Bandeau

Le stockage mécanique de l’énergie

Roues denteesLa principale faiblesse des systèmes d’exploitation d’énergies renouvelables est le manque de souplesse et de flexibilité des réseaux. La mécanique propose des solutions de stockage d’énergie innovantes, de capacité plus importante que le stockage d’électricité. Un effort de recherche important est mené, notamment par le Cetim et l’Ademe, dans le cadre des « Investissements d’avenir ».

Les pointes de consommation et l’intermittence de la production sont deux obstacles qui en empêchent aujourd’hui le développement massif des systèmes d’exploitation d’énergies renouvelables. Il existe toutefois des solutions de stockage d’énergie, de capacité plus importante que le stockage d’électricité, comme les stations de transfert d’énergie par pompage hydraulique, et le stockage sous forme d’air comprimé.

Cette dernière solution a malheureusement un rendement encore très faible, et le pompage hydraulique reste aujourd’hui la forme de stockage la plus répandue : il s’agit d’installations hydroélectriques qui puisent de l’eau dans un cours d’eau ou un bassin inférieur afin de remplir une retenue à plus haute altitude ; l’eau est ensuite turbinée, produisant l’électricité nécessaire pour compenser l’augmentation du besoin ou de la baisse de production dans le réseau.

Cette technologie a aujourd’hui une capacité de stockage et une puissance très élevées, ainsi qu’un coût acceptable, bien que des améliorations soient encore attendues, d’où la nécessité d’encourager et de pérenniser la dynamique de recherche portée par le Cetim et l’Ademe.
Logo Mecanique en France
Article publié sur le site de la FIM : http://www.bienplusqu1industrie.com/le-stockage-mecanique-de-lenergie/