la plupart des lettres.

 

▲ Haut de page

Pour s’acheminer vers le geste de l’écriture

Petite section Moyenne section Grande section

Avec les Petits :

Avec les Moyens :

Avec les Grands :

Le contrôle des gestes

 

- Imiter des gestes amples dans différentes directions.

 

Les réalisations graphiques

 

- Réaliser en grand les tracés de base de l’écriture : cercle, verticale, horizontale, enchaînement de boucles, d’ondulations, sur un plan vertical (tableau), puis horizontal (table).

- Imiter des dessins stylisés exécutés au moyen de ces tracés.

- Écrire son prénom en majuscules d’imprimerie en respectant l’horizontalité et l’orientation de gauche à droite.

L’entraînement graphique, l’écriture

 
- Pratiquer des exercices graphiques conduisant à la maîtrise des tracés de base de l’écriture.

- Après avoir appris le son qui est transcrit par une lettre, tracer cette lettre en écriture cursive.

- Sous la conduite de l’enseignant, copier en écriture cursive de petits mots simples dont les correspondances entre lettres et sons ont été étudiées : écrire en contrôlant la tenue de l’instrument et la position de la page ; s’entraîner à recopier les mots d’abord écrits avec l’enseignant pour améliorer la qualité de sa production, taille et enchaînement des lettres en particulier.

- Écrire de mémoire son prénom en écriture cursive.

▲ Haut de page

À voir
  • upload/docs/image/gif/2009-05/log_bo.gif
  • education.gouv.fr

  • Maternelle sur eduscol