Bandeau

Vidéos d'interviews de jeunes femmes scientifiques, chercheuses, ingénieures ou techniciennes

Deux associations animées par des femmes remarquables mènent des actions, tiennent des conférences et participent à des débats. 

Leurs convictions :

L'apprentissage des mathématiques cultive des compétences qui facilitent une formation tout au long de la vie ; les femmes peuvent et doivent s’engager dans des carrières scientifiques et celles qui le font réussissent aussi bien que les hommes.

Donner aux filles l’ambition de devenir des scientifiques

Quelques exemples de vidéos de Femmes & Sciences

L’association « Femmes & Sciences », créée en 2000 a pour buts de :

  • renforcer la position des femmes exerçant des carrières scientifiques et techniques dans les secteurs publics et privés
  • promouvoir l’image des sciences chez les femmes et l’image des femmes dans les sciences
  • inciter les jeunes, et en particulier les jeunes filles, à s’engager dans les carrières scientifiques et techniques.

Nos actions auprès des jeunes sont menées en commun avec les associations amies femmes et mathématiques et Femmes Ingénieurs, et en région grenobloise avec l’APMST (Association pour la parité dans les métiers scientifiques et techniques). Nous intervenons à la demande des enseignants dans des classes ou lors de forums des métiers, pour témoigner de notre expérience de femmes scientifiques et pour communiquer notre passion pour notre profession.

En 2014, les membres de l’association Femmes & Sciences ont rencontré 7 200 jeunes à travers la France, principalement en Ile-de-France, Provence-Alpes-Côte-d’Azur, Alsace et Midi-Pyrénées.
En classes préparatoires, nous intervenons lors de tables rondes de présentation de métiers, comme cela a été le cas à Paris aux lycées Claude Bernard (2014) ou Saint-Louis (2015). Il y a peu d’évènements car le temps manque en prépa. L’association "femmes et mathématiques" organisent des journées "Filles et maths, une équation lumineuse", suivies par des étudiantes de classes préparatoires.

L’essentiel de notre activité se situe en amont des classes préparatoires, au lycée et en collège.

Nous montrons aux jeunes comment la science est partout, dans la recherche comme dans notre vie quotidienne et nous cherchons à les convaincre, en particulier les filles, que si les sciences et les techniques les intéressent un tant soit peu, elles et ils peuvent en suivre les études et en faire leur métier : les jeunes d’aujourd’hui sont aussi capables que celles et ceux qui les ont précédés ! Ce discours, qui vise à donner de l’ambition aux jeunes, est très important dans des établissements de quartiers socialement moins favorisés, où les exemples de femmes scientifiques ne sont pas nombreux et où nous espérons ainsi encourager l’orientation vers les études supérieures longues et les classes préparatoires. Dans les lycées de « centre-ville », nous montrons plutôt que les métiers scientifiques accompagnent une passion qui durera toute la vie professionnelle, à la différence d’autres a priori plus lucratifs.

Pour toucher un public géographiquement dispersé, et nous adresser aux jeunes à l’aide d’un support qui leur est plus proche, depuis deux ans nous avons réalisé des vidéos d’interviews de jeunes femmes scientifiques, chercheuses, ingénieures ou techniciennes supérieures, mises en ligne sur la chaîne YouTube. Ces femmes témoignent de leur métier et également de l’articulation entre leurs vies professionnelle et personnelle, un point qui questionne particulièrement les jeunes.
Par ailleurs, les enseignants et les parents ont un rôle notable dans l’orientation des jeunes. Nous nous adressons à eux dans un document qui cherche à démonter les stéréotypes limitant les ambitions des jeunes et surtout des filles et les détournant des voies scientifiques, présumées trop difficiles pour certain-e-s.

En conclusion, nous pensons que la décision des filles à aller en classes préparatoires scientifiques est pour beaucoup le résultat d’une suite de rencontres et de contacts avec des personnes « modèles » et qu’il faut intervenir largement en amont pour créer chez elles un goût pour les sciences, en insistant sur leur utilité sociétale. Les choix des jeunes étant influencés par ce que leur entourage et leurs enseignants leur disent, il convient également de convaincre parents et enseignants du bien-fondé d’un tel choix.

 
Claudine Hermann
Présidente d'honneur de l’association Femmes & Sciences

Logo Femmes & Sciences